Quelles zones sont ciblées en cryothérapie ?

Santé Quelles zones sont ciblées en cryothérapie ?

Les cellules adipeuses s’accumulent très facilement dans le corps chez certaines personnes. Elles créent des bourrelets et des rondeurs qui posent problème au niveau de l’esthétique et de l’harmonie du corps. Une fois installées, elles sont généralement récalcitrantes et on a bien souvent du mal à s’en débarrasser, même avec toute la volonté du monde. Heureusement, il existe une technique qui permet d’en venir à bout. Il s’agit de la cryothérapie, cette technique consiste à utiliser le froid pour faire fondre les matières grasses en excès au niveau du corps.

Cette technique existe depuis des siècles, mais a été modernisée aux États-Unis par des chercheurs du Massachusetts General Hospital et de l’Université de Harvard. Découvrez quelles parties du corps peuvent être concernées par la cryothérapie.

Les zones concernées par la cryothérapie : le visage et le cou

Si le corps est principalement concerné par la cryothérapie, il est également possible de recourir à cette technique pour éliminer les zones de gras au niveau du visage et du cou.

Le visage

Le visage est parfois le refuge d’un surplus de graisse, avec des joues qui peuvent s’arrondir exagérément. Dans ce cas, le recours à la cryothérapie est la solution idéale. À l’aide d’un appareil approprié, pouvant générer du froid à -10 °C, le professionnel de la médecine esthétique pourra provoquer la destruction des cellules adipeuses du visage. Deux séances de cryothérapie peuvent suffire pour traiter une surface graisseuse. Toutefois, le résultat ne sera palpable que deux mois environ après l’intervention.

Une fois que les cellules adipeuses du visage ont été détruites par l’effet du froid, elles n’ont plus la possibilité de se régénérer. Il s’écoule donc quelques semaines au cours desquelles les cellules mortes sont éliminées et la peau autrefois distendue se rétracte progressivement.

Le cou

La peau qui se trouve au niveau du cou laisse parfois apparaître un excédent de graisse. Ainsi, se forme chez certaines personnes un double menton qui se caractérise par la présence d’un amas de bourrelets entre le menton et le cou. Rappelons que le double menton peut être héréditaire ou dû au surpoids et au vieillissement. La bonne nouvelle est que le cou est l’une des zones que cible la cryothérapie. Ainsi, grâce à une machine amincissante, le praticien soumet les adipocytes à une température négative. Le froid entraîne alors la cristallisation des acides gras, ce qui provoque la destruction des matières grasses localisées au niveau du cou.

cryothérapie ; appareil amincissant ; mincir par le froid

Les autres parties du corps ciblées en cryothérapie

La cryothérapie est une technique qui a fait ses preuves, elle est réellement efficace pour éliminer les zones graisseuses disgracieuses.

Les bras

Des matières grasses superflues peuvent également se loger sous la peau des bras et causer ainsi des bourrelets disgracieux. Elles peuvent tout de même être fondues via la cryothérapie localisée. C’est une technique indiquée également pour redonner de la tonicité à des bras devenus mous et flasques avec le vieillissement. Suite à la consultation, le professionnel définit précisément la zone du bras à traiter.

Au cours de l’intervention, il dispose d’un tissu imbibé de gel afin de protéger la peau et d’assurer une excellente conduction thermique. Ensuite, il pose l’appareil approprié sur la partie à traiter et lance enfin l’aspiration des matières adipeuses. Le surplus de gras ainsi détruit se libère alors progressivement de l’organisme par le système lymphatique.

Le ventre

Chez la femme, la graisse trouve souvent refuge au niveau du bas du ventre, sous le nombril. De même que les hanches, ce qui a tendance à donner un aspect peu harmonieux à la silhouette. Chez l’homme, la matière graisseuse se répartit généralement sur tout le ventre ainsi que sur les flancs. Les régimes minceur, avec toutes les contraintes qui les caractérisent, ne sont pas toujours efficaces contre les bourrelets localisés sur le ventre.

