SportTout savoir sur les boosters pre workout pour la musculation

Tout savoir sur les boosters pre workout pour la musculation

Le booster pre workout est une boisson qui est composée d’ingrédients énergisants. L’objectif est de vous aider à augmenter votre énergie et votre concentration pour votre séance de sport. Ce complément énergétique doit être consommé avec précaution en vue de sa teneur en caféine. Voici l’essentiel à connaitre avant de prendre des boosters pre workout.

Qu’est-ce qu’un booster pre workout ? 

Le booster pre workout est destiné aux sportifs qui recherchent à se dépasser. La composition d’un booster musculation est similaire dans toutes les marques. On y trouve de la créatine, de la caféine, de la L-Arginine et de la L-Citrulline. La caféine exerce une action stimulante pour donner de l’énergie. Quant à la créatinine, il est prouvé qu’elle permet de gagner en force. Enfin, la L-Citrulline augmente la performance. On peut également trouver du Guarana pour compléter l’action de la caféine et des BCAA. Ces acides aminés permettent d’améliorer la récupération. Enfin, certains boosters contiennent des vitamines et des minéraux pour mieux assimiler l’ensemble des composants.

Les sportifs qui consomment des boosters pre workout constatent une efficacité sans précédent au niveau de leur séance. Ils sont concentrés, énergiques et gagnent plus facilement en masse musculaire grâce à des exercices mieux réalisés.

Qu'est-ce qu'un booster pre workout ? 
Source : shutterstock.com

Doit-on prendre un pre-workout avant chaque entraînement ? 

Votre booster pre workout est bénéfique seulement si on le consomme de façon modérée. Il ne faut pas en prendre à chaque séance d’entrainement. En effet, votre corps va s’habituer et vous ne ressentirez plus les bienfaits de ce booster. En outre, n’oubliez pas que les boosters musculation contiennent des ingrédients stimulants comme la caféine, la taurine et le guarana. À long terme, ces composants peuvent être dangereux pour votre santé.

Le booster pre workout s’utilise 1 à 2 fois par semaine. Si vous êtes amené à en consommer davantage, il est recommandé de faire une pause d’une dizaine de jours de temps à autre. Outre le manque d’efficacité si on consomme trop de booster, vous allez ressentir certains effets indésirables à cause d’une surconsommation en caféine. 

Il est important de noter que le pré-workout se consomme 15 à 30 minutes avant le début de la séance. Les ingrédients actifs des stimulants vont mettre du temps à être digéré et à faire effet. De plus, il est essentiel de consommer votre booster avec l’estomac rempli. Vous pouvez manger des bananes ou un snack sain et protéiné 30 à 60 minutes avant de boire votre pré-workout afin d’éviter les nausées.

Doit-on prendre un pre-workout avant chaque entraînement ? 
Source : shutterstock.com

Quelles précautions prendre ?

Les boosters pré-workout contiennent des ingrédients qui ont un fort impact sur l’organisme. Il est crucial de savoir doser correctement ses boosters. La consommation ne doit pas dépasser les 15 g par jour, soit une à deux mesures en fonction du produit. Ajoutons que cette supplémentation ne doit pas être un substitut. Votre alimentation ne doit pas changer. L’objectif est de vous donner un coup de pouce et non de remplacer des aliments par un supplément. Certains débutants non accompagnés ont tendance à reproduire ces erreurs :

  • Consommer le booster juste avant de commencer la séance : le booster est efficace 30 à 60 minutes après son ingestion.
  • Boire un booster à chaque séance : le cyclage est fondamental pour éviter que le corps ne s’habitue et pour ressentir les effets du booster lorsqu’on en a besoin.
  • Mauvais dosage : le dosage recommandé doit être respecté. Il n’est pas utile d’augmenter de façon considérable la dose de booster.
  • Consommer le booster à jeun : les stimulants présents dans le pré-workout peuvent donner des nausées et des troubles de la concentration. Il est donc idéal de manger une collation 30 minutes avant.
  • Opter pour un pré-workout riche en sucre : le sucre donne de l’énergie, mais ce n’est pas censé être l’essence même du pré-workout. En outre, une trop grande dose de sucre va entrainer un pic de glycémie, puis une chute qui va vous donner un coup de fatigue.
  • Choisir un booster musculation qui contient trop d’ingrédients : plus la liste des ingrédients est longue, plus leur teneur est faible et par conséquent, l’efficacité est moindre. Optez pour un booster qui contient peu d’ingrédients avec un taux élevé.
  • Croire que le pré-workout est indispensable : le booster musculation n’est pas une obligation. Vous pouvez très bien obtenir des résultats satisfaisant sans en consommer. L’essentiel est pour vous d’apprendre à l’utiliser à bon escient.