Se chausser avec un hallux valgus

Santé Règle et bien être Se chausser avec un hallux valgus

Sollicités en permanence, les pieds sont souvent sujets à de nombreuses douleurs. Au nombre de ces dernières, on remarque notamment l’hallux valgus, aussi appelé oignon. Considéré comme l’un des maux les plus courants de l’avant-pied, il affecterait douloureusement environ 9 % des Français. En plus d’handicaper la marche, lorsqu’il s’aggrave, il se caractérise par une difficulté à trouver des chaussures adaptées. Voici comment bien vous chausser si vous souffrez d’hallux valgus.

Qu’est-ce qu’un hallux valgus ?

L’hallux valgus est un nom composé de hallux, qui désigne le gros orteil, et de valgus, qui vient du latin et signifie « bancal ». Encore appelé oignon, il s’agit d’une déformation du gros orteil vers les autres, qui entraîne une protubérance au niveau de la partie externe de la base du pouce. Si cette anomalie entraîne un complexe chez de nombreuses personnes, elle peut aussi faire très mal et rendre impossible le port de certains types de chaussures.

Elle se caractérise également par des ongles incarnés, des rougeurs, des raideurs, un cal (épaississement de la peau), une inflammation des bourses séreuses, etc. Si elle apparaît généralement vers la quarantaine ou la cinquantaine, elle peut aussi se manifester entre 15 et 20 ans en cas de transmission héréditaire.

Pour avoir une idée de la gravité du mal, il faut généralement se baser sur la déviation de l’orteil. Si elle peut former un angle de moins de 20° dans les cas les plus bénins, elle va jusqu’à 40° pour les cas modérés. Toutefois, elle peut aller au-delà de 40° pour les oignons les plus sévères, ce qui peut occasionner une dislocation totale de l’articulation de l’hallux. Pour ne pas en arriver là, il est conseillé de vous tourner vers des boutiques spécialisées pour trouver des chaussures orthopédiques dès l’apparition des premiers symptômes. Le port de chaussure orthopédique réduira la pression et soulagera vos douleurs.

Si vous ne réagissez pas vite et que l’oignon entraîne des complications, la seule solution efficace consistera à vous tourner vers la chirurgie. Cette dernière se fait généralement sous anesthésie locale. Il existe essentiellement trois types d’intervention :

  • l’arthrodèse : c’est celle qui est employée si votre oignon est dû à de l’arthrite ;
  • l’ostéotomie : pour cette opération, le médecin va utiliser des vis ou des épingles pour une sécurisation de l’articulation ;
  • l’exostectomie : cette méthode consiste à retirer un peu d’os de l’articulation de l’hallux.

Quelle que soit l’intervention que vous subirez, il vous faudra à peu près un mois et demi pour récupérer.

chaussure hallux valgus

Quelles sont les causes d’un hallux valgus ?

Si l’hallux valgus peut être dû à de nombreux facteurs, le port de chaussures inadaptées est sans nul doute l’une des causes les plus courantes de ce mal. Il s’agit par exemple des chaussures qui ont de hauts talons, qui sont trop serrées ou qui ont un bout étroit. En effet, l’étroitesse des bouts entraîne une compression des articulations des orteils.

De même, la hauteur des talons occasionne un balancement du poids vers l’avant des pieds, ce qui exerce une pression sur l’articulation des orteils. Comprimée dans les chaussures, l’articulation finit par se raidir par manque d’activité. Porter des souliers trop usés ou de mauvaise qualité peut aussi être à la base d’un oignon.

Dans 1 cas sur 4, les recherches ont également prouvé que l’oignon pouvait se transmettre de façon héréditaire. De même, les personnes qui ont des pieds plats ou des pieds égyptiens (deuxième orteil plus court que le premier) sont plus exposées. L’arthrite, la ménopause et la poliomyélite favorisent aussi l’hallux valgus. L’obésité, qui occasionne une pression excessive sur les orteils, est également un facteur de risque de l’oignon. Dans plus de 90 % des cas, ce sont les femmes qui sont atteintes par ce mal, ce qui s’explique notamment par leurs articulations beaucoup plus souples.

Quelles chaussures porter en cas d’hallux valgus ?

L’un des premiers remèdes contre l’hallux valgus consiste à opter pour le port de chaussures adaptées. Ces dernières doivent être souples, résistantes et de très bonne qualité.

Les matières utilisées pour la confection

Si vous souffrez d’oignon aux pieds, abstenez-vous de porter des chaussures fabriquées à partir de matières rigides. Ces dernières vous feront mal si elles entrent en contact avec les excroissances. Le cuir verni et le plastique sont donc à bannir. À la place, privilégiez toujours les matières souples. Il est important que vos chaussures épousent à la perfection la forme de vos pieds, si vous souhaitez qu’elles soient confortables.

Assez résistant, le cuir tressé ou extensible est par exemple un excellent choix. Il en va de même pour les textiles, le stretch et les mailles. Quant au caoutchouc, il est à privilégier pour les semelles externes parce qu’il est généralement un gage de qualité et d’équilibre, grâce à ses propriétés antidérapantes.

chaussures orthopédiques

La hauteur des talons

Les talons hauts sont formellement déconseillés aux personnes qui souffrent d’oignon. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que vous devez vous ruer vers les chaussures plates. En réalité, ces dernières n’arrivent pas à bien soutenir la voûte plantaire, ce qui peut entraîner des inflammations du tendon.

Même si elles ont l’air confortables, vous devez donc vous abstenir de porter des tennis de base, des sandales plates ou des ballerines. Il en va de même pour les tongs. Ces dernières sont très peu protectrices, ne soutiennent pas vos pieds et risquent d’entraîner des blessures sur vos hallux valgus. Il pourrait alors s’ensuivre une aggravation du phénomène, et un accroissement des douleurs.

Pour ce qui est de la hauteur idéale des talons, elle est de 2 cm à peu près pour les hommes. Chez les femmes, elle doit être comprise entre 2 et 5 cm.

Les modèles à privilégier

Si vous souffrez d’hallux valgus, le confort doit être votre maître mot. Optez donc pour des chaussures orthopédiques, assez larges à l’avant. Les chaussons et les chaussures de course sont par exemple indiqués. De même, lorsque le besoin se fait sentir, n’hésitez pas à mettre des protections en silicone dans vos souliers. Discrètes, elles limiteront les frottements. Pour les femmes qui tiennent à rester élégantes, les talons compensés sont aussi une alternative intéressante. Capables d’atténuer les chocs, ils vous assurent une bonne stabilité. Veillez également à toujours vous acheter des chaussures en adéquation avec l’activité que vous exercez.