SantéQuels sont les outils de téléconsultation à disposition des médecins ?

Quels sont les outils de téléconsultation à disposition des médecins ?

La téléconsultation se démocratise et offre des avantages aux deux parties concernées : les patients et les médecins. Elle est souvent utilisée pour des raisons de distance ou de suivi indispensable et régulier. Quels sont les avantages de la téléconsultation médicale ? Que peut-on dire à propos des outils disponibles pour améliorer la qualité des téléconsultations ? Qu’en est-il de la facturation ?

Pourquoi la téléconsultation est un atout pour la médecine ?

Résumons les bienfaits de la téléconsultation médicale en 4 points :

• Une facilité d’accès pour les patients : ces derniers n’ont aucune contrainte géographique, ce qui leur permet de bénéficier de consultations avec des spécialistes parfois peu présents dans certains territoires et d’obtenir un premier avis ou un suivi avec leur médecin généraliste.
• Un gain de temps : pour un renouvellement d’ordonnance, inutile de perdre du temps dans les bouchons et dans la salle d’attente. Une téléconsultation est largement suffisante et peut toujours être suivie d’un rendez-vous en présentiel si besoin.
• Une prise en charge par l’Assurance Maladie : depuis 2018, la téléconsultation est remboursée par la sécurité sociale de la même façon qu’un rendez-vous en présentiel, lorsque le patient téléconsulte avec son médecin.
• Des ordonnances numériques : le patient reçoit directement ses ordonnances ou son compte rendu par mail, sur le site ou l’application de téléconsultation.

La téléconsultation se révèle très efficace pour communiquer avec son médecin sur les symptômes quotidiens liés à une pathologie. Vous pouvez gagner de nombreuses heures en évitant le transport et la salle d’attente, avoir un suivi personnalisé même si votre médecin se trouve à distance, tout en faisant des économies.

Pourquoi la téléconsultation est une bonne chose pour la médecine ?
Source : shutterstock.com

La téléconsultation vous accompagne et vous offre également des avantages durant vos vacances et déplacements à l’étranger. Cette solution est souvent envisagée pour avoir des conseils médicaux en cas d’urgence ressentie, ou dans l’attente d’une consultation physique.

Quels sont les outils indispensables pour réaliser une téléconsultation ?

Il faut tout d’abord que votre appareil (smartphone, tablette, ordinateur) soit muni d’une connexion internet stable ainsi que d’un micro et d’une caméra. Dans le cas où vous souhaitez avoir une ordonnance dématérialisée, il vous faudra simplement télécharger une application sur votre téléphone ou bien renseigner votre adresse mail. Du côté des soignants, il est nécessaire de choisir sa solution de téléconsultation.

Pour les patients comme pour les médecins, les outils indispensables à la téléconsultation sont :

• un ordinateur avec une caméra intégrée
• ou une application à télécharger sur smartphone ou tablette
• un compte sécurisé
• une connexion Internet haut débit
• un espace garantissant la confidentialité de vos échanges avec les professionnels de santé.

De nombreuses plateformes proposent leurs services pour une téléconsultation entre un médecin et son patient, une téléconsultation via votre complémentaire santé, votre entreprise ou en accès direct. Pour ces dernières, veillez à vous assurer de leur conformité avec la RGPD et de leurs garanties en matière de sécurité des données de santé.

Quels sont les outils disponibles pour faire de la téléconsultation ?
Source : shutterstock.com

Comment se passe la facturation d’une téléconsultation ?

Pour le patient, les modalités de facturation sont les mêmes que lors d’un rendez-vous médical en présentiel, lorsqu’il consulte dans le cadre du parcours de soins. Le médecin téléconsultant facture quant à lui la consultation en fonction de sa spécialité et de son secteur. En outre, si un médecin accompagne le patient lors d’une consultation médicale à distance (il s’agit alors d’une téléconsultation assistée), il peut facturer son acte en plus du médecin téléconsultant.
Les remboursements par la sécurité sociale et la mutuelle sont calculés sur les mêmes taux que lors des rendez-vous physiques. Comme n’importe quel cabinet, les médecins libéraux peuvent facturer des dépassements d’honoraires en fonction de leur secteur d’activité.
Enfin, les téléconsultations effectuées hors parcours de soins, via des plateformes en accès direct, ne sont pas prises en charge.

Pour les professionnels de santé, il existe désormais deux actes de téléconsultation connus sous les codes TCG et TC, selon le secteur. Le médecin téléconsultant dont le logiciel métier n’est pas à jour conformément à l’avenant 18 « télémédecine » au cahier des charges SESAM Vitale transmet en mode SESAM dégradé. À titre dérogatoire, le médecin est exonéré de l’envoi de la feuille de soins papier parallèlement au flux télétransmis.

Pour accompagner les médecins dans la digitalisation des soins et notamment la téléconsultation médicale, l’Assurance Maladie et les syndicats représentatifs signataires de la convention médicale, en lien avec l’Ordre des médecins, ont mis en place une charte de bonnes pratiques de la téléconsultation. Cette charte a pour but de faire connaître aux médecins les recommandations et les obligations liées à la pratique de leurs activités à distance.