Le monte-escalier : l’investissement pour rester vivre chez soi

SantéLe monte-escalier : l'investissement pour rester vivre chez soi

La question de l’autonomie des personnes âgées est de plus en plus prégnante en France : avec l’allongement de l’espérance de vie et l’augmentation du nombre de personnes âgées, il est normal que la question de l’autonomie des seniors se pose. Elle fait d’ailleurs l’objet d’un ministère délégué chargé de l’Autonomie, lié au Ministère de la Santé. Vieillir dans de bonnes conditions passe par le maintien de l’indépendance et de l’autonomie des seniors, qui ont bien souvent envie de rester habiter à leur domicile. C’est ici qu’intervient l’installation d’un monte-escalier : ce dispositif est souvent indispensable pour que les personnes âgées restent vivre chez elles, en profitant de l’intégralité de leur logement sans craindre l’épreuve des escaliers. Focus sur les questions fréquentes liées à l’investissement dans un monte-escalier !

Quand faut-il investir dans un monte-escalier ?

Première question : à quel moment faut-il se décider à investir dans un monte-escalier ? C’est assez logique, mais cela dépendra de la situation individuelle de la personne âgée.

Sachez qu’un senior peut très mal vivre le fait que sa famille installe un monte-escalier avant même que des problèmes d’autonomie se posent : si la personne âgée n’a pas de difficultés pour monter et descendre les marches, ce n’est pas la peine de trop anticiper, au risque de vexer le principal intéressé. Par contre, il vaut mieux s’y prendre rapidement quand les premières difficultés ou douleurs apparaissent : cela permettra de prendre le temps de choisir un modèle adapté, que le délai d’installation ne pose pas problème, et que le senior s’habitue à ce nouveau dispositif. Discutez-en avec la personne âgée si elle est réfractaire à l’installation d’un monte-escalier, en lui expliquant notamment que cette solution lui permettra de rester à la maison et que cela sera moins onéreux que de payer une maison de retraite.

Le monte-escalier peut aussi être loué : il ne faut donc pas forcément investir dans un monte-escalier définitif. La solution de la location peut être plus économique pour une courte durée d’utilisation, comme lorsque le senior attend d’obtenir une place en EHPAD. Notez aussi qu’un monte-escalier peut être installé sur des escaliers intérieurs, comme extérieurs, et sur tout type d’escaliers (étroits, droits, en colimaçon, courbés). Un locataire peut également installer un fauteuil monte-escalier chez lui, et le propriétaire ne pourra pas exiger qu’il soit enlevé du logement lorsque la location s’arrête.

Quand faut-il investir dans un monte-escalier ?
Source : shutterstock.com

Comment bien le choisir ?

Pour bien choisir son monte-escalier, quelques conseils :

  • Achetez-le chez un fabricant et pas chez un revendeur : on peut être tenté d’économiser sur le prix en se tournant vers un revendeur de monte-escaliers, mais on vous déconseille cette solution. Un fabricant pourra vraiment vous aiguiller sur le modèle adapté à vos escaliers et aux besoins du senior, vous proposer des modélisations 3D du monte-escalier au sein du logement pour que vous vous rendiez mieux compte, ou encore le construire sur-mesure.
  • Adaptez votre monte-escalier à la forme de l’escalier : différents modèles sont présents sur le marché, et ce n’est pas pour rien. Un fauteuil monte-escalier sur un escalier droit n’est pas le même qu’un monte-escalier adapté à un escalier courbé. De même, si vous voulez l’installer sur un escalier extérieur, il faudra se tourner vers des monte-escaliers fabriqués avec des matériaux résistant aux intempéries.
  • Choisissez un modèle qui s’accorde bien avec la décoration intérieure : si les proches choisissent pour le senior, on vous conseille d’en discuter avec le principal intéressé et de choisir une couleur de fauteuil qui va bien avec la décoration de son domicile. Si la personne âgée est peu encline à cette installation, montrez-lui justement qu’il existe aujourd’hui de jolis modèles qui iront bien dans sa maison.
  • Posez toutes vos questions à un professionnel : c’est pour cela qu’il vaut mieux se tourner vers un fabricant, qui pourra vous donner les détails sur les différents modèles et vous aiguiller sur le meilleur choix à faire.

Comment bien le choisir ?
Source : shutterstock.com

Quel est le prix moyen d’un monte-escalier ?

Dernière question importante : le prix d’un monte-escalier. On vous le précise tout de suite, un prix moyen ne veut pas dire grand-chose, tout dépendra du nombre d’étages du logement, de la forme des escaliers ou encore du modèle choisi. Sachez cependant qu’il faut compter au moins plusieurs milliers d’euros : la fourchette oscille grossièrement entre 2500 euros et une dizaine de milliers d’euros. Un monte-escalier représente donc une somme conséquente, qu’il faut cependant mettre en perspective avec la qualité de vie gagnée par le senior. Dans certains cas, des aides et subventions sont possibles.

Il est possible d’acheter des fauteuils monte-escalier d’occasion, faisant baisser le prix à débourser. Nous avons également déjà parlé de la location, qui aidera également les petits budgets, à condition que le monte-escalier soit utilisé peu de temps.

Le meilleur conseil pour savoir combien vous coûterait l’installation d’un monte-escalier dans votre logement, c’est d’aller faire un devis pour un monte-escalier prix prenant en compte les caractéristiques du logement et vos critères. C’est finalement le seul prix qui doit vous intéresser ! Ne négligez pas non plus les aides, nombreuses, qui peuvent alléger le coût de ce dispositif.