La téléconsultation avec un psychologue : la solution pendant ce confinement ?

Santé La téléconsultation avec un psychologue : la solution pendant ce confinement ?

Inutile de le préciser : la covid-19 et la crise sanitaire qu’elle a entraînée a eu de nombreuses répercussions en France et sur la vie des Français. Chômage partiel ou chômage tout court, fermeture des bars et des restaurants, isolement social des étudiants et des personnes âgées, gestes barrières, masques dans les transports, les commerces et les rues, confinements successifs et couvre-feu, gel hydroalcoolique à gogo, mesures contradictoires parfois peu claires, annonces gouvernementales à répétition…

Très tôt, des professionnels de la santé mentale – psychiatres comme psychologues – se sont inquiétés des répercussions que pouvait avoir cette crise sur la psyché des Françaises et des Français. Il ne faut pas minimiser le mal-être psychologique qui peut être créé, révélé ou accentué par cette crise sanitaire qui commence à sembler interminable. La téléconsultation, en ligne, avec un psychologue ou un médecin s’est largement développée à la faveur de cette crise : elle peut être une très bonne solution à distance pour vous aider à aller mieux, à commencer ou à continuer une thérapie dans une époque où il est très difficile de se rendre dans le cabinet d’un professionnel.

Quels sont les troubles psychologiques liés à la situation sanitaire ?

Avant de commencer, mettons les choses au clair : la situation sanitaire liée à la Covid est difficile pour l’immense majorité des Français, mais toutes et tous ne souffrent pas d’un trouble psychologique. La situation sanitaire est un facteur favorisant l’apparition de certains troubles, ou bien l’accentuation de difficultés psychologiques préexistantes : mais attention à ne pas prendre cela pour une vérité générale. Des plateformes comme www.angel.fr proposent de prendre très facilement un rendez-vous en ligne pour parler de vos difficultés avec un psychologue ou un psychiatre (un médecin).

Il n’y a pas de déterminisme strict dans les pathologies mentales et dans les difficultés psychologiques : d’ailleurs, on ne sait pas encore bien expliquer l’origine des maladies psychiatriques, qu’il faut distinguer des troubles psychologiques – qui ne se traiteront pas par des médicaments, contrairement à un trouble bipolaire ou schizophrène, par exemple.

La covid-19 a créé des facteurs propices à un mal-être psychologique : de l’isolement social, une modification profonde des manières de travailler et d’interagir, des contraintes pesant sur le quotidien (et donc une forme de privation de liberté avec les confinements et les couvre-feux), mais aussi des deuils pour certaines familles, un report d’évènements joyeux comme les mariages, une recrudescence des violences familiales. Ces situations anxiogènes peuvent créer ou accentuer, chez certains, des troubles psychologiques de type anxieux. Elles sont également un terrain favorable à la dépression, pathologie déjà très fréquente chez les Français (gros consommateurs d’antidépresseurs) : il peut s’agir d’une dépression chronique, déjà installée, qui va revenir à l’occasion de cette crise, ou d’un premier trouble dépressif, chez des étudiants qui ne trouvent plus de sens à leur vie, par exemple.

Quels sont les troubles psychologiques liés à la situation sanitaire ?

La situation est également favorable au développement d’addictions – par exemple à l’alcool ou à la cigarette, pour trouver des moyens de s’évader et d’évacuer, de manière factice, le stress. On voit aussi les troubles du sommeil être de plus en plus fréquents, là encore liés à l’anxiété face à une situation instable, peu rassurante – alors que l’être humain aime les repères. Enfin, la Covid a pu accentuer des maladies psychiatriques préexistantes, et être le facteur qui révèle une maladie psychiatrique chez un patient.

La téléconsultation par des psychologues : les Français passent-ils par cette solution ?

Face à toutes ces difficultés et au profond mal-être qu’elles engendrent, la pratique de la téléconsultation psychologique s’est répandue à grande vitesse. Peu répandue au préalable, les Français utilisent de plus en plus la téléconsultation : elle permet d’avoir rapidement un rendez-vous en ligne, à distance, sans devoir se déplacer en cabinet. Elles peuvent permettre de vous accompagner dans vos difficultés, de soigner une phobie, une dépression, ou encore de vous rendre pas à pas le sommeil.

La téléconsultation est-elle si différente d’une visite chez un psychologue ?

On ne va pas vous mentir : la téléconsultation n’est pas évidente pour tout le monde. Dans de tels rendez-vous, très intimes, on peut préférer être dans un lieu neutre, voir son thérapeute en chair et en os, créer une coupure entre sa vie quotidienne et l’espace privilégié du cabinet, avoir le temps de réfléchir sur le chemin du retour à ce qui s’est dit pendant la séance.

Cependant, la téléconsultation peut être très proche d’une visite au cabinet de votre thérapeute, et elle est la meilleure solution en des temps où il est difficile de se rendre sur place. Pour cela, il vous faut adopter quelques gestes importants. D’abord, il vaut mieux faire une téléconsultation depuis un ordinateur, et pas sur un petit écran de smartphone. Ensuite, il faut être au calme chez soi : soit seul, soit dans une pièce isolée où vous ne risquez pas d’être dérangé, parce que toute séance de psychothérapie, d’analyse ou de psychiatrie est un espace pour soi, un lieu de dialogue entre un professionnel et soi-même qui n’appartient qu’à vous. Il faut pouvoir parler de ce que vous voulez, sans vous mettre de barrières supplémentaires (c’est déjà assez dur comme ça de confier ses émotions !). Enfin, faîtes comme si vous alliez dans un cabinet :  douchez-vous, habillez-vous – d’ailleurs, c’est toujours bon pour la santé mentale.

La téléconsultation est-elle si différente d'une visite chez un psychologue ?

Gardez à l’esprit que les professionnels de la santé mentale savent les difficultés et les réticences que vous pouvez avoir à vous lancer dans les téléconsultations : eux-aussi ont dû modifier la pratique de leur discipline, ils feront tout pour vous mettre à l’aise et vous aider dans vos difficultés, qu’il ne faut pas sous-estimer dans cette période.