Quelle protection hygiénique choisir ?

SantéRèglesQuelle protection hygiénique choisir ?

On ne choisit pas ses protections menstruelles comme on choisit quel film on va regarder ce soir. Le fait est que chaque personne menstruée aura ses règles en moyenne 500 fois au cours de sa vie. Ceci équivaut (toujours en moyenne) à six ans et demi de règles mis bout à bout ! C’est dire à quel point pouvoir bénéficier de protections adaptées est important. Et pourtant, nombre de protections hygiéniques proposées sur le marché continuent à être inconfortables, peu efficaces, voire dangereuses ! On fait le point.

Quelles sont les différentes options en matière de protections hygiéniques ?

Aujourd’hui, les produits les plus connus pour absorber le flux pendant les règles restent les protections hygiéniques jetables. Disponibles dans tous les supermarchés, les serviettes hygiéniques et tampons sont (spoiler : beaucoup trop souvent) considérés comme la solution la plus habituelle. Plus récemment, d’autres alternatives ont fait leur apparition, comme les protections jetables en coton bio, la coupe menstruelle (ou cup) et la culotte menstruelle. De plus en plus plébiscitée, cette dernière possède, nous allons le voir, de nombreux atouts.

https://www.missions-sante.com/serviettes-hygieniques-bonnes-sante/
Source : shutterstock.com

Pourquoi faut-il se réjouir de voir de nouvelles protections hygiéniques ?

Les protections hygiéniques classiques sont malheureusement loin d’être idéales. Composées majoritairement de plastique non recyclable, elles représentent un véritable désastre écologique. En effet, ce sont des dizaines de tampons ou serviettes qui sont jetées au cours de chaque cycle, correspondant à des milliers de déchets par personne menstruée, qui se retrouvent dans la nature. Et ils y restent jusqu’à se transformer, d’année en année, en microplastiques qui empoisonnent les cours d’eau et les océans.

Ce que l’on ne considère pas suffisamment non plus, c’est à quel point les protections menstruelles jetables sont nocives pour notre santé. Les matériaux employés pour leur fabrication contiennent des perturbateurs endocriniens avérés qui ne devraient pas entrer en contact avec les muqueuses. Et tout cela, c’est sans parler du syndrome du choc toxique associé à l’utilisation de tampons.

Lorsque l’on sait tout cela, on comprend mieux pourquoi les cups et culottes menstruelles ont autant la cote !

La cup : une alternative intéressante

Lorsque la coupe menstruelle a fait son entrée sur le marché, elle a vite été adoptée par nombre de personnes soucieuses de protéger leur santé et celle de la planète. Cette « cup » en silicone chirurgical s’utilise un peu à la manière d’un tampon, mais, au lieu d’absorber le flux, elle le recueille à l’intérieur du corps. Il suffit donc de la vider quand elle est pleine, ce qui peut arriver plus ou moins souvent en fonction de votre flux.

Malheureusement, elle s’avère assez « impressionnante » et ne convient pas à tout le monde, en particulier aux plus jeunes. De plus, à moins de procéder sous la douche, la vider n’est pas une mince affaire, d’autant qu’il peut être difficile de savoir quand elle est pleine.

Cependant, elle constitue une excellente alternative durable (on peut s’en servir pendant plusieurs années si on la stérilise après chaque usage), saine et zéro déchet.

La cup : une alternative intéressante
Source : shutterstock.com

La culotte menstruelle : la solution la plus inclusive pour remplacer les protections hygiéniques conventionnelles

La révolution des culottes menstruelles s’est faite suite au renouveau des serviettes lavables. Contrairement à celles-ci, qui reprennent le principe des serviettes jetables, mais en employant des matériaux réutilisables, les culottes de règles se suffisent à elles-mêmes.

On s’explique : au lieu de rajouter une protection absorbante par-dessus votre culotte, c’est celle-ci qui recueille directement le flux ! Lavables de nombreuses fois en machine (leur durée de vie va de 5 à 7 ans), les culottes menstruelles offrent jusqu’à 12 heures d’efficacité, sans « effet couche », fuites, odeurs, ou sensation d’humidité. Elles s’enfilent, puis se font oublier toute la journée ou toute la nuit.

Il existe quelques astuces pour savoir comment choisir sa culotte menstruelle, car ces petites merveilles sont disponibles dans diverses tailles, formes et niveaux d’absorption. Ainsi, elles s’adaptent à différents besoins, et vous pourrez même opter pour plusieurs modèles pour vous accompagner aux différents stades de votre cycle.

Et vous, direz-vous enfin adieu aux protections hygiéniques jetables ?