Une opération pour la hernie inguinale est obligatoire ?

Quels que soient leurs types, les hernies sont des pathologies qui sont bénignes dans la majorité des cas. Elles peuvent apparaître chez les deux sexes, mais sont très fréquentes chez les hommes et peuvent apparaître à tous les âges. Nombreux sont les facteurs qui favorisent leurs apparitions. Concernant la hernie inguinale, ces facteurs sont en général le port de charges lourdes, la constipation, le surpoids ou encore la toux chronique. Elle se manifeste par une gêne ou une pesanteur en bas de l’abdomen. Afin d’éviter toutes complications et afin de soigner la hernie inguinale, l’une des meilleures solutions est l’opération de la hernie inguinale.

Hernie inguinale : le traitement chirurgical est-il nécessaire ?

La hernie inguinale est souvent asymptomatique. Elle se manifeste généralement par l’apparition d’une tuméfaction au niveau de l’aine, mais qui est indolore. Dans le cas où la hernie est symptomatique (entraînant une gêne ou une douleur), la chirurgie est recommandée et est le seul traitement efficace. Il existe des solutions comme les ceintures de contention ou les orthèses herniaires. Ces derniers sont efficaces pour soulager la douleur et la gêne. Toutefois, ses solutions n’empêchent pas l’étranglement et la hernie peut encore augmenter de taille.

Comment se déroule l’opération ?

L’opération pour la hernie inguinale dure en moyenne entre 15 à 30 minutes. La chirurgie se réalise sous anesthésie générale ? La chirurgie peut être réalisée par « cœlioscopie » ou par « laparotomie ». Dans les deux cas, la chirurgie peut être ambulatoire. Ce qui permet de raccourcir l’hospitalisation à une seule journée. Le patient entre le matin pour se faire opérer et ressort le soir de l’intervention.

Dans la majorité des cas, l’intervention se fait en cœlioscopie. Cela consiste à effectuer trois petites incisions sur le ventre du patient. Ensuite, le chirurgien fait entrer une sonde optique pour voir l’intérieur de la cavité abdominale. Il s’agit de la première méthode à envisager. En effet, les suites de l’opération sont simples et le rétablissement est assez rapide. Dans le cas où la hernie est trop volumineuse, la laparotomie sera proposée au patient. Il s’agit d’une incision plus large au niveau de l’aine.

L’intervention chirurgicale se déroule ensuite en deux étapes. En premier lieu, le chirurgien va réduire la hernie inguinale en replaçant son contenu dans la cavité abdominale. Ensuite, il va fermer et renforcer l’ouverture de la paroi pour éviter les récidives. Durant cette étape, deux cas de figure peuvent se présenter selon les cas. Si les muscles sont simplement relâchés ou déchirés, le chirurgien va les suturer. L’opération de la hernie inguinale concerne en général les patients jeunes.

Deuxième cas de figure : la brèche musculaire est trop large. La paroi inguinale est réparée et renforcée par une prothèse. Cette dernière va servir de renfort et de protection de la paroi inguinale. À noter que les prothèses sont parfaitement tolérées par l’organisme et les risques d’allergie sont assez minimes.

Y a-t-il des complications après l’intervention ?

Les suites de l’opération sont assez simples et les « complications » sont sans gravité. Il s’agit d’hématomes, de gêne ou de douleur au niveau du site opéré. Mais la douleur disparaît au bout de 2 à 3 semaines. D’autres complications, plus importantes, comme la récidive, l’infection de la prothèse ou des troubles génito-urinaires peuvent également apparaître, mais elles sont plus rares. Il est important de porter une attention particulière aux symptômes anormaux qui apparaissent dans les jours qui suivent l’opération. Il est conseillé de signaler à son médecin en cas de fièvre ou malaise, douleurs qui se prolongent, infection de la cicatrice ou perte de sensibilité au niveau de la zone opérée ou des testicules.

Voir nos autres informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here