La candidose est une mycose causée majoritairement par des levures Candida Albicans du genre Candida. Ce sont des pathogènes opportunistes et très polyvalents qui se développent essentiellement au niveau des muqueuses digestives et gynécologiques.

La candidose qu’est ce que c’est ?

Ils sont responsables dun taux de décès important chez les patients immunodéprimés, qui généralement sont déjà atteints de pathologies plus graves. Cest la raison pour laquelle la candidose est très présente chez les patients atteints du diabète, du sida, ou les patients cancéreux sous chimiothérapie.

Les facteurs qui favorisent la maladie

Comme nous venons de lindiquer plus haut la candidose est une infection fongique opportuniste c’est-à-dire quelle profite d’un état de faiblesse de lorganisme pour se développer. En effet les micro-organismes, responsables de cette mycose vivent à l’état naturel dans les muqueuses de la bouche, de la gorge, du vagin, ou du tractus gastro-intestinal. Ils sont connus sous formes de plusieurs espèces dont la plus populaire est candida albicans.

Malheureusement ces hôtes ingrats guettent la moindre opportunité pour se multiplier. Dès que les conditions sont favorables ils prolifèrent et attaquent lorganisme qui les accueille. Les facteurs susceptibles de favoriser leur prolifération sont les suivants :

  • La prise dantibiotiques ;
  • La chimiothérapie ;
  • Le stress ;
  • Le diabète ;
  • Le sida ;
  • Les méthodes contraceptives ;
  • Une transpiration anormale ;
  • Un cancer ;
  • L’irritation de la muqueuse ;
  • Une mauvaise hygiène…

Les symptômes de la Candidose

Selon les types de candidose, on peut rencontrer divers symptômes. Sur la peau, on peut rencontrer l’apparition de taches rouges ainsi que des déts blanchâtres sur les plis du corps ou encore des démangeaisons au niveau des organes génitaux. Chez la femme, on constate des pertes blanches, les démangeaisons et l’inflammation de la zone vaginale. Chez les hommes, l’inflammation au niveau du gland, l’écoulement du canal de la miction et des démangeaisons. Sur les parties muqueuses de la bouche : des déts de couleur blanche, des douleurs et la sécheresse ainsi que des rougeurs de la muqueuse buccale. Il peut y avoir également d’autres symptômes comme : fatigue chronique, des troubles digestifs réguliers, des inconforts d’ordre allergique et des troubles au niveau nerveux.

Cette mycose se manifeste différemment selon la muqueuse infectée ou selon le degré de prolifération des champignons responsables.

La candidose cutanée

Ses principaux symptômes sont les suivants :

  • • déts blanchâtres au niveau des zones plissées du corps (aisselles, sein, nombril, aine, les zones interdigitales, anus, commissure labiale…) ;
  • • plaques rougeâtres bien délimitées ;
  • • démangeaisons.

Le muguet ou candidose buccale

C’est une forme courante chez les bébés ou chez des patients immunodéficients. Il se manifeste par :

  • • une apparition des taches blanches sur les muqueuses de la joue, le palais, et ou la langue ;
  • • la sécheresse des muqueuses buccales ;
  • • des lésions rougeâtres à la commissure des lèvres, sur le palais, et à la muqueuse de la joue ;

Il arrive parfois que le patient ressente une brûlure dans la bouche ou dans la gorge ;

La candidose vaginale

Des études montrent que 75% des femmes souffrent de cette forme un jour dans leur vie. Elle est caractérisée par :

  • • des démangeaisons ;
  • • des pertes blanches épaisses dites « caillebottées » ;

une inflammation de la vulve et du vagin.

La candidose génitale chez lhomme ou balanite candidosique

  • C’est la forme génitale rencontrée chez lhomme. Elle se manifeste par :
  • • des démangeaisons ;
  • • l’inflammation du gland ;
  • un écoulement au niveau du canal urinaire ;

La candidose unguéale

  • Elle est caractérisée par lapparition des symptômes suivants sur les ongles :
  • • une rougeur et un gonflement de la peau autour de l’ongle (périonyxis), qui parfois saccompagne d’un écoulement de pus à la pression ;
  • ensuite il prend une coloration jaunâtre, verdâtre, marron, ou noire. Cette coloration est plus marquée au niveau des zones latérales.

Traitement de la maladie

Il est conseillé de s’attaquer aux facteurs favorisant la maladie pour mieux l’éradiquer et limiter les risques de récidives. Les traitements dépendent eux aussi de la forme développée.

  • • En cas de candidose vaginale il est conseillé d’utiliser des ovules (Fazol, Gyno-Dakatarin, Monazol), pendant 4 à 6 jours. Associez ce traitement à une toilette avec un savon à Ph élevé ou avec de l’eau bicarbonatée. Il est également important que les deux partenaires soient traités pour augmenter les chances d’éradication de la maladie.
  • • En cas de balanite candidosique on recommande lutilisation dun antifongique local à appliquer deux fois par jour. Le type de toilette conseillée est le même que chez la femme.
  • • En cas de muguet vous devrez faire des bains de bouche à base de bicarbonate de sodium et de gel, ou à base dune solution antifongique.
  • • Dans le cas dune candidose au niveau des ongles, il est conseillé de limiter les contacts avec leau, ainsi que les traumatismes physiques ou chimiques des ongles. Séchez vos doigts soigneusement, immergez-les dans un antiseptique (Bétadine, chlorhexidine aqueuse), et appliquez-y un antifongique local en gel ou lotion. Le traitement dure 4 à 6 mois en général.
  • • En cas de candidose cutanévous devrez privilégier un traitement antifongique local en solution, lotion, gel et poudre. Évitez les crèmes et les pommades car elles favorisent la macération.

Les médecins prescrivent très souvent un programme local à l’aide de solutions antifongiques. Le traitement des candidas vaginaux se fait par l’utilisation de crème et d’ovules vaginales. Et dans de rares cas, le partenaire est aussi pris en charge. Pour les formes de la bouche, on doit réaliser des bains de bouche avec des produits antifongiques. Pour les cas chroniques et invalidants, il est préconisé de faire un traitement oral.

On peut aussi compléter le traitement avec des compléments alimentaires tels que les probiotiques, ou l’aromathérapie. Il existe des programmes naturels qui peuvent s’avérer efficaces : de l’acide caprylique, l’huile d’origan, les huiles essentielles… Pour éviter la répétition de l’infection, il faut évidemment adopter un régime composé de nourriture saine et variée, afin de maintenir un bon équilibre des micro-organismes dans l’intestin. Mais la chose primordiale, c’est de détecter les éléments qui favorisent l’infection et de les supprimer pour une guérison totale.

Vous en savez désormais beaucoup plus sur cette infection. Si vous avez le moindre doute, nous vous invitons à prendre conseil auprès d’un professionnel de la santé.

Voir nos autres informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here