Les névralgies : que faut-il savoir ?

Santé Les névralgies : que faut-il savoir ?

On parle généralement de névralgie lorsque l’individu est sujet à des douleurs intenses situées le long du trajet d’un nerf afférent. Il faut notifier que ces douleurs peuvent subvenir de façon brutale ou être à caractère permanent. Il existe différents types de névralgies selon la partie du corps où les nerfs sont touchés. On conçoit donc que les symptômes des névralgies sont divers et variés. Nous vous invitons, à travers cet article, à faire le point sur ce que c’est qu’une névralgie et ses différents symptômes. Nous n’allons pas finir, sans faire le tour des différents types de névralgies qu’on rencontre et ainsi, les moyens pour soulager et guérir ce mal.

Qu’est-ce qu’une névralgie ?

Les névralgies sont des douleurs dont l’origine est nerveuse et qui sont issues de l’inflammation ou de la lésion d’un nerf sensitif. Ces douleurs sont d’une intensité déchirante et insupportable et peuvent attaquer un ou plusieurs nerfs en même temps. Elles n’ont pas de durée fixe et peuvent être présentes pendant des jours, des semaines ou même des années. Il est important de notifier que la névralgie est suivie généralement par une paralysie partielle engendrée par l’intensité de la douleur. Cependant, lorsque la lésion concerne un nerf moteur ou la partie motrice d’un nerf mixte, la paralysie peut être totale et franche.

Lorsque la névralgie affecte entièrement le nerf d’une extrémité à une autre, on parle d’une douleur névralgique complète. La douleur due à la névralgie peut également s’arrêter en cours du trajet du nerf; la douleur névralgique est alors dite incomplète. Il arrive aussi que la névralgie débute en un point situé avant la racine pour prendre fin soit avant l’extrémité soit à la fin de la terminaison : on parle donc respectivement de douleur névralgique suspendue incomplète et complète.

Rappelons que les raisons qui expliquent une névralgie sont diverses, variées et dépendent de l’emplacement de la lésion neuronale. Prenons par exemple le cas de la névralgie d’Arnold qui peut avoir pour causes une chute, un rhumatisme, une maladie de la moelle épinière ou encore des lésions situées à la base du crâne. Pour en savoir plus sur les causes des névralgies, il faut donc prendre en compte la localisation de la lésion et la nature du nerf touché. D’ailleurs, ce sont ces deux paramètres qui définissent les différents types de névralgie qui existent.

Quels sont les différents types de névralgie ?

En fonction du type de nerf touché par la lésion, on distingue différentes formes de névralgies. Allons donc à la découverte de cinq des différents types de névralgies les plus fréquentes.

Névralgie faciale

On parle de névralgie faciale, communément appelée névralgie du trijumeau, lorsque la lésion ou l’inflammation affecte le nerf trijumeau (nerf crânien partant du cerveau et qui atteint le visage). Parfois qualifié de tic douloureux, la névralgie faciale engendre généralement des douleurs intenses au niveau de la face qu’on peut ressentir soit au niveau du visage ou même jusqu’aux oreilles.

Névralgie faciale

Névralgie d’Arnold

Considérée comme l’un des types de névralgie les plus fréquentes, la névralgie d’Arnold affecte le nerf formé par le nerf d’Arnold qui dessert en profondeur les muscles du cou. Les douleurs issues de ce type de névralgie seront donc localisées au niveau du cou et parfois du crâne. Ces douleurs sont très intenses et peuvent être insupportables et très incommodantes.

Névralgie dentaire

Encore appelée “rage de dent”, la névralgie dentaire fait référence à une douleur très intense engendrée  par l’irritation d’un nerf profond de la cavité bucco-dentaire. La principale source de névralgie dentaire est la carie.

Au début de la carie, les cavités formés au niveau de la dent sont très peu douloureuses mais lorsqu’elles atteignent l’émail de la dent, on assiste à leur propagation dans les tissus annexes ce qui peut engendrer une inflammation du nerf appelée pulpe dentaire. La névralgie dentaire peut avoir d’autres sources comme entre autres une dent ou une gencive infectée ou encore un abcès.

Névralgie dentaire

Névralgie pudendale

En ce qui concerne la névralgie dite pudendale, elle est extrêmement douloureuse mais survient très rarement. En effet, on parle de névralgie pudendale lorsque la lésion ou l’inflammation atteint les nerfs localisés dans la zone profonde du bassin ce qui a pour conséquences d’intenses douleurs au niveau du pubis. Ces douleurs ressemblent généralement à une sensation de brûlure ou de décharge électrique.

Névralgie cervico-brachiale

Un peu comme la névralgie d’Arnold, la névralgie cervico-brachiale, plus connue sous le nom de “sciatique du bras” ou de “sciatique du cou”,  est très fréquente. La névralgie est de type cervico-brachiale lorsqu’il s’agit d’une irritation ou d’une inflammation d’un nerf du cou se prolongeant tout le long du bras. Les douleurs issues de la névralgie cervico-brachiale affectent le plus souvent le haut du dos, la clavicule, le cou, ou même le bras et l’épaule  d’un seul ou des deux côtés.

Quels sont les symptômes de névralgie ?

Il faut dire que peu importe le type de névralgie, le symptôme le plus évident est la douleur intense et généralement insupportable qui peut affecter un ou plusieurs nerfs. Cependant, en fonction des localisations et donc du type de névralgie, les symptômes provoqués peuvent être propres à l’organe concerné.

Ainsi s’il s’agit d’une névralgie faciale on peut assister à un larmoiement de l’œil ou encore à un écoulement nasal. La névralgie peut également avoir pour symptôme une paralysie partielle engendrée par l’intensité de la douleur. Les personnes atteintes de névralgie pudendale peuvent également ressentir des sensations d’engourdissements, de fourmillements ou même des vertiges. 

Quels sont les symptômes de névralgie ?

Comment soigner une névralgie ?

Il n’existe pas réellement de moyens spécifiques pour éradiquer ou soigner complètement une névralgie. Les solutions existantes servent à soulager la douleur névralgique; mais celle-ci peut revenir si la cause de la névralgie reste inconnue.

Au nombre de ces solutions, on distingue la kinésithérapie qui permet de baisser l’intensité de la douleur et évite la diminution de la tonicité et du volume du muscle dont le nerf est touché. Il faut tout de même noter que ces exercices ne soulagent pas efficacement certains types de névralgies.

On peut, dans ce cas, se retourner vers la consommation d’antalgiques et d’anti-inflammatoires comme le paracétamol par voie orale ou intramusculaire qui peuvent être prescrits par votre médecin pour soulager vos douleurs névralgiques. Il est également possible de procéder à une chirurgie locale dans le but d’éviter que le nerf concerné ne se compresse d’avantage.

Mises à part les solutions classiques et médicamenteuses, il existe également des thérapies à caractère psychologique ou spirituel comme la méditation, le yoga, la sophrologie, l’ostéopathie ou encore l’autohypnose qui constituent des solutions utiles efficaces qui permettent de s’accommoder de la douleur.

En somme, la névralgie est une douleur neuronale dont l’intensité peut s’avérer insupportable et qui peut attaquer un ou plusieurs nerfs de façon simultanée. Il est donc important de vite consulter lorsque vous ressentez souvent des douleurs pelviennes avant ou après vos menstruations.  En fonction de l’emplacement du nerf atteint, on distingue plusieurs types de névralgies dont les symptômes sont tous divers et variés. Notons aussi qu’il existe plusieurs solutions aussi bien médicamenteuses que psychologiques pour soulager et apaiser les douleurs dues aux névralgies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester en contact