Quels sont les symptômes qui précèdent les règles ?

Santé Règle et bien être Quels sont les symptômes qui précèdent les règles ?

Les premières menstruations apparaissent durant les premières années de la puberté. Phénomène concernant uniquement les femmes, les règles peuvent être handicapantes beaucoup d’entre elles. En plus de l’écoulement vaginal, 8 femmes sur 10 vivent des symptômes prémenstruels désagréables. Le degré d’inconfort peut varier d’une femme à une autre, car les symptômes peuvent être légers ou au contraire douloureux. Explications.

Quand commencent les symptômes prémenstruels ?

Bien que toutes les femmes aient des menstruations chaque mois, l’arrivée des règles se manifeste chez elles de manière différente. L’apparition des signes précurseurs des règles peut durer entre 2 à 7 jours avant celles-ci.

Le symptôme prémenstruel ne cesse généralement qu’à l’arrivée des règles. Mais il arrive qu’elles se prolongent durant celles-ci, fusionnant avec les douleurs menstruelles. C’est souvent le cas lorsque le flux sanguin est plus abondant.

Les différents signes avant-coureurs de l’arrivée des règles sont appelés « syndrome prémenstruel » ou SPM. Ce trouble est expliqué par les scientifiques par une instabilité du taux de sérotonine ou par des changements hormonaux brusques. Mais que ce soit des signaux légers ou sévères, ce groupe de symptômes est toujours qualifié de SPM.

Comprendre les principaux signes de l’arrivée des menstruations

Le syndrome prémenstruel peut comporter des signes physiques ou des signes psychologiques. Ces dernières peuvent apparaître une à une ou se manifester en même temps, en fonction de la personne.

Parmi les signes psychologiques, il y a les sauts d’humeur, l’anxiété, l’irritabilité et la dépression sous forme de tristesse sans aucune raison. Les signes physiques sont plus nombreux et peuvent impacter sur la vie quotidienne de la femme.

Est-ce normal d’avoir des nausées avant les règles ?

Les nausées touchent beaucoup de femmes avant l’apparition des saignements. Généralement, c’est le syndrome prémenstruel qui en est responsable. Toutefois, elles peuvent avoir une cause externe au syndrome prémenstruel comme lors d’une intoxication alimentaire par exemple.

Si les nausées sont fréquentes et persistantes, ou qu’elles handicapent votre quotidien, il est conseillé de se rendre chez son médecin traitant. Les autres origines de nausées peuvent être :

  • Le trouble dysphorique : les nausées sont les signes légers de cette forme grave du SPM. Ce trouble est souvent accompagné d’une grave anxiété, d’une dépression sévère et des sautes d’humeur anormales.
  • L’endométriose : l’utérus est tapissé d’un tissu appelé Endomètre. Lorsque celui-ci se développe en dehors de l’utérus, soit sur les ovaires ou sur la Trompe de Fallope ou même sur les intestins, l’on diagnostique une endométriose. Cette maladie peut provoquer des nausées prémenstruelles chez certaines femmes.

Les nausées légères peuvent être soulagées grâce à des médicaments anti-nausées. Néanmoins, il est fortement conseillé de demander l’avis de son médecin avant toute prise médicamenteuse.

Pourquoi a-t-on mal à la poitrine avant les règles ?

Durant la période précédant les règles, il arrive que vos seins gonflent et deviennent douloureux. La sensibilité peut concerner un seul sein, ou les deux. Ces douleurs sont dues aux changements hormonaux que subit le corps pendant le cycle prémenstruel. La durée de ces douleurs est variable entre quelques heures ou plusieurs jours.

Pour les soulager, il est conseillé de consommer des aliments à base de soja. Les vitamines B6 et E, que l’on trouve dans les épinards et les noix sont également recommandés. Un massage de la poitrine peut aussi réduire ces douleurs en facilitant la circulation lymphatique.

Pourquoi a-t-on mal au ventre avant les règles ?

Il s’agit plutôt des crampes qui débutent une semaine avant le début des menstruations. Phénomène normal durant le cycle menstruel, l’intensité variable de ces maux peut handicaper certaines femmes. Elles sont provoquées par les changements hormonaux qui se déroulent durant la période des règles. Mais ces douleurs au ventre peuvent aussi résulter des contractions de l’utérus qui se prépare à l’expulsion de l’ovule non fécondé.

Les autres types de symptômes prémenstruels

En dehors des principaux maux ci-dessus, on peut également constater d’autres symptômes liés au SPM chez la femme :

  • La chute de tension artérielle ;
  • Les maux de tête ;
  • Les bouffées de chaleur ;
  • Des troubles de l’appétit (une faim excessive ou un manque d’appétit) ;
  • Insomnies ou troubles du sommeil ;
  • Une prise de poids soudaine…

Ces symptômes sont courants chez certaines femmes, tandis que chez d’autres, aucun signe de l’arrivée des règles n’est observé. Elles ne sont donc pas obligatoires, mais des recherches ont déterminé que 80 % des femmes ont des douleurs prémenstruelles.

Vous pouvez diminuer l’intensité de certains symptômes légers grâce à la bonne gestion de son stress. La méditation et les exercices de relaxation peuvent aider à atténuer le syndrome prémenstruel. Certains aliments sont à bannir de votre alimentation durant cette période, avant et pendant les règles.

En revanche, sachez qu’il est possible que vos règles n’arrivent pas même avec l’apparition de ces signes. S’il ne s’agit pas de grossesse, les règles sont retardées par un cycle menstruel irrégulier. Le cycle normal étant de 25 à 32 jours pour une femme, au-delà de cette période, on peut considérer le cycle comme étant anormal. Le retard des règles peut être dû à différentes causes dont le stress et les hormones. Dans ce cas, il existe différentes manières de déclencher ces règles naturellement comme avec la prise de vitamine C.

Si les symptômes sont réellement handicapants et deviennent trop intenses et/ou persistants, consultez rapidement votre médecin ou votre gynécologue. Dans certains pays, ce syndrome ainsi que les règles douloureuses peuvent être la cause d’absence au travail. Pour éviter d’arrêter systématiquement vos activités quotidiennes à cause des maux, il est important de trouver des manières pour soulager les symptômes.