Spotting : Qu’est ce que c’est ?

RèglesDéroulé du cycle menstruelSpotting : Qu’est ce que c’est ?

Le spotting, qui signifie littéralement « taches » se traduit par de petits saignements vaginaux qui se produisent en dehors des règles. Bien qu’ils soient fréquents, ces pertes de sang peuvent inquiéter de nombreuses femmes. Qu’est-ce que le spotting ? Quelles sont leurs causes ? Mission Santé vous explique tout !

Le spotting qu’est-ce que c’est ?

La durée et les symptômes du cycle menstruel varient d’une femme à l’autre, d’une période à une autre. Parfois, de légers saignements viennent s’inviter dans les culottes en dehors des règles. Ils sont généralement indolores et de couleur plus foncée que les règles, tirant parfois sur le marron.

Le spotting touche de nombreuses femmes, qu’elles soient sous pilule contraceptive ou non et ces pertes de sang ponctuelles sont la plupart du temps sans gravité.

Néanmoins, si le spotting persiste, prenez rendez-vous avec votre gynécologue, il peut aussi cacher une autre pathologie.

Quelles sont les causes de ces saignements ?

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine du spotting : dérèglement hormonal, mode de vie, stress… Si certaines causes sont normales et sans conséquences, d’autres méritent une consultation !

Un changement de contraception

Entre deux moyens de contraceptions hormonaux (pilule, stérilet hormonal, implant, anneau vaginal, patch), le corps a besoin de temps pour retrouver son équilibre. Il est aussi possible que votre contraception contienne un dosage œstrogène/progestérone qui ne vous convienne pas ! 

Le spotting de grossesse 

Il est très fréquent que l’organisme continue son cycle pendant le premier trimestre malgré la fécondation. Ces petits saignements peuvent aussi être dus à la nidation, lorsque l’ovule fécondé s’accroche à la paroi utérine, qui se met alors à saigner légèrement. Attention, à ne pas confondre les saignements avec une grossesse extra-utérine. Au moindre doute, demandez à passer une échographie !

La pré-ménopause

Cette période qui précède la ménopause est souvent très chaotique et le spotting est alors très fréquent. Attention, saigner en période de ménopause n’est pas normal et nécessite de consulter un médecin.

Le stress, l’angoisse et les émotions

Nos émotions jouent un rôle important dans notre organisme et le stress impacte énormément nos fonctions vitales. Il en va de même pour notre cycle et une grande source d’angoisse ou de stress peut entraîner du spotting en dehors des menstrues.

Le décalage horaire (jet-lag)

Un décalage horaire n’a pas que des effets sur notre sommeil ! Il perturbe aussi nos hormones, surtout s’il est important.

Les premières règles

Le cycle menstruel commence à se mettre en place et avant qu’il trouve son équilibre, des pertes sont fréquentes. Cela peut s’étaler sur deux années ! Une bonne dose de patience et des serviettes hygiéniques à portée de main vous aideront à passer cette phase !

Les maladies gynécologiques

Lorsque le spotting persiste, on parle alors de métrorragie. Il peut être le signe d’une infection ou d’une maladie comme :

  • La présence de fibromes sur la paroi de l’utérus ;
  • Une maladie sexuellement transmissible (MST) ;
  • Une infection sexuellement transmissible (IST) ;
  • Une endométriose ;
  • Des polypes utérins ;
  • Une endométrite…

En cas de spotting prolongé, consultez rapidement votre médecin. Celui-ci effectuera les examens nécessaires pour poser un diagnostic médical.

Comment différencier règles et spotting ?

Pour ne pas confondre règles et spotting, voici comment les différencier :

  • Le spotting est en dehors de la période de règles ;
  • Il n’est pas cyclique ;
  • Il n’est pas abondant et ne s’écoule pas en continu (plutôt en goutte-à-goutte) ;
  • Sa couleur est aussi différente, puisqu’elle est plus marron que rouge sang.

Si vous êtes perdue dans votre cycle menstruel, il existe des outils en ligne pour calculer votre date d’ovulation qui précède de 14 jours vos prochaines règles. 

Pour vous repérer dans vos cycles, sachez qu’un cycle régulier est de 28 jours, qu’il commence le premier jour des règles et se termine la veille des règles suivantes et que vos règles peuvent durer de 2 à 7 jours. 

Toutefois, vos cycles peuvent être (et c’est souvent le cas !) irréguliers 

  • On parle de cycle long lorsqu’il est supérieur à 35 jours ; 
  • Un cycle court est quant à lui inférieur à 21 jours. 

Un traitement existe ?

Puisque le spotting résulte de plusieurs causes possibles, pour le régler, il faut traiter sa cause :

  • Un changement de sa contraception hormonale si le dosage ne vous convient pas ;
  • Le traitement des maladies gynécologiques, qu’il soit chirurgical pour les fibromes et les polypes ou médicamenteux en cas d’infection.
  • Pour les autres causes, il faut juste attendre que l’organisme retrouve seul son équilibre !

Pour finir : avoir des saignements et fuites en dehors des règles est normal ! Spotting et pertes blanches sont monnaies courantes et ne doivent pas vous inquiéter. Mais si cela vous angoisse, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin-traitant, il est là pour vous rassurer !