Lorsqu’il y a un retard des règles, cela soulève toujours beaucoup de questions. Le retard des règles est souvent dû à une multitude de raisons. Retenez qu’il ne s’agit pas toujours d’un début de grossesse comme l’on pense à chaque fois. Les changements hormonaux, le stress, le sport intensif, l’alimentation ou la perte de poids peuvent également être à l’origine du retard des règles. Par ailleurs, si vos cycles sont normaux c’est-à-dire régulier, on peut affirmer qu’il y a retard des premières règles, si et seulement si, vos règles n’apparaissent pas pendant 3 à 5 jours après la date à laquelle elles devraient être là. Pour les personnes ayant des cycles irréguliers, il est souvent difficile de savoir s’il y a retard des règles ou pas. Il faudra donc que vous ayez de la patience dans ce cas.

Causes du retard des règles

Il est normal de penser automatiquement à une grossesse lorsqu’il y a un retard des règles, mais il faut aussi savoir qu’il existe des facteurs qui peuvent allonger la durée de votre cycle et donc l’arrivée des règles. Un cycle menstruel doit durer normalement 28 jours mais il est important de garder à l’esprit que toutes les femmes ne sont pas pareilles. Certaines  femmes ont des cycles menstruels qui sont entre 21 et 32 jours. Aucune femme n’est donc une pendule de précision et il est conseillé de ne pas déclencher ses règles lorsqu’elles ne viennent pas.

En effet, le retard des premières règles est souvent lié à un changement de style de vie, à des perturbations hormonales, à un trouble thyroïde, aux sports intensifs, à la perte de poids ou aux troubles alimentaires. Mais comment est-il possible ? On vous donne plus de détails dans la suite de cet article…

Un trouble de la Thyroïde

Parfois un simple rhume, diarrhée, insomnie ou une perte de poids, peut causer le retard des règles. Quand vous êtes malade ou que vous avez un trouble de Thyroïde votre corps sacrifie le cycle menstruel pour optimiser le processus de votre guérison.

Par ailleurs, certaines pathologies comme les kystes ovariennes issues de la Thyroïde peuvent affecter le retard des règles. Le syndrome de Stein-Leventhal ou encore le polykystose est le facteur principal qui mène à un déséquilibre des hormones après le manque d’ovulation, ce qui peut créer chez une femme le retard de l’arrivée de ses règles.

Les personnes atteintes du trouble de la Thyroïde ont souvent leurs taux de testostérone, de progestérone ainsi que le taux d’œstrogène altéré, ce qui provoque un arrêt parfois définitif des règles. Aussi le traitement du trouble de la Thyroïde provoque aussi un retard des premières règles mais rien de grave, car une fois le traitement terminé, le retard se corrige de lui-même.

 La pratique de sport intensive

Quand votre corps est hautement solliciter pour un sport intensif, il faut savoir que tout votre organisme se met en position de défense. On appelle cela le corps à corps !

En effet, faire du sport est toujours une bonne chose mais il ne faut juste pas en abuser. Le corps à une limite et quand vous la dépasser, il se met en position de défense, ce qui le fatigue et provoque alors la diminution du taux d’œstrogène, donnant ainsi pour résultat le déséquilibre de votre cycle menstruel et vous remarquerez ainsi l’absence de vos règles. Notons que l’œstrogène est l’hormone principale qui est secrétée par l’ovaire et qui assure la formation des organes et aussi le fonctionnement et le maintien du cycle ovarien et menstruel.

Elle s’accompagne aussi de la testostérone et de l’hormone de progestérone, l’alternance de l’un ou l’autre, provoque toujours un déséquilibre du cycle menstruel. Les grandes gymnastes, danseuses professionnelles ou athlètes sont très souvent confrontées au phénomène de retard des premières règles et la majorité souffre d’aménorrhée qui est une absence de règles de plus de trois mois.

Un trouble de comportement alimentaire

Un changement de milieu, d’horaire au travail et même un trouble du comportement alimentaire peut provoquer un retard des règles.

Le trouble de comportement alimentaire est souvent caractérisé d’anorexie, de boulimie ou d’obésité sévère. En effet, certaines femmes cherchent à perdre du poids et pour cela elles réduisent leurs consommation de graisse et parfois la consommation de viande, diminuant leurs apports carnés (carence en protéines) et la désactivation de la synthèse des hormones hypophysaires et hypothalamiques. Elles provoquent ainsi involontairement l’arrêt de leurs règles.

En conclusion, vous ne devez pas paniquer quand vous n’avez pas vos règles surtout lorsque vous ne prévoyez pas une grossesse. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce retard, nous vous conseillons alors de consulter un spécialiste si vous ressentez le besoin d’être rassurée.

Voir nos autres informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here