Cancer du sein : zoom sur les symptômes, le diagnostic et le traitement possible

SantéCancer du sein : zoom sur les symptômes, le diagnostic et le...

Première cause de mortalité par cancer chez la femme, le cancer du sein est pourtant, quand il est dépisté à temps, il est le plus facile à soigner. Symptômes, diagnostic et traitement du cancer du sein, découvrez quels sont les signes précurseurs de cette maladie tumorale, et comment mettre toutes les chances de votre côté pour améliorer sa guérison.

Cancer du sein : quels sont les symptômes ?

Une femme sur 8 est touchée par le cancer du sein et s’il reste encore le plus mortel, les chances de survie sont pourtant de 85 %, cinq ans après le diagnostic. Bien qu’on le pense exclusivement féminin, le cancer du sein touche également moins de 1 % des hommes.

Grâce à la mise en place de dépistages précoces et des campagnes de sensibilisation (octobre rose), de plus en plus de femmes se font dépister à temps. Si le nombre de nouveaux cas déclarés est de plus en plus élevé, avec l’efficacité des traitements, le taux de mortalité est quant à lui en constante régression.

Cancer du sein : quels sont les symptômes ?
Source : shutterstock.com

Il est important d’apprendre à détecter les symptômes du cancer du sein pour l’appréhender le plus rapidement :

  • Vous sentez une masse dure aux contours irréguliers dans votre sein, fixe ou mobile.
  • Vos ganglions au niveau des aisselles sont gonflés et durs, sans être douloureux.
  • Vous avez une rougeur, un œdème ou une zone du sein chaude.
  • Vous constatez une modification de votre mamelon ou de l’aspect de la peau du sein.
  • Un liquide anormal verdâtre ou coloré de sang s’écoule de vos mamelons.

Lorsque le cancer est invasif, les cellules cancéreuses, appelées alors métastases migrent via la lymphe dans les ganglions lymphatiques, puis par la circulation sanguine vers le foie, les poumons, les os, le cerveau, etc. pour s’y développer et se multiplier. D’autres symptômes apparaissent alors : fatigue, perte de poids, nausées, douleurs dans les os ou encore troubles de la vision.

Comment diagnostiquer un cancer du sein ?

Le premier diagnostic du cancer du sein est la palpation par votre médecin traitant, votre gynécologue ou vous-même. Celle-ci va permettre de détecter cette masse dure formée par les cellules cancéreuses qui est le premier signe d’un cancer du sein. On parle alors de tumeur maligne.

En cas de suspicion de cancer, votre médecin vous prescrira une échographie des seins. Parfois, une IRM mammaire peut être envisagée.

Comment diagnostiquer un cancer du sein ?
Source : shutterstock.com

Bon à savoir : à partir de 50 ans des dépistages sont organisés par les autorités sanitaires. Les femmes peuvent effectuer une mammographie tous les deux ans, entièrement prises en charge par la sécurité sociale.

Si l’anomalie tumorale est confirmée à la mammographie, seul un prélèvement de ses tissus permettra de déterminer si la tumeur est cancéreuse ou bénigne. Selon la taille et la localisation de la tumeur, le prélèvement se fera par ponction cytologique ou par biopsie.

Quels sont les traitements possibles ?

Lorsque le cancer du sein est avéré, la prise en charge thérapeutique du cancer va dépendre du stade du cancer :

  • Stade 1 : la tumeur est inférieure à 2 centimètres, sans atteinte ganglionnaire.
  • Stade 2 : la tumeur est comprise entre 2 et 5 centimètres ou un à trois ganglions sont touchés.
  • Stade 3 : la tumeur dépasse 5 centimètres et plus de quatre ganglions sont atteints.
  • Stade 4 : les cellules cancéreuses se sont propagées aux autres organes et sont devenues métastatiques.

Quand le cancer n’est pas à un stade avancé, le premier traitement est la chirurgie du sein qui consiste à retirer la tumeur. Aujourd’hui, si la taille de la masse n’est pas trop volumineuse, l’ablation du sein (mastectomie) n’est plus systématique. Toutefois, si une mastectomie doit être pratiquée, une chirurgie de reconstruction est proposée afin de recréer le sein endommagé.

Les autres traitements vont dépendre de la taille de la tumeur :

  • La radiothérapie : l’objectif est d’irradier et donc de toute trace de tumeur cancéreuse à l’aide de rayons. Elle est systématiquement envisagée lorsque le sein est conservé.
  • La chimiothérapie : elle peut débuter soit avant l’opération chirurgicale pour augmenter les chances de succès, soit après l’opération en cas de tumeurs plus agressives.
  • Le traitement anti-hormonal : il est prescrit pour éviter les récidives et la prolifération des cellules cancéreuses.
  • Les thérapies ciblées : elles s’adressent aux femmes dont le type cancer du sein est très agressif (HER2 positif).

Tout comme avec une chimiothérapie, les effets secondaires de la radiothérapie du cancer du sein sont importants. Toutefois, il existe des solutions pour atténuer l’inconfort provoqué par les deux traitements oncologiques et la prise en charge des patients, même psychologique fait désormais partie des protocoles de soin.

Pour conclure : pour un dépistage précoce du cancer du sein, chaque mois, après vos règles, procédez à une autopalpation de vos seins. Au moindre doute, il est important de consulter un spécialiste.