Le psoriasis inversé : c’est quoi ?

Santé Le psoriasis inversé : c'est quoi ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau, auto-immune, qui peut prendre des formes diverses. Si elle n’est absolument pas contagieuse et qu’elle est bénigne dans l’immense majorité des cas, elle peut altérer fortement les conditions de vie… parce que comme toute maladie cutanée, elle est visible ! En l’occurrence, le psoriasis se caractérise par les plaques rouges et squameuses qu’elle fait apparaître sur la peau. Pas très agréable d’avoir le visage rouge ou le cuir chevelu qui pèle. Dans certaines formes, le psoriasis suscite aussi des démangeaisons. Ici, nous allons vous en apprendre plus sur une forme précise de cette affection : le psoriasis inversé. Vous ne voyez pas de quoi il s’agit ? On vous explique !

Qu’est-ce que le psoriasis inversé ?

Lorsque l’on parle de psoriasis, il faut toujours savoir de quelle forme de la maladie on parle. Tout psoriasis est une maladie inflammatoire, chronique, incurable, et évolue par poussée. Mais il en existe différents types selon les zones corporelles qui sont touchées (ongle, pied, main, visage, etc.). En l’occurrence, ici, ce sont les plis qui nous intéressent : dans le psoriasis inversé, les plis vont présenter des lésions – plis que l’on appelle aussi les zones inversées !

Cela ne vous éclaire pas vraiment ? Sachez donc que le psoriasis inversé peut toucher le dessous des aisselles, les plis mammaires (sous les seins), l’arrière des genoux, le pli inter-fessier, le pli du coude, les plis du ventre, les plis inguinaux (en haut des cuisses) ou encore le nombril.  En fait, toutes les zones de flexion de votre corps peuvent être atteintes. Le psoriasis inversé peut aussi être associé à un psoriasis génital. Maintenant que nous savons où se situe le psoriasis inversé, voyons comment il se manifeste.

Quels sont les symptômes du psoriasis inversé ?

Le psoriasis inversé est une forme assez rare de psoriasis. Le plus fréquemment sont associées à cette maladie cutanée des réactions inflammatoires, caractérisées par des plaques rouges bien délimitées qui apparaissent sur la peau, elles-mêmes recouvertes de squames – des croutes blanchâtres qui se détachent de la surface de l’épiderme. Tout cela est lié à un renouvellement trop rapide des cellules de la peau, qui finissent par s’accumuler et provoquer l’inflammation.

Dans le psoriasis inversé, les squames sont peu fréquentes : comprenez-donc que ne seront visibles que les plaques rouges enflammées, nettes et lisses. Pourquoi cette forme n’est pas squameuse ? Tout simplement parce que la transpiration, qui se loge dans les plis, rend la peau humide et élimine cette peau morte engendrée par le psoriasis. Malheureusement, cette forme de psoriasis peut être très douloureuse, en raison des localisations qu’elle touche.

Il ne faut également savoir que le psoriasis inversé est souvent confondu avec la mycose. En effet, la mycose – aussi appelée dermatophytose – touche aussi les plis cutanés. Cependant, ce type de mycose touche plutôt des personnes âgées – alors que les patients atteints par le psoriasis sont de tous âges. Selon le champignon responsable de la mycose, qui est donc infectieuse, la mycose va se caractériser par une petite fissure ou cassure de la peau du pli qui va démanger, par des pustules ou cloques pleines de liquide en périphérie. Un dermatologue ou un médecin saura faire la différence, parfois à l’aide d’un examen complémentaire.

Quels sont les symptômes du psoriasis inversé ?
Source : Shutterstock.com

Comment soigner le psoriasis inversé ?

Le psoriasis est une maladie qui reste entourée de mystère, autant sur ses causes exactes que sur le traitement qui pourrait guérir définitivement les personnes atteintes. On ne sait ni expliquer avec précision d’où vient la maladie – même si un terrain génétique favorable est évoqué – ni éradiquer l’affection cutanée. Cependant, des solutions existent, à commencer par des traitements naturels du psoriasis. Voici aussi toutes nos astuces pour vous rendre la vie plus belle, malgré cette maladie désagréable.

  • Hydrater la peau : pour cela, il faut utiliser des crèmes plutôt que des pommades, et éviter les crèmes trop grasses. En effet, appliquer sur les plis des produits trop gras peut provoquer une macération, parce que les plis ne sont pas à l’air libre. N’hésitez pas à demander conseil à un pharmacien.
  • Ne mettez pas de produit ou de lotion antifongique sans l’avis d’un médecin : on l’a dit, il arrive qu’une mycose se loge dans les plis atteints par le psoriasis. Mais les produits anti-champignons sont très irritants et agressifs pour la peau : il ne faut surtout pas en abuser, cela accentuerait les inflammations.
  • Bien se sécher après la douche : pour éviter l’humidité des plis, tapotez doucement les plis présentant des lésions cutanées avec une serviette sèche. Ne frottez pas trop fort, vous aggraveriez l’irritation.
  • Changer votre alimentation : on vous donne tous nos conseils pour connaître les aliments à éviter avec du psoriasis.
  • Porter des vêtements amples :ils vont diminuer les frottements, et les douleurs.