Qu’est-ce qu’une carence nutritionnelle ? 

La carence nutritionnelle naît dès le moment où, l’organisme ne reçoit plus les nutriments requis pour son bon développement. En effet, c’est un besoin vital pour le corps de puiser les vitamines et les sels minéraux nécessaires à travers notre alimentation. Et lorsque, ce dernier est en manque, cela peut causer des dégâts irréversibles sur la santé. Des maladies graves ou des troubles psychologiques peuvent en découler, d’où l’importance d’avoir une bonne alimentation.

Tout sur les carences alimentaires

L’organisme a besoin d’une certaine quantité de nutriments comme les minéraux, les oligo-éléments, les vitamines pour bien fonctionner. Et, lorsque ce dernier ne reçoit pas la quantité d’apport nutritionnel requis, son équilibre en pâtit.

Les 5 carences alimentaires les plus courantes

Il existe plusieurs types de carences alimentaires et la gravité de l’impact de chacune d’entre elles sur le corps dépend du nutriment dont il est question. Ainsi, nous pouvons distinguer :

La carence en calcium

Très connue mais peu fréquente par contre, la carence en calcium ou l’hypocalcémie se traduit par la présence d’un faible taux de calcium dans le sang. Les personnes les plus exposées à ce type de carence sont les enfants, les personnes du troisième âge et les femmes ménopausées. Lorsqu’elle n’est pas rapidement prise en charge, elle peut être à la base de convulsions, de l’ostéoporose (un affaiblissement des os), des palpitations, de maladies très graves pouvant conduire à un décès. Pour y remédier, il suffit de consommer les produits laitiers, les fruits et les légumes.

La carence en fer

La carence en fer ou ferriprive est la plus fréquente. Selon une étude de l’OMS, c’est un problème qui touche au moins 30% de personnes à travers le monde. Le fer contribue à la fabrication des globules rouges. A cet effet, lorsqu’il est absent dans le corps, ces globules rouges perdent en force, en taille et en quantité. Une personne souffrant d’une anémie ferriprive présente une fatigue extrême, une faible capacité musculaire, une chute de cheveux, un retard de croissance, etc. Privilégiez les légumes verts, la viande rouge, le jaune d’œuf, les huîtres et autres aliments riches en fer. Il faut au minimum 10 mg de fer par jour pour l’organisme.

La carence en magnésium

La carence en magnésium touche environ 20% des hommes et 25% des femmes en France. Lorsque le quota n’est pas atteint, l’individu est sujet au stress, à des crampes musculaires, la fatigue ou encore plus grave peut être atteint de tétanie et mourir. Le magnésium se trouve souvent dans le chocolat, les noix, l’arachide, les mollusques, les poissons, les fruits de mer et bien d’autres aliments.

La carence en protéines

Le manque de protéines atteint la plupart du temps, les enfants dans la tranche d’âge de 6 mois à trois ans. C’est une carence nutritionnelle qui survient lorsque ces derniers ne consomment pas des aliments riches en protéines alors qu’ils ne sont pas allaités. Une personne atteinte, présente des symptômes d’anémie, de fatigue et de léthargie, un gonflement de ventre, une faible masse musculaire et bien d’autres troubles sévères. Les aliments comme le lait, le poisson ou la viande peuvent permettre de rétablir la situation.

Les carences en vitamines

Le corps à besoin de vitamines pour sa croissance et son équilibre. Il existe plusieurs types de vitamines et la carence en chacune d’elles cause des dommages irréversibles sur la santé lorsque des mesures ne sont pas prises très tôt.

La carence en vitamine A, expose beaucoup d’enfants à la cécité et constitue une source de mortalité maternelle chez les femmes enceintes. C’est une vitamine qui contribue au bien-être du système immunitaire, des yeux et de la reproduction. Pour y remédier, il faut consommer les légumes verts, les légumes orange et les fruits.

La carence en vitamine B9 par exemple est la source des problèmes du système nerveux. Pour remédier à ces différentes carences nutritionnelles, il est conseillé de privilégier les aliments riches en protéines, les légumes verts, les crustacés, la volaille, etc.

En absence de vitamine C dans le corps, l’individu est exposé au scorbut. Une maladie qui cause de la fatigue, un saignement des gencives et la perte des dents. Les fruits et les légumes sont les aliments les plus conseillés pour combler ce manque.

Quant à la carence en vitamines D, elle atteint environ 50% de la population mondiale. Elle peut provoquer un retard de croissance et une carence en calcium car elle est très importante pour le développement des dents et des os. La consommation des produits laitiers, l’huile de foie de morue etc., apporte de la vitamine D.

Les symptômes des carences nutritionnelles

Comme symptômes, l’individu qui souffre d’une carence nutritionnelle peut être sujet à une faiblesse et une fatigue générale, un manque d’appétit, des problèmes respiratoires, une perte de cheveux et aux problèmes de digestion. Des troubles cardiaques, une certaine pâleur, un problème de concentration voire une dépression peuvent également survenir.

Il faut noter que ces symptômes ne sont pas tous présents chez un seul et même individu. Ils varient en fonction de chaque personne et de degré de la carence.

Quelles sont les causes des maladies nutritionnelles ?

La maladie nutritionnelle est due à plusieurs facteurs :

  • Un manque d’apport nutritif nécessaire dans notre alimentation quotidienne. Par exemple, lorsqu’un individu ne consomme pas suffisamment d’aliments protéinés, il peut souffrir de carence en protéines.
  • Une malabsorption qui se traduit par le fait que l’individu consomme parfaitement les nutriments requis mais que l’organisme les absorbe difficilement.
  • Un défaut d’assimilation qui se traduit par une mauvaise assimilation des nutriments par le métabolisme cellulaire. L’individu consomme le nutriment requis, que l’organisme absorbe normalement mais les cellules n’arrivent pas à en bénéficier comme il le faut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here