SantéQuelle est l'utilité de l'IMC ?

Quelle est l’utilité de l’IMC ?

Technique phare pour calculer le poids idéal d’une personne à la fin des années 80, l’IMC est aujourd’hui aussi utilisé qu’il est décrié. Facile à calculer, l’Indice de masse corporel est selon certains une source peu fiable, voire un danger pour certaines personnes. Quelle est donc la réelle utilité de l’IMC ? Un tour d’horizon s’impose.

L’IMC : qu’est-ce que c’est et comment le calculer ?

Créé au 19e siècle par un statisticien belge, celui-ci s’est rendu compte que le poids au carré d’une personne corrélait le plus souvent avec sa taille. Dans une époque ou obésité était synonyme de maladie, cet indice a vite été repris par les médecins, assurances et scientifiques.

L'IMC : qu'est-ce que c'est et comment le calculer ?
Source : shutterstock.com

Qu’est-ce que l’IMC ?

L’IMC, sigle du terme « Indice de Masse Corporelle » désigne une méthode de calcul visant à déterminer si un individu est en bonne santé pondérale.

Elle se base sur deux mesures du corps : la taille en m et le poids en kg. 

L’IMC permet d’estimer plus ou moins la corpulence totale d’un adulte et les possibles cas de surpoids, mais cette équation ne tient pas compte de la masse graisseuse, musculaire ou d’une éventuelle grossesse.

Comment calculer l’IMC ?

Pour calculer l’IMC, il faut connaître deux mesures : la taille en m et le poids en kg. Il s’agit d’une mesure simple et rapide à faire, accessible à tout le monde. Il suffit ensuite de diviser le poids par le carré de la taille.

Il faut pour finir reporter le résultat obtenu dans la classification reconnue par l’OMS pour lire le résultat.

  • En dessous de 16,5 : malnutrition
  • Entre 16,5 et 18,5 : maigreur
  • Entre 18,5 et 25 : corpulence normale
  • Entre 25 et 30 : surpoids
  • Entre 30 et 35 : obésité modérée
  • Entre 35 et 40 : obésité sévère

À quoi sert l’IMC ?

L’utilité de l’IMC est remise en cause depuis plusieurs années maintenant. La raison : une évaluation rapide basée sur le poids et la taille uniquement. Or, ces deux éléments ne suffisent pas toujours à diagnostiquer une obésité et pour cette raison, ce calcul ne peut être fait pour tout type de personnes. 

À quoi sert l'IMC ?
Source : shutterstock.com

L’utilité de l’IMC

L’IMC peut se révéler utile pour déterminer de façon rapide l’état de santé pondéral d’une personne jeune, en bonne santé globale et ne pratiquant pas de sport de haut niveau. Cette catégorie « moyenne » est la plus sujette à recevoir un IMC correct. Grâce à ce calcul simple, une personne peut déterminer elle-même si elle est en surpoids ou obèse.

Sachant que l’obésité augmente les risques de problèmes cardio-vasculaires et certaines maladies, le calcul de cet IMC permet de prendre conscience de son poids et de le surveiller soi-même, de plus près.

Les personnes non concernées par l’IMC

Plusieurs types de personnes ont de fortes chances d’afficher un IMC trop élevé sans pour autant être en surpoids. Il s’agit :

Les sportifs

Les sportifs possèdent généralement une très forte quantité de muscles, contre une quantité de masse graisseuse minime. Or, le muscle pesant plus lourd que la graisse, un rugbyman ou athlète risque de se retrouver avec un IMC l’indiquant comme obèse.

Les femmes enceintes

La forte prise de poids (entre 7 et 10 kg) lors d’une grossesse fausse le résultat de l’IMC.

Les enfants et personnes âgées

Il est préférable de ne pas se baser sur le calcul de l’IMC pour déterminer la santé pondérale des enfants ou des personnes âgées. Avec un organisme et des besoins différents, cette partie de la population a de fortes chances d’avoir un résultat d’IMC faussé.