RèglesLes douleurs menstruellesRègles noires : quelles sont les causes ? Quand s’inquiéter ?

Règles noires : quelles sont les causes ? Quand s’inquiéter ?

L’apparition de règles noires ou des pertes marron peuvent inquiéter de nombreuses femmes et de jeunes filles ! Si vos saignements sont noirs, mais que vous n’avez aucun symptôme associé, rassurez-vous, ce n’est pas grave ! La couleur des pertes menstruelles peut changer d’un cycle à l’autre sans que cela doive vous alarmer. Cependant, si les règles noires s’accompagnent de douleurs ou d’une odeur nauséabonde, il est préférable de consulter votre gynécologue. Explications !

Pourquoi mon sang des règles est noir ?

Chaque mois, les règles marquent le début d’un nouveau cycle menstruel. Elles évacuent le surplus de l’endomètre si l’ovule n’a pas été fécondé et ces pes pertes périodiques ne sont pas uniquement composées de sang. Elles contiennent aussi des fragments de la muqueuse utérine, l’ovule, des cellules de la muqueuse vaginale, des sécrétions du col de l’utérus et du vagin ainsi que des bactéries de la flore vaginale.

Il arrive parfois que le sang des menstruations soit de couleur noirâtre ou brunâtre. Et dans la grande majorité des cas, c’est tout à fait normal !

En fait, les règles noires ou les pertes marron sont tout simplement du sang qui a séché et qui s’est oxydé. Il arrive parfois qu’un peu de sang stagne dans le vagin. Au contact de l’air, le sang s’oxyde et prend alors cette couleur sombre.

Ce phénomène arrive souvent les premiers et derniers jours des règles lorsque le flux menstruel est peu abondant.

Il peut aussi s’agir de spotting qui sont des petites pertes de sang en dehors des règles. Le spotting peut être dû à :

  • Des fluctuations hormonales importantes pendant la période d’ovulation.
  • Un changement de contraception hormonale ou une pilule contraceptive mal dosée.
  • Une grossesse, surtout au cours du premier trimestre.
  • L’approche de la ménopause.

Là encore si aucun symptôme n’est associé à la perte de sang, il n’y a pas lieu de s’inquiéter !

Quels sont les effets du sang noir pendant les règles ?

Si un saignement noir ou brun ne doit pas vous inquiéter, par contre certains signes doivent vous alerter et donner lieu à une consultation gynécologique rapidement.

Quand faut-il en parler au médecin ?

Si les saignements sont de couleur noire pendant toute la période des règles et qu’ils sont accompagnés de symptômes associés, il faut consulter très vite votre médecin ou votre gynécologue.

  • Si vous ressentez de vives douleurs dans le ventre et surtout dans le bas-ventre qui ne ressemblent pas aux crampes menstruelles habituelles.
  • Si vous avez des règles abondantes, voire hémorragiques.
  • Si vous avez de la fièvre.
  • Si vous ressentez des brûlures ou des démangeaisons vaginales.
  • Si vos règles ont une odeur désagréable, voire nauséabonde.

Il peut s’agir :

  • D’un dérèglement hormonal (stress, fatigue, préménopause…).
  • D’une infection vaginale.
  • D’une anomalie du col de l’utérus (en cas de spotting après un rapport sexuel).
  • Des fibromes ou de polypes utérins.
  • D’une grossesse extra-utérine ou d’une fausse couche.
  • D’une IST (Infection Sexuellement Transmissible).

Bon à savoir : l’infection vaginale n’est pas réservée aux règles noires. Qu’elles soient noires, orange ou rouges, si vos règles s’accompagnent de mauvaises odeurs, c’est le signe d’une infection ! Prenez rapidement un rendez-vous avec un spécialiste en gynécologie pour qu’il puisse vous prescrire un traitement adapté.

Quelle est la couleur normale des menstruations ?

Généralement, la couleur du sang des règles est de couleur rouge vif. Il peut parfois être rose, surtout au début des règles, car il se mélange à du liquide cervical. Le liquide cervical (ou glaire cervicale) est une perte vaginale naturelle qui sert à protéger l’utérus et à le nettoyer en expulsant les impuretés et agents pathogènes du vagin.

Par contre, si vos saignements sont orange, c’est généralement le signe d’une infection et notamment d’une vaginose bactérienne surtout si vous souffrez aussi de démangeaisons, de sensations désagréables et que l’odeur de vos règles n’est pas normale.

Des règles grises doivent aussi vous alarmer, surtout si elles s’accompagnent de caillots grisâtres. Il peut s’agir d’une infection, mais aussi d’une fausse-couche. Une consultation en urgence s’impose alors !

Pour conclure : vous l’aurez compris, les cycles menstruels normaux et les règles normales, c’est très rare, surtout lors des premières règles ! Il suffit parfois d’une chute d’hormones, d’un stress émotionnel ou d’un changeant de contraceptif pour que tout se dérègle ! Cependant, soyez toujours vigilante et surveillez le moindre de changement inhabituel. Si vous avez la moindre inquiétude, n’hésitez pas à consulter votre médecin !