RèglesLes douleurs menstruellesQui consulter en cas de douleurs menstruelles ?

Qui consulter en cas de douleurs menstruelles ?

Face à sa douleur, on peut vite se trouver démunie, et encore plus quand il s’agit de douleurs de règles ! Entre les injonctions d’une société patriarcale où l’on inculque aux femmes que souffrir est normal et le tabou du sujet, de nombreuses femmes préfèrent subir leurs règles douloureuses en silence… Alors, oui, les douleurs liées aux menstruations sont normales (malheureusement), mais vous ne devez pas rester seule face à votre douleur. Non seulement il existe de nombreuses solutions pour soulager les douleurs, mais une dysménorrhée peut cacher une maladie grave : l’endométriose. Pour vous guider dans votre démarche, voici qui consulter en cas de douleurs menstruelles.

Comment savoir si les douleurs de règles sont normales ?

Quelle femme ne subit pas de syndrome prémenstruel ? Avec plus ou moins d’intensité, il est vrai, mais chaque mois, l’approche des règles apporte avec elles toute une liste de manifestations : douleurs dans le bas-ventre, dans le bas du dos, gonflement et seins sensibles, maux de tête, fatigue…

Si généralement les symptômes disparaissent avec l’arrivée des règles, un autre syndrome prend ensuite le relais : la dysménorrhée (ou règles douloureuses) qui se traduit par des crampes utérines, des saignements abondants, des céphalées, des nausées, une constipation ou une diarrhée, des lombalgies… Les douleurs pelviennes s’atténuent en moyenne 2 à 3 jours après le début des règles, mais si on comptabilise les deux syndromes, ce sont entre 10 et 12 jours de souffrances par mois au total !

Comment savoir si les douleurs de règles sont normales ?
Source : shutterstock.com

La plupart du temps, ces douleurs passent avec des médicaments pour règles douloureuses comme un antalgique (paracétamol), un antispasmodique (type Spasfon), des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène), des contraceptifs aux hormones ou toutes autres solutions naturelles comme l’huile essentielle, la chaleur d’une bouillotte ou d’un bain chaud, la relaxation, le yoga, l’hypnose, l’acupuncture…

Mais, si malgré ces traitements médicamenteux, hormonaux ou naturels, vous continuez à ressentir ces symptômes :

  • Douleurs qui ne passent pas avec les antalgiques.
  • Douleurs invalidantes, voire handicapantes, qui vous empêchent de vivre normalement.
  • Lombalgie intense.
  • Présence de sang dans les selles.
  • Douleurs en déféquant.
  • Brûlures urinaires.
  • Douleurs lors des rapports sexuels.
  • Douleurs thoraciques et parfois au bras droit.
  • Saignements abondants.
  • Fièvre.

Il peut alors s’agir d’endométriose ! L’endométriose est une maladie gynécologique due à la prolifération de cellules ou de fragments de l’endomètre en dehors de l’utérus. Elle provoque des lésions importantes dans les organes qu’elle affecte et entraîne douleurs et infertilité.

Les retards de diagnostic de cette maladie sont immenses (une femme souffre environ 7 ans avant que l’endométriose soit diagnostiquée), car beaucoup de femmes minimisent leurs douleurs ou que certains médecins ne prennent pas leur parole en considération. L’endométriose touche 10 % des femmes en âge de procréer et certaines femmes témoignent souffrir depuis la puberté de troubles menstruels sans que leur médecin ne s’en soit inquiété. Les idées reçues sont encore très tenaces !

Qui consulter pour des règles douloureuses ?

La première personne à consulter pour les douleurs liées aux règles est votre médecin traitant. Si les médicaments disponibles sans ordonnance ne font pas effet, il vous prescrira des médicaments plus forts comment un anti-inflammatoire non stéroïdien ou un progestatif (hormone proche de la progestérone).

Il pourra également vous recommander une visite gynécologique. Le stérilet hormonal ou la pilule contraceptive sont efficaces pour réduire les douleurs.

Qui consulter pour des règles douloureuses ?
Source : shutterstock.com

Si vous présentez des douleurs d’endométriose, votre médecin traitant ou votre gynécologue vous enverront passer des examens complémentaires avec un spécialiste. Généralement une échographie, parfois une IRM, plus rarement une cœlioscopie.

Bon à savoir : en cas de menstruations douloureuses et invalidantes, sachez que vous avez la possibilité de consulter un médecin disponible directement en ligne sur le site Doctolib. De plus, il existe l’application Abilis qui vous permet de commander vos médicaments depuis votre smartphone ou votre ordinateur auprès de leurs pharmacies partenaires et même de vous les faire livrer à domicile si la pharmacie dispose du service !

Quand consulter pour des règles douloureuses ?

Consultez un médecin, un gynécologue ou tout autre spécialiste capable de vous aider dès que vos règles sont douloureuses, il trouvera une solution adaptée à vos symptômes. Si vous êtes sujette aux douleurs récurrentes, il est important de choisir un médecin traitant qui soit à votre écoute. Ne culpabilisez pas et ne soyez pas gênée de parler de vos douleurs menstruelles. La douleur n’est pas une fin en soi et vous seule êtes capable de déterminer le seuil acceptable !