Tout savoir de l’anneau vaginal comme moyen de contraception

Santé Tout savoir de l'anneau vaginal comme moyen de contraception

Parmi les moyens de contraception, on connait principalement la pilule contraceptive, le préservatif et l’implant qui se situe dans le bras. Néanmoins d’autres méthodes contraceptives existent et sont tout autant efficaces avec moins d’inconvénients que les accessoires précités. Découvrez les avantages et les inconvénients de l’anneau vaginal en matière de contraception.

Caractéristiques de l’anneau vaginal

L’anneau vaginal, comme son nom l’indique est un petit cercle conçu en silicone médical qui va venir être inséré directement par une jeune femme dans son utérus. Un moyen de contraception intra-utérin qui, inséré profondément dans le vagin va venir diffusé une dose d’hormones dans le sang et ainsi empêché la fécondation des spermatozoïdes.

Une fois mis en place, l’anneau vaginal est immédiatement efficace et ce pendant une durée de 4 semaines, bien qu’il ne reste en place que 3 semaines par mois (la dernière semaine étant la semaine de règles) comme la pilule contraceptive.

Généralement l’anneau vaginal est conseillé par un gynécologue comme deuxième choix, lorsque d’autres moyens de contraception ont déjà été écarté (comme la pilule ou l’implant contraceptif). Il est particulièrement recommandé de manière occasionnelle ou plus permanente pour les femmes qui ne désirent pas prendre un comprimé quotidien, qui n’y parviennent pas à cause du décalage horaire. A noter que l’anneau est généralement prescrit chez les femmes de moins de 45 ans, il n’est en outre pas adapté à tous les profils et les conseils d’un professionnel de santé sont indispensables.

Les avantages au port de l’anneau de contraception

L’anneau vaginal présente l’avantage incontestable d’être durable et de ne pas donner lieu à une prise de médicament quotidienne, en outre c’est un moyen de contraception efficace à 99,7% cependant les erreurs dans la pose et les dépose et notamment les délai entre chaque mise en place font tomber le taux d’efficacité à 91%. En effet, pour être efficace, l’implant vaginal doit être mis en place le premier jour des règles pour une durée de 3 semaines. Un nouvel anneau doit être placé 7 jours après le retrait du précédent contraceptif. Une méthode plus agréable que les préservatifs masculins et féminins.

Le second avantage au port de cette méthode contraceptive est que c’est un outil durable qui vous protège plusieurs semaines et qui ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel de santé. Ainsi contrairement à l’implant contraceptif ou au stérilet en cuivre, la pose et la dépose s’effectue par vos propres moyens, directement dans le confort de votre salle de bain. En outre, c’est un moyen de contraception indolore et qui ne vous gênera pas lors de votre vie quotidienne ou vos rapports sexuels puisque l’accessoire est placé tout au fond du vagin, une méthode qui évite toute gêne.

Ainsi, en évitant d’employer des outils médicaux, l’utilisatrice s’évite une complication nécessitant une intervention chirurgicale dans un hôpital ou une clinique comme cela peut parfois arriver avec d’autres méthodes contraceptives implantées trop profondément.

Comme expliqué plus haut, l’anneau vaginal est imprégné d’hormones estrogène et progestatif qui se diffusent dans le sang. La présence de ces hormones va ainsi avoir un effet sur les peaux acnéiques ou encore venir réguler légèrement la pilosité, des effets non négligeables pour les jeunes femmes en recherche de contraception et d’amélioration de l’aspect physique de leur peau. En outre, la présence de ce moyen de contraception dans votre organisme peut également jouer un rôle dans la régulation des symptômes prémenstruels.

L’anneau vaginal peut être posé de manière temporaire et est ainsi parfait si vous partez en voyage, dans un pays avec un décalage horaire, ainsi vous ne serez pas contrariée par la prise de votre pilule contraceptive. Un moyen provisoire ou permanent qui allège les contraintes.

Les inconvénients de ce moyen contraceptif

L’anneau vaginal est imbibé d’hormones, il diffuse donc une bonne dose d’estrogène et de progestatif dans le corps de la femme. Une donnée qui déplait de plus en plus dans l’opinion public, empêchant le corps de fonctionner naturellement, avec la création de fausses règles et parfois même une réduction de la libido.

En outre, l’anneau vaginal est placé directement par l’utilisatrice, cependant si le procédé est le même qu’un tampon hygiénique, il faut néanmoins implanter le moyen de contraception bien profondément de manière à ne pas le sentir. Dès lors, il est préférable d’être très à l’aise avec son corps et surtout de bien connaître son intimité pour insérer correctement l’anneau.

Enfin, autre petit inconvénient : l’anneau vaginal n’est pas fixé et il existe ainsi des risques d’expulsion de l’anneau notamment suite à des rapports sexuels. Une situation désagréable mais qui est sans gravité ou conséquence si vous remettez rapidement en place le dispositif. En effet, si l’anneau est expulsé, il est recommandé de le rincer avant de le remettre en place sous moins de trois heures. Si l’implant est replacé sous trois heures, il n’y aura ainsi pas de carence de protection contraceptive.

En revanche, si votre anneau est expulsé plus de 3 heures, il faudra se procurer un nouveau dispositif, l’ancien risquant d’être altéré et perdre de son efficacité. Dans ce cas de figure, il faut noter également qu’il est recommandé de se protéger pendant les rapports sexuels dans les 7 jours suivants l’expulsion et si vous aviez eut des rapports les 3 jours précédents, d’opter pour un moyen de contraception d’urgence.

D’un point de vue financier, il est bon de savoir que l’anneau vaginal n’est pas remboursé par la sécurité sociale. L’anneau est délivré en pharmacie sur prescription médicale pour un prix d’environ 16 euros, soit un budget aux alentours de 192 euros.