Troubles musculo-squelettiques : les différents traitements pour soigner ces affections

Santé Troubles musculo-squelettiques : les différents traitements pour soigner ces affections

Maladies qui touchent principalement les muscles, tendons ; les vaisseaux et les nerfs, les troubles musculo-squelettiques doivent être considérés avec la plus grande attention pour éviter que sa qualité de vie ne soit alternée. Provoqués ou aggravés par une activité professionnelle ou physique contraignante, les TMS doivent être pris en charge dès que possible à la suite de sa distinction. Les victimes de ces traumatismes sont majoritairement les individus qui réalisent quotidiennement des mouvements répétitifs avec très peu, voire aucune récupération.

Les statistiques démontrent que le TMS enregistre 70 % des maladies professionnelles déclarées en entreprise. Selon les études menées, ce taux déjà élevé connaît une hausse de plus de 20 % chaque année auprès des industries manufacturières. Conscients de ce fait, les responsables au sein des différentes structures issues de secteurs variés ont d’ores et déjà adopté des actions ergonomiques qui visent à améliorer drastiquement les conditions de travail des salariés. L’objectif sera de minimiser les différentes contraintes physiques que doivent faire face les employés à travers une stratégie de prévention spécifique.

Toutefois, pour ceux qui souffrent d’ores et déjà de ces affections graves, il est plus qu’important de se soigner pour retrouver une vie active rapidement et éradiquer les différentes douleurs rattachées. Tour d’horizon sur les traitements adéquats en vue de soigner les troubles musculo-squelettiques efficacement !

Mettre un terme à tous facteurs contribuant à l’aggravation des TMS

Nombreux sont les salariés qui hésitent à faire part de leurs douleurs musculo-squelettiques aux responsables pour éviter de perdre leurs emplois. Sur un marché du travail où la demande est largement supérieure à l’offre, les salariés déjà en poste (surtout en CDD, prestataire ou temporaire) font tout pour garder leurs fonctions. Et pourtant, en évitant de discuter de la présence d’affections à leurs supérieurs, les victimes de troubles musculo-squelettiques devront au fur et à mesure faire face à des douleurs encore plus fortes affectant grandement leurs capacités physiques. La première initiative à prendre pour commencer à soigner les TMS est donc l’élimination de son quotidien de tous les facteurs pouvant favoriser ces types d’affections.

Ainsi, évitez tous les activités qui demandent de la force, une posture immobile et les actions répétitives pour des zones spécifiques de votre corps (le cou, les épaules, les poignets ou encore les genoux). En prenant soin de mettre un terme à tous les facteurs propices à l’aggravation des douleurs ressenties au niveau de l’appareil locomoteur. Les souffrants pourront toutefois garder les actions qui n’engendrent aucune souffrance lors de leurs réalisations.

Les traitements médicaux pour venir à bout des troubles musculo-squelettiques

Contrairement aux idées reçues, le massage n’est pas une solution pertinente dans le soin des TMS. En effet, la majorité des individus pensent que lorsque l’on fait face à des douleurs cervicales ou au niveau des épaules, une séance de friction hebdomadaire pourra éradiquer les maux. Cependant, dans le cas d’un TMS, il est primordial de miser sur un traitement en profondeur en vue d’éliminer la source des douleurs. Les médicaments à prendre seront prescrits par votre médecin traitant en fonction de votre cas personnel. Dans la majorité des cas, 2 types de traitements oraux sont préconisés par les professionnels sanitaires : les antalgiques de type paracétamol qui sont définis comme non spécifique, et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (ANS) tels l’ibuprofène.

Il est conseillé d’éviter l’automédication en raison de l’importance des effets négatifs que de tels troubles peuvent avoir sur votre santé. Un suivi médical vous permettra d’avoir tous les conseils essentiels et de disposer d’une bonne prise en charge pour vos maux. Vous seriez ainsi assuré de jouir du meilleur traitement qui sera en adéquation à votre situation. Par ailleurs, l’aide de votre médecin traitant et des médecins spécialistes vous octroiera également la possibilité d’optimiser la reprise de vos activités professionnelles, et ce dans les meilleurs délais.

Soins thérapeutiques

En plus de la prise de médicaments, il est également possible que les victimes de troubles musculo-squelettiques aient recours à des soins thérapeutiques en vue de traiter au mieux leurs affections. Les solutions les plus appropriées seront :

  • La rééducation ou la physiothérapie afin que les tissus mous atteints réapprennent petit à petit à s’activer et à retrouver une meilleure mobilité.
  • L’injection de corticoïdes au niveau des articulations douloureuses. Cette dernière permet de se doter d’une amélioration rapide des symptômes créant de la douleur.
  • Le port d’une orthèse (principalement pour les poignets, le genou ou les chevilles) en vue d’immobiliser les zones qui sont pénibles au mouvement.