Pourquoi les règles sont-elles plus abondantes sous stérilet ?

Santé Règle et bien être Pourquoi les règles sont-elles plus abondantes sous stérilet ?

Parmi les différentes techniques de contraception, le stérilet est privilégié par de nombreuses femmes. Il peut être en cuivre ou hormonal, et l’intervention ne dure que quelques minutes. Particulièrement efficace, ce dispositif peut néanmoins perturber le cycle menstruel. Comment s’explique cette réaction et est-il possible d’y remédier ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que le stérilet ?

Le stérilet ou Dispositif Intra-Utérin (DIU) est un moyen contraceptif posé dans l’utérus de la femme. Ce dispositif en polyéthylène dont la forme est proche d’un T est muni d’un fil avec un léger excédent pendu hors de l’utérus pour faciliter le retrait. À noter que cette intervention ne peut être réalisée que par un médecin.

Contrairement à son partenaire, la femme peut sentir le fil. La pose du stérilet peut être un peu douloureuse, mais elle est rapide. Pour s’assurer que vous n’êtes pas en période gestationnelle, la mise en place est généralement effectuée pendant les règles. D’autant que l’ouverture du col à ce moment facilite l’insertion du dispositif.

Le stérilet est une méthode contraceptive réversible. Quelques jours après l’avoir retiré, il est possible de tomber enceinte. Toutefois, il faut savoir qu’il présente des avantages et des inconvénients.

Quel type de stérilet peut provoquer l’abondance des règles ?

Si le stérilet hormonal réduit le volume des règles, le stérilet en cuivre augmente leur quantité. Il peut même provoquer des saignements en dehors de la menstruation.

En effet, le stérilet hormonal est composé d’une hormone progestative qui se propage dans les parois utérines et entrave le développement de l’endomètre. En cas de fécondation, ce dispositif évite toute possibilité de nidation. Concernant les effets secondaires, il peut entraîner une prise de poids, favoriser l’apparition de l’acné et rendre la menstruation irrégulière…

De son côté, le stérilet en cuivre agit sur les spermatozoïdes en les empêchant d’arriver jusqu’à l’ovule. Son utilisation n’a aucune répercussion sur vos cycles oestral et menstruel, mais leur durée peut être beaucoup plus prolongée.

La pose du stérilet en cuivre peut occasionner une inflammation chronique de la muqueuse utérine, suivie de douleurs temporaires et de saignement.

Comment le stérilet peut-il influencer la menstruation ?

Six mois après la pose du stérilet en cuivre, la durée des menstruations peut devenir plus longue. Les règles deviennent abondantes et parfois douloureuses. L’adaptation progressive de l’utérus au stérilet provoque des effets secondaires.

Pendant la menstruation, la couleur du sang est marron avant de devenir rouge, puis noir. Ce changement de couleur résulte de la coagulation. Quant à la douleur, elle peut être minime ou grave. Si elle persiste ou devient insupportable, il est recommandé de consulter un médecin au plus vite.

Ainsi, l’abondance des règles sous stérilet résulte de l’adaptation de l’utérus suite à la pose du dispositif. Si, sur le long terme, vos règles sont toujours très longues, vous pouvez finir par vous fatiguer. Cela peut aussi occasionner des malaises. Dans ce cas-là, il est conseillé de voir un professionnel.

Que faut-il faire en cas de règles abondantes ?

Comme il s’agit d’une réaction normale, il n’existe aucune alternative que de bien se protéger durant des règles abondantes. Tous les moyens de protection menstruelle sont compatibles avec le stérilet en cuivre. Vous pouvez porter un tampon, une serviette, une coupe menstruelle ou une culotte de règles.

Si l’écoulement reste très abondant, la combinaison des culottes de règles et du tampon ou de la coupe menstruelle peut être intéressante. En tout cas, la durée de la menstruation ne dépasse pas les deux semaines. Mais si elle se prolonge, il est indispensable de consulter un gynécologue obstétricien.

Pour connaître votre taux de ferritine, ce professionnel de santé pourra éventuellement vous proposer une prise de sang. Si le taux est relativement bas, il faudra le supplémenter. Le remplacement du dispositif en cuivre par un stérilet hormonal ou un autre moyen contraceptif pourra aussi s’avérer indispensable.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4407956/