Une prépa médecine en terminale : est-ce une bonne idée ?

SantéUne prépa médecine en terminale : est-ce une bonne idée ?

Étape importante vers les études supérieures, l’année de terminale est une année charnière. Et cette année est d’autant plus une année décisive pour celles et ceux qui vont passer leur bac. En effet, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé toute une série d’aménagements pour le bac 2022 et les sessions suivantes. Des changements qui concernent donc les élèves en terminale mais aussi ceux qui entrent en première. Quoi qu’il en soit : le bac tient toujours un rôle important dans le processus de sélection et de réussite à l’entrée de l’enseignement supérieur et plus particulièrement pour intégrer la filière médecine.  

Les raisons de préparer médecine en terminale

L’année de médecine doit aujourd’hui s’anticiper le plus tôt possible : c’est indispensable pour relever le défi. Rien de tel que de plonger dans le bain « médecine » dès le lycée en s’inscrivant à une prépa médecine en terminale

Bien loin d’être superflu, cela permet de mettre toutes les chances de son côté pour réussir l’épreuve du portail santé. Cela permet aussi d’acquérir une bonne méthode et technique d’apprentissage, de travail dès le premier jour de la rentrée tant elle est différente de celle mise en œuvre au lycée. Pour s’adapter, apprendre à travailler régulièrement, apprendre l’autonomie, la prépa médecine en terminale permet de sortir de sa zone de confort, de se dépasser pour être prêt à fouler les bancs de médecine. Outre la méthodologie indispensable, cela permet surtout de maximiser ses chances de réussite dans une filière où la concurrence et la compétition sont accrues pour réussir (il n’y a plus qu’une seule chance de réussir la première année désormais). En somme, la mention au bac ne se suffit plus à elle seule pour décrocher le sésame pour la seconde année de médecine. En marge, la prépa médecine en terminale permet aussi de combler les lacunes de l’enseignement général. D’année en année, le niveau du bac diminue, il faut donc combler ces insuffisances pour pouvoir suivre dans une filière où le niveau est de plus en plus exigeant. En travaillant sur les supports de cours de première année en prépa médecine en classe de terminale, cela permets alors de rattraper le niveau, d’intégrer les connaissances et de pallier aux lacunes.

La prépa médecine en terminale permet de se familiariser immédiatement avec les cours, de prendre de l’avance, d’être dans les conditions réelles au plus tôt, d’être prêt tout simplement. Et si chacun sait alors à quoi s’attendre pour réussir, c’est aussi l’occasion de conforter son envie de faire médecine. Bien entendu, il ne faut pas délaisser les révisions pour le BAC pour autant !

Les spécialités à choisir au lycée pour faire médecine

Pour optimiser ses chances de réussite en médecine, si la prépa médecine en terminale en est la clé, rien de tel que de démultiplier ses chances dès la première.

Pour les études de médecine, il est des spécialités plus pertinentes que d’autres à l’image de la physique-chimie, des sciences de la vie et de la terre et des mathématiques. Bien entendu, parmi ces trois spécialités s’il ne devait y en avoir une de réellement indispensable ce serait la physique-chimie. Pour autant, il convient d’avoir à l’esprit que les mathématiques n’en restent pas moins un outil essentiel d’aide à la réussite de la physique-chimie. En somme, il est possible de choisir une autre spécialité que les sciences de la vie et de la terre en première. Quoi qu’il en soit, en terminale, le choix des spécialités à choisir est primordial pour mener à bien des études de santé. C’est le cas du combo physique-chimie, sciences de la vie et de la terre et des mathématiques comme option complémentaire. Et si cette combinaison est la plus pertinente, une autre combinaison de spécialités peut être envisagée en terminale à l’image de la physique-chimie et des mathématiques

Bien que cela ne soit pas au programme, il est des réflexes à adopter, des astuces simples à appliquer pour réussir. Instaurer un climat de travail serein et organisé, planifier les révisions, faire une activité physique régulière, adopter un mode de vie équilibré, recourir aux compléments alimentaires et autres solutions naturelles pour soutenir l’organisme, gérer ses émotions, mais aussi faire des pauses sont autant de pistes à cumuler pour booster ses possibilités. 

En somme, les sciences sont à mettre au programme des enseignements au lycée pour poursuivre ses études supérieures en médecine. Il ne restera plus qu’à adopter les bons réflexes – simples à appliquer – pour réussir sereinement.