Trousse à pharmacie en entreprise : que doit-elle contenir ?

SantéTrousse à pharmacie en entreprise : que doit-elle contenir ?

Si vous êtes à la tête d’une entreprise, vous devez déjà savoir que le Code du Travail rend obligatoire la présence de matériel de premier secours au sein de votre entreprise. La loi prévoit en effet que c’est l’employeur qui doit veiller à la santé de ses employés, ce qui implique notamment qu’il doit organiser la prise en charge et les premiers soins de salariés qui seraient blessés au sein de l’entreprise. Cette trousse à pharmacie, qui peut prendre la forme d’une armoire de secours, doit contenir le « matériel de premiers secours adapté à la nature des risques » et être « facilement accessible ».  Vous le voyez, le Code du Travail (qui est un texte juridique) ne détaille ni le contenu de cette trousse de secours, ni où elle doit être placée. Voici des éléments pour vous aider à être en règle en ce qui concerne vos obligations envers vos employés sur la mise à disposition des bons outils de premiers secours ! 

Quel est le contenu d’une trousse à pharmacie en entreprise ?

Si la loi ne donne pas une liste précise du contenu de la trousse à pharmacie que doit mettre à disposition un employeur, c’est pour une raison très simple : toutes les entreprises ne comportent pas les mêmes risques pour la santé. Par exemple, il est relativement inutile d’avoir des kits de récupération pour membres sectionnés dans votre matériel de premiers secours si jamais vous dirigez une entreprise de conseil ; par contre, cela devient nécessaire si votre entreprise est une usine qui comporte des machines tranchantes, comme dans un abattoir par exemple. 

Le contenu d’une trousse à pharmacie d’entreprise doit donc être adapté à l’activité de l’entreprise, et plus précisément à la nature des risques qu’elle comporte (risque de brûlure, risque chimique, etc.). Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul pour définir ce qu’il faut mettre dans votre armoire à pharmacie : le médecin du travail est chargé d’établir la liste de ce qu’il vous faut mettre à l’intérieur. En cas de questionnements, n’hésitez pas à vous tourner vers lui, comme vous le ferez pour discuter de la pertinence d’installer un DAE (défibrillateur automatisé externe) si vous n’en avez pas encore l’obligation. 

Il n’en demeure pas moins qu’il y a des incontournables dans toute trousse à pharmacie d’entreprise – notre conseil est d’ailleurs d’acquérir une trousse de secours déjà constituée pour ne rien oublier, et de la choisir en fonction de la nature de votre activité. Notez qu’elle ne doit pas contenir de médicaments ! Vous trouverez donc dans toute pharmacie d’entreprise :

  • Un antiseptique
  • Des compresses stériles
  • Des pansements divers et notamment des pansements compressifs pour les plaies dont il faut stopper le saignement
  • Du sparadrap
  • Des ciseaux (pour découper les pansements, mais aussi les vêtements si besoin !).
  • Des bandes extensibles
  • Une pince à écharde
  • Des gants à usage unique
  • Des dosettes de lavage oculaire
  • Un thermomètre
  • Du sucre (en cas d’hypoglycémie)
  • Un guide/livre de premiers secours pour avoir les bons réflexes en cas d’accident grave.
  • Et éventuellement, une couverture de survie, une écharpe pour maintenir un bras cassé, etc.
Quel est le contenu d'une trousse à pharmacie en entreprise ?
Source : shutterstock.com

Qui est responsable de la trousse de premier secours ?

Selon le Code du travail, l’employeur a des obligations envers ses employés, sur le plan de la sécurité et de la santé. C’est donc l’employeur, le chef d’entreprise, qui est responsable de la trousse de premier secours : il doit s’assurer (avec l’aide du médecin du travail) qu’elle couvre les risques liés à l’entreprise, et il doit également vérifier que les produits qu’elle contient sont bien utilisables et en quantité suffisante (par exemple, que les dates de péremption des produits ne sont pas dépassées, ou que les boîtes de pansement ne soient pas vides). 

On dit que l’employeur est tenu de vérifier régulièrement et d’entretenir les dispositifs de sécurité mis en place sur le lieu de travail. Naturellement, il faut aussi que la trousse de secours ait un contenu adapté au nombre de personnes qui sont susceptibles de devoir être secourues au sein de l’entreprise (donc les salariés, mais aussi les prestataires extérieurs, ou les clients si les locaux de l’entreprise reçoivent des personnes de l’extérieur !). 

Où doit-elle se trouver ?

Dernière question classique : où doit-on mettre la trousse à pharmacie ? La législation veut qu’elle soit facilement accessible, et que les salariés soient au courant de son contenu et de sa localisation. Si les locaux sont vastes, n’hésitez pas à en installer plusieurs.  

L’employeur (qui connaît les locaux de son entreprise) doit donc disposer le matériel de premiers secours dans un endroit logique, facilement accessible de tous, et surtout l’indiquer par un panneau visible. Il est pertinent de placer la trousse à proximité d’un téléphone, et d’inscrire à côté ou à l’intérieur les numéros des premiers secours (pompiers, SAMU…) et celui du sauveteur secouriste de travail (s’il y en a un). Vous pouvez aussi prévoir d’y laisser de quoi noter. Une solution courante est donc d’accrocher sa trousse de premiers secours à un mur, pour qu’elle soit très visible. 

Sachez également qu’à partir d’une certaine taille d’entreprise (200 salariés pour une industrie, 500 salariés pour les autres), la loi impose d’avoir un local de soins, destiné aux premiers secours, avec un ou une infirmière qui y travaille.