DiététiqueQuelles sont les symptômes de l'intolérance au lactose ?

Quelles sont les symptômes de l’intolérance au lactose ?

L’intolérance au lactose touche plus de 70 % de la population mondiale. Troubles digestifs, brûlure d’estomac, diarrhée… Si la consommation de lactose vous procure des douleurs digestives, vous êtes peut-être intolérant au lactose. Découvrez tous les symptômes de l’intolérance au lactose pour bien faire la distinction avec une allergie au lait.

Quelles sont les causes de l’intolérance au lactose ?

Quelles sont les causes de l’intolérance au lactose ?

Notre organisme possède une enzyme : la lactase intestinale qui décompose le lactose (sucre du lait), en deux autres sucres (le glucose et le galactose) pour pouvoir être correctement digéré dans l’intestin. L’enzyme lactase produite par l’intestin grêle est présente normalement jusqu’au sevrage des mammifères nourrissons.

En fait, les adultes tolérants au lactose sont des personnes dont l’organisme continue à produire l’enzyme lactase. Ces personnes tolérantes au lactose tiennent cette particularité d’un héritage de plus de 10 000 ans où certaines populations prirent l’habitude de consommer des produits laitiers tout au long de leur vie.

Chez les intolérants au lactose, c’est donc cet arrêt, tout à fait normal, de la production de l’enzyme qui est à l’origine de cette intolérance. Les bactéries intestinales vont alors s’attaquer directement au lactose, sans le scinder, ce qui va provoquer une fermentation, accompagnée d’une production de gaz (hydrogène, méthane et dioxyde de carbone) dans le gros intestin, ainsi que les symptômes caractéristiques de l’inconfort digestif.

Comment reconnaître les symptômes d’une intolérance au lactose ?

L’intensité des symptômes de l’intolérance au lactose varie d’une personne à une autre, en fonction de la production de lactase restante et de la quantité de lactose ingérée.

Par exemple, 100 grammes de lait entier contiennent 4,6 g de lactose, 100 g de fromage blanc : 5,3 g de lactose alors que 100 g de beurre ne contiennent que 0,4 g de lactose.

Comment reconnaître les symptômes d’une intolérance au lactose ?

Généralement, les symptômes de l’intolérance au lactose se déclenchent entre 30 minutes et 2 heures après l’ingestion des aliments contenant du lactose et peuvent déclencher :

  • Des gaz intestinaux, des gargouillements, des ballonnements, des crampes abdominales avec des flatulences pour évacuer les gaz.
  • Ces maux de ventre peuvent s’accompagner de brûlure d’estomac, de reflux gastro-œsophagiens, ainsi que de nausées, voire des vomissements.
  • Dans le cas d’une forte intolérance, des coliques ou des diarrhées peuvent apparaître.

Souvent confondue avec l’allergie au lait de vache, l’intolérance au lactose n’est qu’une mauvaise digestion du bol alimentaire et n’entraîne pas de troubles sévères tels que des difficultés respiratoires, des diarrhées avec présence de sang ou encore un choc anaphylactique.

Par ailleurs, il existe également plusieurs maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn, maladie cœliaque, etc.) dont les symptômes sont proches de l’intolérance.

Si vous avez le moindre doute, vous pouvez réaliser plusieurs tests qui permettront d’identifier précisément une intolérance au lactose :

  • Le test d’éviction en supprimant tout lactose de votre alimentation pendant trois jours. Si vos symptômes disparaissent, vous aurez votre réponse.
  • Le test de supplémentation en enzyme lactase : si vos symptômes s’estompent après l’ingestion d’une gélule de lactase, il s’agit donc bien d’une intolérance.
  • Le test respiratoire qui s’effectue par un gastro-entérologue ou à l’hôpital et qui consiste à mesure le taux d’hydrogène dans l’air avant et après avoir bu un verre de lait.

Pour conclure : vous l’aurez compris l’intolérance au lactose est finalement très normale et si vous faite partie des milliards d’intolérants au lactose, la seule solution est d’adopter un régime alimentaire sans lactose ou limiter à de petites quantités votre consommation de lait (yaourts et fromages y compris).