La pratique du vélo pour les femmes : quels sont les avantages ?

Bien être et diétique La pratique du vélo pour les femmes : quels sont les avantages ?

Entre bienfaits et détente, le vélo est excellent pour tonifier les muscles des cuisses et des fessiers. Le cyclisme est un sport extrêmement complet, en montagne ou à la campagne, il se pratique partout et allie plaisir et vitalité.

Quels sont les bienfaits de la pratique du vélo pour les femmes ?

En solo ou à plusieurs, les promenades à vélos vont vous apporter de nombreux bienfaits. Non seulement la pratique du vélo est un plaisir, mais il est bon pour notre organisme !

Cela travaille le cardio

Les sports cardio sont excellents pour perdre du poids durablement et notre cœur nous dit merci !

C’est prouvé, 30 minutes par semaine de vélo muscle le cœur et diminue le risque de maladies cardiovasculaires de moitié. Et ce n’est pas tout, il diminue également de 39 % le risque d’obésité et de 18 % le risque diabétique.

Quelque soit le vélo choisit : VTT, vélo femme, vélo elliptique, etc., une pratique régulière du cyclisme va booster votre cardio.

L’effort physique va puiser de l’énergie, le cœur va donc s’activer pour oxygéner les muscles. Sa fréquence cardiaque va alors augmenter et le volume sanguin envoyé aux muscles sera plus important. La petite reine permet ainsi de développer la taille et l’endurance de notre cœur.

Les bienfaits du vélo ne s’arrêtent pas là, les fréquences entre efforts intenses et efforts modérés vont stimuler et fortifier ce muscle qu’est notre cœur.

Cela tonifie le corps

Les sports qui travaillent le cardio ont de réels bénéfices sur l’ensemble du corps. Pour les femmes, le vélo est l’activité parfaite.

En effet, le vélo tonifie le corps et muscle les jambes, les fessiers et gaine la ceinture abdominale.

Dans un premier temps, la petite reine fait travailler tous les muscles de la jambe, du mollet au haut de la cuisse, mais tout en finesse, pour de belles jambes affinées et galbées.

Les muscles fessiers ne sont pas en reste, surtout lorsque vous pédalez en danseuse. Cette position est parfaite pour obtenir des fesses musclées et bien tonifiées.

S’il n’agit pas directement sur les abdominaux, le vélo va pourtant affiner votre ventre. En effet, votre posture sur le vélo implique que vous gainiez votre ceinture abdominale.

Cerise sur le gâteau, le cyclisme est une arme anticellulite redoutable ! Sport d’endurance, il brûle les graisses, affine et fait disparaître la cellulite.

Quels sont les bienfaits de la pratique du vélo pour les femmes ?

Cela améliore la circulation sanguine

La pratique du vélo est vivement conseillée pour les femmes qui souffrent d’une mauvaise circulation sanguine.

Les problèmes veineux apportent leur lot de désagrément : jambes lourdes, crampes, vaisseaux dilatés pouvant aller jusqu’aux varices.

Une pratique régulière du cyclisme va permettre de fluidifier le sang et éviter qu’il ne stagne au niveau des mollets et des cuisses. Avantage supplémentaire : le vélo stimule la voûte plantaire et favorise ainsi le retour veineux.

Cela fait brûler des calories

Le vélo est idéal pour retrouver la forme et brûler des calories. Comme tous les sports cardio, le cyclisme demande un effort modéré, mais constant. Il puise dans les ressources de notre organisme et permet ainsi de perdre du poids durablement. Un effort moyen d’une demi-heure vous fera perdre environ 260 calories, si vous choisissez un parcours un peu plus compliqué, vous pouvez espérer une perte d’environ 400 calories.

Cela déstresse

Outre le fait d’être bénéfique pour notre corps et notre vitalité, le vélo est excellent pour le moral !

Il offre une détente et un apaisement idéal pour notre bien-être et chasse le stress accumulé. Pendant l’effort, les endorphines, les fameuses hormones du bonheur, sont libérées et à la fin de son parcours, on se sent apaisé, l’esprit libre.

Pratiqué en soirée, le vélo va aussi libérer l’hormone du sommeil et favoriser un sommeil réparateur.

Le vélo est-il bénéfique pour la vie sexuelle des femmes ?

Outre ses bienfaits sur notre santé, le cyclisme a aussi un effet positif sur la libido des femmes.

Les résultats d’une étude américaine réalisée par des chercheurs de l’université de San Francisco ont conclu que la pratique du vélo aurait un bénéfice sur la vie sexuelle des femmes.

En effet, si l’enquête a permis d’affirmer que les frottements de la selle pouvait provoquer des plaies ou des infections urinaires, elle a également prouvé qu’il existe une corrélation entre le cyclisme et l’amélioration de la fonction sexuelle chez la femme.

L’étude ne révèle pas quel mécanisme entre en ligne de compte dans ce résultat surprenant. Il s’agit peut-être de la libération des endorphines engendrées par l’activité sportive !

Le vélo est-il bénéfique pour la vie sexuelle des femmes ?

Y a-t-il des contre-indications pour certaines femmes ?

Il existe très peu de contre-indications à la pratique de la petite reine. Vous pouvez même faire du vélo en étant enceinte !

Comme tous les sports pratiqués de manière intensive, le vélo peut évidemment apporter son lot de désagrément.

Bien que bénéfique pour le dos, à haute dose, le cyclisme peut engendrer des douleurs lombaires.

Souvent, un mauvais réglage de la selle ou une mauvaise posture provoquent des lombalgies ou des cervicalgies. Il est important de bien régler sa selle et de changer de position régulièrement sur son vélo.

Les autres inconvénients que peuvent rencontrer les femmes qui pratiquent le vélo sont les douleurs du siège. La position assise et les frottements provoquent parfois des inflammations de la vulve, des infections urinaires ou encore des kystes.

Vous pouvez également souffrir de tendinites, notamment au niveau de la rotule et du quadriceps. Des douleurs aux genoux peuvent apparaître, ainsi que des brûlures aux pieds souvent dues à des chaussures qui ne sont pas adaptées à la pratique du vélo.

Ces petits problèmes afférents ne sont rien comparés aux multiples bienfaits du vélo pour les femmes et sont souvent liés à une mauvaise pratique de la petite reine. Par contre, si vous n’avez jamais fait de sport, que vous avez passé la cinquantaine et que vous fumez, il est conseillé de demander l’avis à votre médecin traitant. Il vous fera passer un test d’effort qui vous permettra de vous rassurer et d’enfourcher votre vélo l’esprit serein !