Problèmes sexuels : comment résoudre les troubles d’érection ?

Bien être et diétique Problèmes sexuels : comment résoudre les troubles d’érection ?

Il y a encore quelques années, on parlait toujours d’impuissance pour désigner la difficulté qu’à un homme de se mettre en érection et la maintenir pendant un certain temps. Aujourd’hui, le terme a évolué et on parle de façon unanime de « dysfonction érectile ». Dans la majorité des cas, près d’un homme sur trois connaît des problèmes d’érection après ses 40 ans et un sur deux après 60 ans d’âge.

La dysfonction érectile ou trouble de l’érection correspond à une difficulté, voire une impossibilité totale d’avoir ou de maintenir une érection suffisante permettant d’obtenir des rapports sexuels satisfaisants et de pénétrer durablement sa partenaire. L’absence d’une bonne érection est souvent cause de tensions au sein du foyer. Comment alors résoudre ce problème ?

Quelles peuvent être les causes de la dysfonction érectile ?

Plusieurs raisons peuvent conduire à une situation de dysfonction érectile. L’une des premières causes est liée à l’âge du sujet. Il constitue la principale cause et est en effet un événement inéluctable dû au vieillissement. En effet, avec l’âge, es tissus perdent en termes de contractilité. Ils auront du mal à se détendre et les vaisseaux vont donc avoir plus de difficultés à se gonfler pour laisser affluer le sang dans la verge. Ce trouble d’érection peut apparaître à des âges divers selon l’individu. Toutefois, en moyenne cela se remarque autour de la cinquantaine.

Outre l’âge, les problèmes circulatoires constituent l’une des causes les plus fréquentes de la dysfonction érectile. Le diabète par exemple va entraîner une mauvaise circulation du sang, en particulier dans l’organe sexuel. L’hypertension artérielle et l’insuffisance rénale peuvent-elles aussi entraîner un mauvais fonctionnement de la circulation sanguine générale. Par ailleurs, les traitements anti hypertenseurs peuvent aussi réduire la qualité de l’érection.

D’autres facteurs sont également à la base des problèmes de dysfonctionnement érectile :

  • L’excès de cholestérol : lorsque le cholestérol est présent en trop grande quantité, le mauvais cholestérol va finir par s’accumuler et former des dépôts, les plaques d’athérome sur les parois des vaisseaux. Leur diamètre est rétréci et le sang circulera moins bien. Cependant, il est conseillé de consulter un médecin avant que le cholestérol ne dégrade l’ensemble de l’organisme ;
  • Les problèmes hormonaux : ils peuvent être à l’origine de dysfonctions érectiles au moment de l’andropause lorsque l’hormone testostérone est présente en faible quantité ;
  • Le blocage psychologique : notez que plus vous êtes dans la quête d’une bonne performance, vous vous oubliez en tant qu’individu, et cela peut rendre l’érection difficile ou impossible. Le stress joue dans ce cas un rôle inhibiteur puissant. La solution dans de pareilles circonstances est de travailler sur soi afin de sortir de ce cercle vicieux ;
  • Le tabagisme : il influence lui aussi la qualité des érections, de même que certaines pathologies dégénératives telles que la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson ;
  • Une opération de la prostate : l’opération de la prostate consiste à ôter une tumeur ou l’ensemble de la glande. Or, les nerfs érecteurs sont collés aux parois de la prostate. Cependant, il est difficile de procéder à l’ablation sans toucher ces nerfs. S’ils sont détruits, l’érection naturelle n’est donc plus possible. Mais aujourd’hui avec la précision de la chirurgie, ce problème peut être bien évité lors de l’opération.

Les autres causes possibles de la dysfonction érectile sont : l’abus d’alcool, la fatigue excessive, la consommation de drogues telles que le cannabis, l’héroïne ou la cocaïne.

De même, l’anomalie anatomique la plus connue capable de déterminer le dysfonctionnement érectile est la maladie de Peyronie. Chez les hommes, la présence de dysfonctions érectiles est une source de gêne et peut avoir un impact nettement négatif sur le ton de leur humeur, sur leur relation avec le partenaire et sur la qualité de la vie en général. Pour cela, il est conseillé de bien traiter ce mal afin de retrouver son épanouissement sexuel. La consultation d’un spécialiste en la matière est la meilleure alternative. Par exemple sur le site lepenis.fr, vous trouverez plus de détails liés aux problèmes de dysfonctionnement érectile.

À quel moment consulter ?

Avant de consulter son médecin, il est important de savoir exactement ce dont vous souffrez. Il faudra faire la différence entre une panne sexuelle occasionnelle et un trouble persistant de l’érection. Chez tous les hommes, il arrive des moments où la panne sexuelle survient. Elle peut être transitoire et ponctuelle lorsqu’ils sont stressés ou fatigués.

Vous devez consulter si :

  • Les problèmes rencontrés durent depuis plus de 3 mois ;
  • Les problèmes rencontrés engendrent une souffrance, qu’elle soit physique ou psychologique.

Traitement du dysfonctionnement érectile

Plusieurs solutions peuvent aider à résoudre le dysfonctionnement érectile. Il s’agit entre autres des médicaments, des injections, la chirurgie, etc.

Le traitement médicamenteux

Il est indispensable de traiter au préalable la cause médicale. Cependant, il y a des médicaments inducteurs d’érection tels que le Viagra. Le rôle de ces médicaments est d’agir comme une béquille qui permettra au patient de sortir du problème. Mais pour cela, il faut le prendre systématiquement du moins au début de l’acte sexuel, car chaque réussite redonnera confiance et la mémoire du corps va intégrer ce changement.

Les injections dans le pénis ou dans l’urètre

Si les comprimés se révèlent inefficaces ou présentent trop d’effets secondaires, vous pourrez effectuer des injections intracaverneuses. En effet, la verge est comme une éponge, et si elle est sèche, le sang ne circule pas. L’injection permet de l’assouplir et de rétablir une bonne circulation du sang. Cette option a pour avantage de réduire les possibilités d’effets secondaires. En revanche, les injections peuvent occasionner le priapisme qui est une forme d’érection prolongée. En pratique, les injections sont faites par le médecin qui pourra, si elles fonctionnent, apprendre au patient à les effectuer par lui-même, notamment grâce à des auto-injecteurs.

Les injections peuvent se faire aussi au niveau de l’urètre. On parle d’injection intra-urétrale. En pratique, on utilise une crème qui passe par la muqueuse de l’urètre, pour obtenir le même effet que les injections intracaverneuses.

En dernier ressort, si toutes les possibilités thérapeutiques s’avèrent inefficaces, la chirurgie peut être envisagée, avec un implant gonflable.

Source : https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/themes/troubles-erectiles-erection/definition-frequence-causes