Ophtalmologiste : quand et comment prendre rendez-vous ?

Bien être et diétiqueOphtalmologiste : quand et comment prendre rendez-vous ?

Vision floue, voilée, maux de tête fréquents… Voici des signes qui devraient vous alerter ! Et comme il est toujours préférable de prévenir plutôt que guérir, il ne faudra pas hésiter à prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste le plus rapidement possible. Le souci, c’est qu’avec le confinement, beaucoup de cabinet ont pris du retard dans les consultations avec parfois plusieurs mois d’attente. Alors si vous êtes à la recherche d’une solution pratique et immédiate, c’est par ici que ça se passe !

Une solution rapide et pratique 

Avec le confinement et le télétravail, les ophtalmologistes sont complètement surchargés ! Déjà à cause des retards dans les consultations, ce qui provoque un véritable engorgement dans les agendas. Mais surtout, ces professionnels de la vision ont vu les troubles oculaires exploser à cause d’un travail plus régulier sur l’écran d’ordinateur !

Résultat ? Une attente trop longue pour un rendez-vous et qui peut parfois prendre plusieurs mois. C’est pourquoi, des professionnels de la santé ont décidé de prendre les devants en proposant une prise de rendez-vous facile et accessible. Grâce à une téléconsultation en ligne, vous ciblez vos besoins et vous obtenez un rendez-vous personnalisé, proche de chez vous. Le gros atout de cette formule, c’est qu’elle permet un dépistage préventif et surtout, un suivi médical adapté, quelles que soient les circonstances !

Les signes qui doivent vous alerter !

Chaque année, il est recommandé de prendre rendez-vous chez son ophtalmologiste pour faire un bilan de prévention. Toutefois, sachez qu’il existe certains signes qui doivent vous alerter et vous pousser à consulter. Par exemple, on pense à des picotements fréquents dans les yeux ou à une plus grande sensibilité au soleil ou à la lumière.

Par ailleurs, une vision voilée et des maux de tête fréquents sont également les signes d’une baisse de votre acuité visuelle. Enfin, on pense aussi à des taches noires, à un changement dans la vision des couleurs ou à des démangeaisons au niveau des paupières. Les urgences concernent majoritairement une baisse brutale de la vision d’un œil ou des deux yeux, une douleur oculaire violente et subite ou une amputation du champ visuel, même partielle.

Quel rythme adopter pour une consultation ?

Une visite de prévention chez un ophtalmologiste est toujours vivement conseillée ! Régulièrement et tous les ans, il ne faudra donc pas hésiter à consulter un spécialiste qui pourra détecter une éventuelle altération de votre vision. En outre, et à partir de 40 ans, il existe de nombreuses pathologies qui peuvent également toucher les yeux comme la cataracte ou un glaucome.

Si vous avez des enfants, un suivi régulier débute très tôt et dès l’âge d’un an. Ensuite, les prochains sont à prévoir à l’âge de 3 ans et 5 ans pour vérifier l’acuité visuelle. Entre 20 et 40 ans, il est toujours une petite visite de contrôle tous les 5 ans s’impose, surtout si vous avez tendance à travailler sur des écrans. Enfin, à partir de 45 ans, une visite tous les 2 ans reste idéale, surtout si vous avez des antécédents familiaux !