Bien-êtreEsthétiqueTout ce qu'il faut savoir sur la rhinoplastie

Tout ce qu’il faut savoir sur la rhinoplastie

La rhinoplastie, c’est environ 15 000 interventions chaque année en France. Il s’agit d’une intervention très courante qui se hisse sur le podium des interventions du visage. Quelles sont les différentes sortes de rhinoplastie ? Que faut-il savoir sur cette opération (coût, attentes, résultats, risques, rétablissement) ? Nous faisons le point sur les questions que vous pouvez vous poser sur la rhinoplastie en France.

Rhinoplastie esthétique ou fonctionnelle ?

La rhinoplastie est une opération de chirurgie qui peut avoir deux causes : fonctionnelle ou esthétique.

Rhinoplastie esthétique ou fonctionnelle ?

Fonctionnelle

La chirurgie fonctionnelle vise à opérer afin de palier à un problème qui va avoir des conséquences. Par exemple, une cloison déviée peut provoquer des apnées du sommeil, des sinusites à répétition, des ronflements, etc.

Esthétique

La rhinoplastie esthétique a pour but de corriger un “défaut” visuel afin d’être débarrassé d’un complexe. La forme du nez n’a aucun impact sur la santé physique.

Les différentes techniques de rhinoplastie

Comme la plupart des interventions de chirurgie, il existe plusieurs techniques de rhinoplastie.

Les différentes techniques de rhinoplastie

Rhinoplastie ouverte

Cette méthode est la plus pratiquée. Elle permet de corriger des déviations nasales, des problèmes d’asymétrie et d’apporter des améliorations esthétiques. Elle se déroule sous anesthésie générale.

Rhinoplastie fermée

Ce type de rhinoplastie ne laisse aucune cicatrice visible, puisque les incisions ont lieu dans les fosses nasales pour sculpter les os ou le cartilage. L’anesthésie peut être soit générale, soit locale.

Rhinoplastie médicale (ou liquide)

C’est une rhinoplastie sans chirurgie. On injecte de l’acide hyaluronique pour travailler les volumes. Les résultats durent environ 24 mois.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans une rhinoplastie

La rhinoplastie demeure une opération de chirurgie. Il faut donc bien se renseigner et connaitre tous les tenants et aboutissants avant de se lancer.

Bien choisir son chirurgien

Le choix du chirurgien est fondamental lorsqu’on désire faire une rhinoplastie. Par exemple, le Dr Stéphane Liwarek à Paris est réputé pour son écoute et sa fiabilité. Il est fondamental de se sentir en confiance.

Avoir des attentes réalistes

La chirurgie esthétique n’est pas magique ! Selon la morphologie de votre visage, la forme de votre nez et d’autres facteurs, vos attentes sont parfois irréalisables. Ainsi, montrer la photo du nez idéal n’est pas toujours pertinent, puisque parfois, cet objectif est hors d’atteinte soit à cause des limites techniques, soit à cause de la morphologie de votre visage.

Prévoir un délai suffisant pour récupérer

La rhinoplastie est plus éprouvante qu’on pourrait le penser. Effectivement, après le jour de l’intervention, vous pourrez reprendre votre activité professionnelle sous 7 jours (activité modérée). Le rétablissement total a lieu sous 3 à 6 mois en moyenne.

Pendre le temps de réfléchir à sa décision

Étant donné que le nez est un élément essentiel qui compose l’harmonie de votre visage, il convient de réfléchir suffisamment avant se lancer dans un changement définitif. Avant et après votre premier rendez-vous chez le chirurgien, prenez le temps de peser le pour et le contre (risques, bénéfices).

Coût et prise en charge d’une rhinoplastie

Coût et prise en charge d'une rhinoplastie

En moyenne, une rhinoplastie coûte 3000 euros, avec l’hospitalisation et les consultations comprises. L’assurance maladie prend en charge certaines rhinoplasties : rhinoplastie réparatrice ou reconstructive (après un accident, une rhinoplastie qui a mal tourné, malformation de naissance, etc) et fonctionnelle si les difficultés à respirer sont concrètes. Autrement, vous devrez financer l’intervention, mais vous pouvez toujours transmettre le devis à votre mutuelle. Certaines complémentaires prennent en charge une partie des frais liés à ce type d’acte médical (ça ne coûte rien d’envoyer le devis à votre organisme, on ne sait jamais).

Contres indications et risques d’une rhinoplastie

Comme pour toute opération, la rhinoplastie présente des contre indications et des risques. Les contre-indications concernent les personnes ayant des troubles de la coagulation avant tout. Quoi qu’il en soit, un bilan de santé est réalisé avant l’opération.

Les risques sont multiples. On a des risques liés à l’anesthésie, mais aussi des risques liés à la technique en elle-même et enfin, des risques qui concernent le résultat. La rhinoplastie modifie réellement votre visage. Vous risquez de ne pas aimer le résultat ou d’avoir l’impression de ne pas vous reconnaitre. Ce type d’opération n’est pas une mode qu’on doit suivre à tout prix ! C’est l’aboutissement d’une réflexion poussée. Une fois que l’opération est réalisée, on ne peut jamais revenir en arrière et retrouver son visage d’avant.