Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

Mutuelle et Assurance Santé Qu'est-ce que l'assurance-vie ?

Une grande majorité d’entre nous savons que l’assurance-vie est un support d’investissement. Cependant, à la base, et tel que son nom l’indique, elle sert à protéger un bénéficiaire dans le cas du décès de la personne ou de son incapacité partielle ou totale. Voici un rappel de ce qu’est l’assurance-vie en France.

Un des investissements les plus populaires en France

L’assurance-vie est aujourd’hui utilisée principalement comme un outil d’investissement. Elle permet à son souscripteur d’épargner de l’argent, tout en bénéficiant de certains avantages fiscaux cumulés à ceux qui se réfèrent à la transmission du patrimoine. La personne peut ainsi percevoir des intérêts sur son contrat selon le capital investi et les rendements de l’assurance-vie à laquelle elle souscrit.

Il est possible d’accéder à un guide de l’assurance-vie qui explique les différents types qui sont offerts et qui permet de les comparer afin de trouver ceux qui sont les plus profitables, selon nos besoins. Comme c’est une des placements financiers les plus intéressants, ce guide permet de bien se renseigner afin de pouvoir y investir et de bénéficier des différents avantages liés à ce placement.

Assurance décès versus assurance-vie

Bien qu’il soit vrai que lors du décès d’une personne ayant souscrit à une assurance-vie, le contrat est dénoué et le capital et les intérêts remis au bénéficiaire, ce contrat est très différent de ce qui s’appelle l’assurance décès. Celle-ci sert à protéger les héritiers (ou le bénéficiaire) en cas de décès précoce. En effet, si le prescripteur venait à décéder avant une certaine date, la compagnie d’assurance s’engagerait à verser un montant d’argent ou une rente mensuelle à la personne désignée sur le contrat. Cela a pour objectif de protéger cet individu et lui permettre de continuer à payer les factures et poursuivre un certain mode de vie, suite au départ du souscripteur.

Clôturer un contrat d’assurance-vie

Il est possible de clore un contrat d’assurance-vie avant son décès. Pour ce faire, le souscripteur doit procéder au rachat total de son contrat. Dans ce cas, l’assureur versera la somme globale de la valeur de l’assurance-vie, au moment de la clôture, au souscripteur. Cependant, il est possible que ce dernier doive payer des pénalités de rachat.

Il n’est pas conseillé de procéder à un rachat complet d’une assurance-vie. Dans la durée, le contrat bénéficie de divers avantages fiscaux, dont il est possible de bénéficier, tant et aussi longtemps qu’il demeure ouvert. Il est donc préférable d’y laisser un montant, même s’il est très bas, afin de pouvoir s’en servir, à nouveau, dans le futur.