Qu’est-ce que l’ovulation ?

SantéRèglesQu’est-ce que l’ovulation ?

L’ovulation est la phase centrale du cycle menstruel de la femme. C’est le moment où le follicule libère son ovule qui ira attendre un éventuel spermatozoïde dans l’utérus. Mais comment l’ovulation peut-elle avoir lieu ? Quel est son rôle ? Comment mettre toutes les chances de votre côté pour tomber enceinte ? Missions Santé répond à toutes vos interrogations !

Quel est le rôle de l’ovulation ?

L’ovulation, c’est donc cette étape du cycle menstruel qui va permettre de donner la vie à un futur bébé. Mais pour comprendre exactement son rôle dans le cycle de la vie, commençons par le commencement…

Chaque mois, 5 à 15 follicules primordiaux (parmi les milliers que nous avons en stock) commencent leur maturation dans les ovaires lors du cycle ovarien. On les appelle alors follicules primaires et à chaque étape de croissance (qui va durer entre 5 et 6 mois), ils prennent le nom de follicules secondaires, puis tertiaires pour devenir follicule De Graaf, au singulier, car l’organisme sélectionne le meilleur d’entre eux chaque mois.

À l’intérieur de ces follicules se cache notre ovocyte (ou ovule) qui grandit en même temps que son follicule.

Quel est le rôle de l’ovulation ?
Source : shutterstock.com

Tout ce travail est stimulé par une hormone sécrétée par l’hypophyse : l’hormone folliculo-stimulante (ou FSH). Pendant que le follicule se développe, celui-ci produit des œstrogènes et c’est quand le taux d’œstrogène atteint son pic que le follicule est à maturité.

Une fois arrivé à maturité, le cerveau déclenche alors une décharge d’hormone lutéinisation et le follicule de Graff libère l’ovule : c’est l’ovulation !

Une fois l’ovule libéré, il est aspiré par les trompes de Fallope qui vont le transporter vers l’utérus s’il est fécondé. L’œuf attendra 24 heures dans le pavillon de la trompe qu’un spermatozoïde vienne le féconder. Si ce n’est pas le cas, l’ovule va commencer à se désagréger, le taux d’hormones sexuelles va chuter et la muqueuse utérine va desquamer : c’est le début des règles menstruelles.

Pendant ce temps, le travail du follicule continue puisqu’après avoir libéré l’ovule, il s’est transformé en une glande appelée corps jaune. Celui-ci va produire des progestérones et des œstrogènes en nombres suffisants pour que la grossesse se poursuive, jusqu’à ce que le placenta prenne le relais. Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune se désagrège et c’est lui qui provoque la chute des hormones sexuelles.

Quand se produit l’ovulation chez la femme ?

Que vous vouliez mettre en route un bébé ou l’éviter (surtout si vous n’utilisez pas de moyen de contraception), il est important de pouvoir calculer sa période d’ovulation.

Si le cycle menstruel peut être très irrégulier, par contre l’ovulation se fait toujours 14 jours avant le début des règles. Pour calculer votre jour d’ovulation, vous devez donc calculer le cycle de règles.

Quand se produit l’ovulation chez la femme ?
Source : shutterstock.com

Malheureusement, on ne sait jamais exactement combien de temps durent les règles et vous allez devoir noter sur un calendrier votre premier jour de menstruations pendant quelques mois, pour ensuite faire une moyenne.

Pour vous aider à vous situer dans votre cycle, voici les différentes phases du cycle féminin :

  • Les règles menstruelles : elles durent entre 3 et 5 jours.
  • La phase folliculaire qui succède aux menstruations dure entre 13 et 14 jours.
  • L’ovulation qui dure 24 heures.
  • La phase lutéale qui court jusqu’au jour précédent vos règles. C’est la dernière étape du cycle ovarien et elle dure entre 14 jours.

Ainsi, si vous avez un cycle régulier de 28 jours, votre ovulation se produira le 14e jour. Mais, si vous avez un cycle long de 35 jours par exemple, alors vous ovulerez le 21e jour suivant le début de vos règles (35 – 14 = 21).

Il est très difficile d’avoir une date exacte, d’autant que, d’un cycle à l’autre, il suffit parfois de peu pour qu’il soit déréglé ou retardé (le stress, une maladie, une pratique sportive trop intensive…).

Quels sont les signes de l’ovulation ?

Comme le calcul de la date d’ovulation est très approximatif, il peut être intéressant pour vous d’apprendre à reconnaître les symptômes liés à l’ovulation.

Voici les différents signes qui peuvent vous alerter :

  • Une hausse de votre température corporelle (elle est un peu plus élevée après l’ovulation).
  • Des pertes vaginales transparentes : il s’agit de la glaire cervicale qui pour faciliter la remontée des spermatozoïdes du vagin aux trompes devient plus abondante et plus claire (elle ressemble au blanc d’œuf cuit).
  • Une libido plus forte.
  • Des douleurs dans le bas-ventre au niveau de l’ovaire qui libère l’ovule.
  • Parfois des ballonnements, des seins tendus, voire une irritabilité.

Quels sont les signes de l’ovulation ?
Source : shutterstock.com

Bon à savoir : la douleur ressentie dans le bas-ventre peut être à gauche, comme à droite. Les ovaires travaillent généralement en alternance et si un mois, c’est l’ovaire gauche qui prépare l’ovule, le mois suivant, c’est le droit. Toutefois, il arrive qu’un ovaire travaille plusieurs mois de suite !

Quelles sont les chances de tomber enceinte pendant l’ovulation ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez connaître votre période de fécondité. Souvent confondue avec l’ovulation, la période de fertilité correspond quant à elle au moment où vous avez des chances de tomber enceinte.

Ce laps de temps démarre 5 jours avant votre ovulation et se finit quand les 24 heures sont révolues. Pourquoi 5 jours ? Et bien, c’est le nombre de jours pendant lesquels les spermatozoïdes peuvent survivre dans l’appareil reproducteur de la femme.

Sachez également qu’en moyenne 20 % des cycles ovulatoires aboutissent à une grossesse. D’autant plus, que le facteur âge impacte vos chances : au-delà de 35 ans, la fertilité de la femme diminue très vite, pour être quasiment nulle à partir de 45 ans.

Pour finir : il est très rare d’avoir un cycle parfaitement réglé et l’absence d’ovulation ne présente pas de problème si elle n’est pas fréquente. Toutefois, un arrêt des règles de plus de trois mois (hors grossesse et ménopause) peut cacher un souci plus grave. N’hésitez pas à consulter un médecin ou un gynécologue !