Se dire que l’on peut compter sur les autres, même ceux que l’on ne connaît pas, peut paraître utopique voire un tantinet naïf. Pourtant dans le cadre de la santé, nous faisons tous attention à ce qui se passe autour de nous. Personne ne passerait à côté d’une personne âgée qui est tombée par-terre sans lui venir en aide, de même que nous faisons majoritairement attention à céder notre place dans le bus ou le métro à une femme enceinte. Quelqu’un fait une crise d’épilepsie dans un train et tout le monde cherche un médecin ou un infirmier qui puisse l’aider. Bref il existe de nombreux cas dans lesquels nous venons en aide ou cherchons une solution pour sauver une personne en danger.

Le secourisme aujourd’hui en France

Les grandes entreprises comprennent en général de nombreux salariés. Il est proposé à ceux-ci de participer à des journées où on leur apprend les bases du secourisme, de façon à ce qu’ils puissent venir en aide à l’un de leurs collaborateurs qui fait un malaise, qui avale de travers ou qui s’évanouit. N’importe quel citoyen peut d’ailleurs apprendre ces pratiques qui peuvent sauver quelqu’un de la mort. Cette formation, c’est l’apprentissage d’un savoir qui peut s’avérer utile aussi dans la rue, comme à la maison. Bien sûr on ne peut pas tout savoir faire, parce que l’on n’est formé à devenir pompier ou infirmier et que l’on n’a pas à sa disposition du matériel de secourisme Parcelis comme les professionnels de santé.

La santé cela ne s’improvise pas

Si l’on peut apprendre les premiers gestes qui peuvent aider, il ne faut pas non plus se prendre pour un professionnel : il faut faire appel au plus vite à ceux dont c’est le métier et qui auront toutes les ressources nécessaires pour soigner une personne ou l’emmener à l’hôpital, sirènes hurlantes. Ensuite les urgentistes disposent, à l’hôpital, de tout le reste. Une fois parvenue à ce point le malade est entre de bonnes mains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here