Peu de gens connaissent peut-être le psoas (muscle iléopsoas) et son importance : c’est un muscle qui permet de maintenir une bonne posture et qui est lié au bien-être mental, c’est pourquoi il est aussi appelé “muscle du bonheur” ou “muscle de l’âme”. Le psoas est le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Mais pour en savoir plus !

Qu’est-ce que le Psoas ?

Peu de gens connaissent peut-être le psoas (muscle iléopsoas) et son importance : c’est un muscle qui permet de maintenir une bonne posture et qui est lié au bien-être mental, c’est pourquoi il est aussi appelé “muscle du bonheur” ou “muscle de l’âme”. Le psoas est le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale : son fonctionnement dépend donc de notre démarche, de la posture de la colonne et au-delà. Voyons alors ce qu’est le psoas, pourquoi il est important de l’entraîner et quels sont les exercices à faire à la maison.

Le psoas est un muscle fort et profond, mesurant environ 40 centimètres et reliant la colonne vertébrale aux jambes. Elle s’étend de chaque côté des vertèbres lombaires jusqu’à l’avant de la cuisse. Elle tend habituellement à être contractée en tout temps, surtout si vous avez un mode de vie sédentaire ou si vous vous entraînez beaucoup, mais n’étirez jamais ce muscle important. Le stress, la mauvaise posture, les chaises, les talons hauts ou les vêtements trop serrés, qui compriment le muscle de façon permanente, contractent également le psoas. Si vous souffrez de problèmes de genoux, de maux de dos ou si vous vous sentez toujours fatigué, cela dépend probablement du psoas : nous avons tendance à le contracter, sans nous en rendre compte, à cause du stress et des tensions physiques et psychologiques. Le muscle iliepsoas, qui devient de plus en plus court, cause des problèmes tels que scoliose, sciatique, cycles douloureux, problèmes digestifs, et peut aussi avoir des conséquences sur les organes et gêner la respiration avec le diaphragme.

Parce qu’on l’appelle le muscle de l’âme ou du bonheur

Les quelques disciplines orientales, le psoas est appelé le “muscle de l’âme”, mais il est aussi connu sous le nom de “muscle du bonheur”, car il est très important de retrouver leur bien-être et de se sentir bien dans sa peau. Le stress endommage ce muscle parce qu’il le maintient en tension, à cause de la quantité excessive d’adrénaline qui se libère dans le corps : lorsque le psoas est contracté, il envoie des signaux de tension au système nerveux, provoquant anxiété et respiration irrégulière, qui nous font sentir angoissés. Le psoas est en fait également relié au diaphragme, un organe dans lequel vous ressentez les symptômes physiques liés à la peur. Ce n’est que lorsque ce muscle est détendu qu’il est capable de relâcher la tension du corps : c’est un véritable centre d’énergie de notre corps et, plus il est souple et fort, plus notre énergie peut passer par les os, les muscles et les articulations. Cela nous permettra de créer un soutien solide et équilibré au centre de notre bassin : pour cette raison, il est important de le garder entraîné. Voyons comment faire.

Comment entraîner le psoas et faire des exercices pour l’allonger et chasser la douleur et l’anxiété

Psoas s’entraîne principalement au yoga, mais aussi au Pilates : il suffira de suivre des cours avec des professionnels qui pourront vous suivre pendant l’entraînement. Mais vous pouvez aussi faire des exercices simples à la maison pour l’allonger et le renforcer. Pour comprendre si votre psoas est contracté, faites d’abord cet exercice : allongez-vous sur le dos, amenez un genou sur votre poitrine avec l’autre jambe tendue sur le sol : si votre psoas est de longueur normale, la jambe au sol restera tendue, sinon elle aura tendance à plier. Essayez avec les deux jambes. Voici quelques exercices d’étirement pour vous garder flexible : ne poussez jamais trop fort lorsque vous les faites, car vous n’avez pas à ressentir de douleur.

  • Exercice 1 : Asseyez-vous sur le bord d’une chaise et étendez vos bras vers l’avant parallèlement au sol, les jambes légèrement écartées. Repliez lentement votre torse vers l’arrière et revenez à votre position de départ.
  • Exercice 2 : Mettez-vous à quatre pattes, étirez-vous une jambe et amenez votre genou vers votre menton. Répétez plusieurs fois de façon rythmée et régulière, mais pas rapidement.
  • Exercice 3 : Toujours en position quadrupède, tendez une jambe vers le haut à 90 degrés avec le pied tendu. Puis amenez le genou vers le menton. Répétez plusieurs fois, toujours de façon rythmique, mais pas rapidement.
Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here