Le psoriasis articulaire ou rhumatisme psoriasique : qu’est-ce que c’est ?

SantéLe psoriasis articulaire ou rhumatisme psoriasique : qu'est-ce que c'est ?

Quand on pense au psoriasis, on a souvent en tête la forme la plus commune, c’est-à-dire le psoriasis vulgaire, qui fait apparaître des plaques rouges et squameuses sur la peau. Pourtant, le psoriasis articulaire, ou rhumatisme psoriasique, touche 20% des patients atteints de psoriasis : 1 personne sur 5 qui a du psoriasis a des rhumatismes psoriasiques. Parmi les personnes qui souffrent de psoriasis articulaire, 20% n’ont pas d’autre forme de psoriasis associée, ce qui peut rendre le diagnostic complexe. Pourtant, le psoriasis articulaire est la forme la plus grave de cette maladie car il peut entraîner des lésions irréversibles. Il est donc important de savoir ce qu’est le rhumatisme psoriasique, comment le reconnaître et comment le soigner ! 

Qu’est-ce que le rhumatisme psoriasique ?

Un petit retour sur le psoriasis commun s’impose : le psoriasis est une maladie cutanée, auto-immune, inflammatoire et chronique (oui, tout ça !) qui apparaît sous la forme de poussées. Le psoriasis n’est pas contagieux et s’exprime le plus souvent par des lésions sur la peau : n’importe quel endroit du corps peut être touché. Le système immunitaire de la peau est déréglé chez les personnes atteintes de psoriasis : les cellules de l’épiderme se renouvellent trop vite, elles s’accumulent à la surface de l’épiderme, ce qui crée des plaques rouges à la surface de la peau, souvent recouvertes de squames – des croutes blanchâtres qui vont tomber.

Le rhumatisme psoriasique, qui est synonyme de psoriasis articulaire, est une forme très particulière de la pathologie. On retrouve des caractéristiques communes : c’est un rhumatisme qui est inflammatoire, chronique et qui apparaît par poussées. Il fait partie des spondylarthrites. Mais le psoriasis articulaire, comme son nom l’indique, touche les articulations : il ne provoque pas de lésions sur la peau, parce que les atteintes sont extra-cutanées. Le rhumatisme psoriasique, c’est en fait une accumulation de liquide synovial au niveau des articulations – un liquide naturellement présent qui lubrifie le cartilage. Il existe trois types de psoriasis articulaire, selon les zones touchées : 

La forme articulaire périphérique, la plus fréquente – genoux, hanches, doigts, orteils, épaules.

La forme axiale – colonne vertébrale, articulations du thorax, articulations sacro-iliaques.

La forme qui atteint les enthèses – talons et coudes, au niveau des tendons. 

Qu'est-ce que le rhumatisme psoriasique ? 
Source : Shutterstock.com

Comment reconnaître un rhumatisme psoriasique ?

Reconnaître un rhumatisme psoriasique n’est pas forcément évident, notamment lorsqu’il prend la forme articulaire périphérique (proche de la spondylarthrite axiale) ou qu’il se manifeste sans une autre forme de psoriasis avec des plaques visibles. Sachez que l’accumulation de liquide synovial dans les articulations, cause du psoriasis articulaire, va provoquer des gonflements, des raideurs – notamment des raideurs matinales – et des douleurs au niveau des articulations. Cela peut également vous réveiller la nuit. Il devient plus difficile de se déplacer, de saisir des objets, de bouger, finalement d’accomplir tous les actes de la vie quotidienne.

Le rhumatisme psoriasique est sous-diagnostiqué, parce que les patients atteints ne le mentionnent pas forcément auprès de leur généraliste ou de leur dermatologue. Pourtant, un rhumatisme psoriasique non traité peut conduire à des destructions irréversibles des articulations. Si vous avez du psoriasis, signalez toujours à votre dermato vos douleurs articulaires, le fait que vous vous sentez « rouillé le matin ». De même, si vous avez mal aux articulations et que vous vous sentez inhabituellement fatigué, parlez-en à un médecin, qui vous orientera vers un rhumatologue capable de poser ce diagnostic. Plus vous attendez, plus les conséquences seront néfastes : il faut une prise en charge précoce. 

Comment reconnaître un rhumatisme psoriasique ? 
Source : Shutterstock.com

Comment soigner le psoriasis articulaire ?

Comme toutes les formes de la maladie du psoriasis, le psoriasis articulaire ne se guérit pas encore : la médecine ne sait pas soigner définitivement le psoriasis. Mais des traitements existent pour limiter les poussées et leur impact : un traitement médicamenteux ira de pair avec traitement naturel du psoriasis

Si vous souffrez d’un psoriasis articulaire léger à modéré, un dermatologue ou un rhumatologue pourra vous prescrire des antalgiques ou des anti-inflammatoires qui viendront soulager la douleur et diminuer l’intensité de la poussée. Si votre psoriasis est sévère et touche aussi la peau, le léflunomide ou le méthotrexate peuvent être prescrits. La salazopyrine, elle, n’aura pas d’effet sur les lésions cutanées. Si ces traitements classiques échouent, une biothérapie ou de l’abatacept peuvent être prescrits, tout comme des traitements locaux (des infiltrations par exemple). Retenez que tous ces traitements seront choisis par un médecin. 

De votre côté, il existe des gestes à adopter pour limiter votre psoriasis articulaire : pensez à éviter certains aliments avec le psoriasis, à bien suivre la posologie, à diminuer votre stress par la méditation ou encore à arrêter de fumer !