DiététiquePostbiotiques : qu'est-ce que c'est ?

Postbiotiques : qu’est-ce que c’est ?

Riche d’une flore unique et encore méconnue, le système digestif et intestinal reste un mystère qui petit à petit est percé par les scientifiques. Après la découverte des levures et bactéries habitant nos intestins, les chercheurs mettent à jour les prébiotiques et puis les probiotiques, des levures et bactéries ayant des effets positifs sur la flore intestinale.

Mais les mystères du corps humain ne s’arrêtent pas là. Aujourd’hui, ce sont les postbiotiques qui se retrouvent sur le devant de la scène. Et ce qui est sûr, c’est que ces micro-organismes ont de quoi devenir les compléments santé de demain !

C’est quoi des postbiotiques ?

Micro-organismes inanimés nouvellement découverts et compris, les postbiotiques acquis, il y a peu une définition officielle permettant de bien comprendre leurs origines et cerner leurs effets.

C'est quoi des postbiotiques ?
Source : shutterstock.com

Les postbiotiques, des composants essentiels de la santé

Les postbiotiques sont des acides gras, enzymes et autres nutriments produits à l’intérieur même du corps humain. Le plus souvent, les postbiotiques sont des acides gras à courte chaîne (abrégés en AGCC).

Les postbiotiques, le résultat d’une fermentation interne

Les postbiotiques ne sont pas absorbés directement par l’organisme. Contrairement aux probiotiques, ceux-ci sont en réalité créés de toute pièce par le processus de fermentation qui a lieu dans le côlon, principalement de la dégradation des fibres.

Cette dégradation des fibres produit une fermentation interne qui se déroule à l’intérieur même du corps humain. Les postbiotiques sont le résultat de cette fermentation. Créés et proliférant dans l’intestin, ces AGCC comportent de multiples bienfaits longtemps méconnus dont le système digestif et intestinal a besoin pour fonctionner correctement.

En résultat, les postbiotiques sont donc essentiels pour l’entretien d’une vie saine et d’un organisme en bonne santé. Un déficit en postbiotiques peut provoquer des déséquilibres intestinaux, c’est pourquoi plusieurs entreprises proposent des probiotiques et postbiotiques naturels pour soigner une flore digestive et intestinale déréglée. C’est le cas de Physiostim, issu des laboratoires ImmuBio et qui propose une large gamme de probiotiques et postiobitiques à actions ciblées.

Quelle différence avec des probiotiques ?

Dans l’univers de la santé intestinale, les termes constitués du mot “biotique” ne cessent de proliférer. Après les prébiotiques, voici que les probiotiques se répandent, suivit il y a peu de temps par les postbiotiques.

Si ces éléments du microbiome intestinal peuvent être mal compris, il est clair qu’ils sont aujourd’hui essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme et de la dégradation des aliments.

Qu’est-ce qu’un probiotique ?

Éléments les plus connus du microbiome intestinal, les probiotiques sont des micro-organismes animés constitués d’une multitude de bactéries. Ces bactéries vivent et prolifèrent dans les intestins, mais contrairement à l’image négative qu’on peut en avoir, ceux-là sont nécessaires pour le bon fonctionnement de la digestion.

En effet, la flore intestinale est constituée d’un mélange d’organismes vivants ou inanimés, permettant à la fois la dégradation des aliments, fibres et autres nutriments, mais également servant à combattre les mauvaises bactéries responsables de maladies.

La flore intestinale composée de probiotiques peut se retrouver déréglée, entraînant différentes pathologies comme des irritations, douleurs ou encore diarrhées. Pour restaurer et fortifier la flore des intestins, la prise de probiotiques liquides ou en gélules se démocratise de plus en plus.

La différence des probiotiques avec les postbiotiques

Comme cela a été dit plus haut, les postbiotiques naissent de la dégradation et de la fermentation intestinale initiée par les probiotiques. Suite à cette fermentation, différents nutriments comme des protéines ou des acides gras naissent donc parmi eux, les postbiotiques.

Contrairement aux probiotiques, les postbiotiques ne sont pas des êtres vivants, mais des organismes dits inanimés. Il ne s’agit pas de bactéries, mais plutôt d’acides gras à chaîne courte, d’enzymes ou de peptides.

La différence des probiotiques avec les postbiotiques
Source : shutterstock.com

Quel est leur rôle ?

Les effets positifs des postbiotiques englobent un large secteur, allant de la digestion aux soins de la peau. Bien que leur mise en lumière soit récente, ces micro-organismes connaissent aujourd’hui un véritable succès grandissant et les scientifiques n’hésitent plus à profiter de leurs actifs, et cela, dans tous les domaines possibles et imaginables.

Les postbiotiques en soins cosmétiques

Depuis quelques années, les postbiotiques commencent à être utilisés par les marques de cosmétiques renommées et de parapharmacies pour leurs avantages incontestables. Plus faciles à utiliser et à conserver que les probiotiques – qui eux sont des bactéries vivantes et donc très sensibles – les postbiotiques ont l’avantage d’être bien plus faciles à intégrer dans une crème ou un sérum.

C’est ce qu’on fait les laboratoires d’Avène, ainsi que ceux de La Roche Posay. Nul doute que cette nouvelle technologique en matière de soins de la peau va connaître un succès grandissant, conduisant plusieurs laboratoires et marques à se pencher sur les probiotiques.

Les postbiotiques, un boost de l’immunité

Et si les postbiotiques produits par le colon protégeaient le corps entier ? C’est le cas puisque ces acides gras nourrissent également les globules blancs de l’organisme. Les globules blancs enrichis en postbiotiques sont plus résistants aux infections et permettent une meilleure élimination des intrus dans le corps humain.

Les postbiotiques comme protecteurs de l’intestin

Il s’agit d’un pouvoir souvent négligé, mais qui est pourtant d’une importance primordiale : les postbiotiques agissent comme bouclier et nutriments pour l’intestin. Ils améliorent son imperméabilité, limitant ainsi le passage de mauvaises bactéries et autres éléments polluants ou toxiques dans la circulation sanguine.

À part cela, ils ont un pouvoir contre la diarrhée, mais également un fort effet anti-inflammatoire. Cela permet de soulager des maladies comme celle du côlon irritable.

Où peut-on en trouver ?

Se tourner vers des compléments alimentaires

La méthode la plus facile de refaire son stock de postbiotique et d’opter pour des compléments alimentaires sous forme de gélules. Ces compléments se prennent de façon journalière et disposent d’actions ciblées selon les différents probiotiques qui les composent.

On peut donc retrouver des probiotiques renforçant l’intestin, favorisant la digestion ou même protégeant la flore vaginale.

Adopter une alimentation riche en fibre

Les postbiotiques ne se trouvent pas naturellement dans les aliments et la nature. Comme cité plus haut, c’est le corps qui les fabrique par la dégradation des aliments ingérés. Cependant, il est tout à fait possible de booster sa production de postbiotiques naturels par l’adoption d’une alimentation riche en fibres et en certains fruits et légumes précis.

Les fruits et légumes

Les fruits qui permettent au corps la plus grande production de postbiotiques sont les pêches, les pommes, mais également les abricots. Du côté des légumes, on retrouve les oignons, les asperges et les poireaux.

Les fruits et légumes
Source : shutterstock.com

Opter pour des aliments fermentés

Les postbiotiques sont des acides gras nés de la fermentation intestinale. Pour favoriser leur développement, il est possible de consommer des produits et boissons déjà fermentés. C’est le cas de la choucroute, mais également du yaourt, du miso ou de certains fromages.