SantéTramadol : effets, utilisation et précautions

Tramadol : effets, utilisation et précautions

Le Tramadol est un opioïde délivré pour soulager les douleurs aiguës ou chroniques. Très efficace, il n’est pourtant pas sans danger. Quels sont les effets du Tramadol ? Comment l’utiliser pour éviter la dépendance et les intoxications ? Focus sur un médicament à prendre avec précaution !

C’est quoi le Tramadol ?

Le Tramadol est l’opioïde le plus utilisé par les patients français. Chaque année, plus de 10 millions de Français se voient prescrire un traitement à base d’opioïdes et dans 60 % des cas il s’agit de Tramadol. Cet antalgique puissant ne peut être délivré que sur ordonnance, mais malgré cette précaution, les décès liés au Tramadol sont nombreux.

Source : shutterstock.com

Quels sont ses effets ?

Si votre médecin traitant vous délivre une ordonnance de Tramadol, c’est pour son efficacité sur le traitement de la douleur. Cet antidouleur agit directement sur les récepteurs du cerveau sensibles à la morphine et sur les récepteurs des messagers chimiques tels que la sérotonine et la noradrénaline.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a classé les antalgiques par paliers, lesquels correspondent au niveau de prise en charge de la douleur :

  • Palier 1, pour les douleurs faibles à modérées : AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) et paracétamol.
  • Palier 2, pour les douleurs moyennes à intenses : codéine, nalbuphine et tramadol.
  • Palier 3, pour les douleurs intenses, voire rebelles : morphine

Le tramadol est donc prescrit lorsque l’aspirine ou les anti-inflammatoires ne font plus effet, souvent en complément des médicaments du palier 1, car leurs modes d’action sont différents.

Vous pourriez, par exemple, obtenir rapidement une ordonnance de tramadol en cas de douleurs chroniques et intenses, suite à un traumatisme ou encore une chirurgie douloureuse.

Quels sont ses dangers ?

Malheureusement, si ce médicament est efficace, il présente de nombreux effets secondaires et il peut être dangereux s’il est mal utilisé.

  • Constipation, maux de ventre, vomissements, nausées, vertiges, sécheresse nucale, confusion… font partie des effets secondaires courants du tramadol.
  • Le tramadol provoque également une somnolence et il est fortement déconseillé de prendre son véhicule sous traitement.
  • Parmi les effets indésirables peu courants, voire rares, le tramadol peut provoquer : des douleurs abdominales, une éruption cutanée, des démangeaisons, des hallucinations, une augmentation de la tension artérielle, des troubles du comportement et de la dépendance.
  • Il a également des effets indésirables spécifiques : des convulsions chez les personnes épileptiques, des troubles psychiques chez les personnes abées et de l’hypoglycémie chez les diabétiques.

C’est cette dépendance qui pose problème, car elle entraîne une accoutumance. Les patients vont alors chercher à augmenter les doses pour bénéficier des mêmes effets.

Le tramadol est d’ailleurs le 2e antalgique le plus concerné par le trafic de fausses ordonnances.

Les conséquences d’un surdosage de tramadol sont graves et les intoxications et décès ne cessent d’augmenter en France :

  • + 167 % d’intoxications liées au tramadol entre 2000 et 2017.
  • + 146 % de décès liés au tramadol entre 2000 et 2015, soit 4 décès par semaine.
Quels sont ses dangers ?
Source : shutterstock.com

Quelles précautions prendre avec le Tramadol ?

Concrètement, ce n’est pas le médicament en soi qui pose problème, mais son utilisation.

Pour éviter des complications et surtout une dépendance, vous devez respecter à la lettre la prescription de votre médecin et ne jamais modifier la dose sans un avis médical.

Voici quelques conseils :

  • Éviter les interactions médicamenteuses avec les tranquillisants, les anticoagulants et les médicaments sérotoninergiques (antidépresseurs par exemple).
  • Le tramadol est contre-indiqué en cas de maladie rénale, d’épilepsie ou d’insuffisance respiratoire.
  • Respecter bien les doses prescrites, notamment chez l’enfant où le tramadol est sous forme buvable. Les erreurs de dosage sont fréquentes et peuvent mettre en jeu le pronostic vital de l’enfant.
  • Gardez toujours vos médicaments hors de portée des enfants.
  • Les signes d’un surdosage sont : vomissements, convulsions, un rétrécissement de la pupille, une difficulté respiratoire pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque, des troubles de la conscience, voire d’un coma. En cas de surdosage, appelez de suite les urgences.
  • Pour éviter la dépendance, prévenez votre médecin si vous êtes sujet à la dépression, à l’anxiété ou aux addictions.
  • Pour prévenir le syndrome de sevrage (insomnie, irritabilité, troubles digestifs…), il est préférable de diminuer les doses progressivement avant l’arrêt total du traitement. L’organisme se déshabitue progressivement et vous limitez ainsi les symptômes du sevrage.

Vous l’aurez compris, le tramadol est très efficace pour soulager la douleur, mais attention de bien respecter la posologie et les contre-indications !