Même associés au sport, ils ne permettent pas toujours d’avoir un ventre plat. Or, lorsque la cryothérapie a pour cible le ventre, elle peut aider à éliminer toute trace de matières adipeuses au niveau de l’abdomen. La graisse qui se trouve sur le ventre se laisse facilement fondre par un applicateur de cryothérapie parce qu’elle se localise juste sous la peau. Néanmoins, la cryothérapie est une méthode d’amincissement et non d’amaigrissement. Elle est donc efficace sur les personnes qui ne sont pas en surpoids ou qui ne souffrent pas d’obésité.

Le dos

Le dos n’est pas épargné par l’accumulation de matières grasses dans le corps. Il peut recevoir d’importants amas de graisse qui formeront des bourrelets inesthétiques. L’excès de gras à ce niveau est généralement la conséquence d’une surcharge pondérale, d’une mauvaise hygiène alimentaire, voire d’un déséquilibre hormonal. Si le phénomène concerne dans la plupart des cas les femmes, il n’épargne pas non plus les hommes.

La cryothérapie, une intervention sans aiguille, ni bistouri, garantit la fonte de ces cellules adipeuses par apoptose. Ce sont donc ces cellules qui déclenchent, elles-mêmes, leur autodestruction par l’action du froid. La cryothérapie provoque naturellement la mort cellulaire et est donc sans conséquence sur le corps. En clair, les tissus adjacents, les nerfs, les vaisseaux sanguins ou encore les muscles ne sont pas endommagés par l’opération.

Les hanches

Les hanches servent parfois de réceptacle au surplus de matières grasses dans le corps. Les bourrelets ne tardent donc pas à se former à ce niveau lorsqu’on prend quelques kilos. La cryothérapie, aussi appelé coolsculpting, permet de traiter ces concentrés de cellules adipeuses pour l’affinement des courbes. L’une des bonnes raisons de recourir à cette méthode de médecine esthétique est que ses premiers résultats sont visibles au bout de 3 semaines. Environ 3 mois après la dernière séance, les poignées d’amour disparaissent dans la plupart des cas.

cryothérapie ; thérapie froid ; zones concernées

Les cuisses

Les cellules graisseuses apprécient particulièrement les cuisses parce qu’elles y trouvent un terrain fertile pour leur prolifération. Ainsi, la cellulite parvient souvent à se localiser à l’intérieur des cuisses. Il en existe de divers types. Il y a la cellulite fibreuse, qui est un ensemble de fibres de collagènes, se propageant autour de vieilles cellules adipeuses logées dans les tissus conjonctifs. Il y a également la cellulite adipeuse résultant de l’excès de poids ou d’un dérèglement hormonal. Elle est communément qualifiée de « peau d’orange ».

La cellulite aqueuse se retrouve également à l’intérieur des cuisses. Elle est générée par un dysfonctionnement du système lymphatique ou de la circulation veineuse. La cryothérapie est efficace pour traiter ces différents types de cellulite localisés à l’intérieur des cuisses. Les fibres de collagène ne supportent pas l’extrême froid auquel les soumet la machine amincissante.

Les fesses

Les fesses sont naturellement constituées pour stocker de la graisse. La cellulite qui s’y installe se révèle être une réserve énergétique. Chez la femme, avant la ménopause, cette réserve se constitue en vue de favoriser le bon déroulement d’une prochaine grossesse. Cependant, la matière grasse peut devenir superflue et créer une culotte de cheval, dans ce cas les fesses deviennent disgracieuses, gênantes.

Pour en finir avec un tel problème, la cryothérapie est la meilleure solution. Cette technique ne relève pas de la chirurgie esthétique, contrairement à la liposuccion. Elle est parfaite pour remodeler les fesses de sorte à leur conférer un bon niveau de rondeur, tout en conservant un certain équilibre. Ainsi, le corps dans son entièreté est susceptible d’être traité par cette méthode d’amincissement.