Pourquoi les femmes ont leurs règles ?

Santé Règle et bien être Pourquoi les femmes ont leurs règles ?

Chaque femme du monde connaît ce phénomène depuis toujours : à intervalles réguliers, elle a ses règles. Ces dernières années les menstruations sont devenues un sujet de société, les mouvements féministes s’étant emparé de ce thème pour qu’il ne soit plus une source de gêne sociétale. Il semble en effet logique que l’on puisse parler des règles sans que cela ne soit perturbant, vu que cela concerne la moitié de l’humanité. Or, cette revendication met en lumière quelque chose d’important dans nos sociétés modernes : on connaît peu les règles. Nombreux sont celles et ceux qui ne savent pas vraiment de quoi il s’agit. Il est donc temps d’aborder la question et de se demander pourquoi les femmes ont leurs règles chaque mois.

Un jour le corps de la femme change

On est encore une petite fille quand, un jour, on a ses premières règles. Cela peut être perturbant, surtout lorsque l’on n’y est pas préparée et que l’on se sent indisposée par ce qui arrive. Les questions affluent en quantité, dans un cerveau qui ne trouve pas toujours des réponses. Il faut savoir que deux tiers des femmes ne comprennent pas ce qui se passe à ce moment-là de leurs vies. Il s’agit pourtant d’une étape importante dans la vie de toute fille qui, de fait, devient une femme. Bien sûr les jeunes filles en parlent entre elles, dans la cour du collège, mais parfois ce n’est pas le cas en famille, où la situation fait que l’on n’aborde pas les sujets qui touchent l’intimité. Dès lors les filles sont susceptibles d’entendre des contre-vérités sur ce qui est en train de se passer dans leur corps. Il leur faut des informations fiables.

Que se passe-t-il pendant les règles ?

On calcule le cycle menstruel en fonction des règles. Il dure en moyenne vingt-huit jours. Le point de départ est le début des règles et la fin du cycle correspond au début des règles suivantes. Ce qui se passe pendant les règles est simple. Au milieu du cycle, les ovaires produise un ovule, qui quitte son nid pour descendre la trompe de Fallope, en direction de l’utérus. Pendant ce temps, l’utérus se recouvre intérieurement d’endomètre, une muqueuse fortement vascularisée, dont le rôle est d’accueillir un embryon. Mais si l’ovule n’a pas été fécondé et que la femme n’est donc pas enceinte, la muqueuse qui n’est pas utilisée va donc être évacuée de l’utérus. Elle sort du corps de la femme par le vagin. Ce sont les règles.

En savoir plus sur les règles

Lorsque l’on voit ce que l’on croit être du sang dans sa culotte, cela peut être perturbant à différents points de vue, et cela est compréhensible. On angoisse à l’idée que quelque chose ne va pas dans son corps, mais surtout dans ce que celui-ci a de plus intime. Il est donc important de comprendre ce qui est en train de se passer, surtout qu’il n’y a pas matière à se ronger les sangs : ce qui se produit est le signe que tout va bien, que le corps fonctionne parfaitement. La magie du corps humain et de la reproduction est bel et bien là. Certes le changement est radical, mais il indique que l’un des mécanismes importants, dans le corps d’une femme, est en parfait état. Le corps commence à produire des ovules, l’appareil génital de la jeune femme est désormais tout-à-fait prêt pour la grossesse.

Comment calculer son cycle de règles ?

Chaque femme a son propre cycle, c’est pour cette raison que l’on parle d’une moyenne de vingt-huit jours. Or, lorsque l’on souhaite avoir un enfant, il est important de savoir quel est le moment le plus opportun. Le cycle d’ovulation dure une petite trentaine de jours en moyenne et la femme n’est féconde que durant une certaine partie de ce cycle, qui varie entre quatre et six jours. Ce moment si particulier, parce que propice à la fécondation, commence trois à quatre jours avant l’ovulation et se termine deux à trois jours après. L’ovulation, elle, a lieu quatorze jours avant la fin du cycle, c’est-à-dire à la moitié de celui-ci. Il est donc important d’apprendre à connaître comment son propre corps fonctionne : il faut calculer la durée de ses cycles, en fonction des moments où l’on a ses règles.

Peut-on déclencher ses règles  naturellement?

Les mensurations sont un phénomène tout-à-fait naturel. Dès lors, au même titre que l’on peut favoriser le fonctionnement de tel ou tel organe, il est possible d’agir sur son cycle menstruel. Certains aliments sont censés pouvoir jouer un rôle en ce sens : le curcuma, le persil, les fruits chargés en vitamine c, mais aussi A, B5 ou E … On dit aussi qu’il existe des plantes qui ont ce pouvoir, parmi les lesquelles l’angélique ou la pivoine blanche. Le stress est aussi un des facteurs qui peuvent bloquer les règles, il convient donc de se détendre au maximum si l’on souhaite avoir un cycle régulier. Il existe aussi un moyen médical pour favoriser le contrôle des règles : la contraception orale, que l’on appelle plus généralement la pilulle. Mais avant d’opter pour l’un ou l’autre de ces moyens, il est recommandé d’aborder la question avec son médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester en contact