Comment mieux vivre son cycle menstruel ?

RèglesDéroulé du cycle menstruelComment mieux vivre son cycle menstruel ?

Chaque mois, vous subissez vos règles, et ce pendant des années. Nous sommes toutes différentes et les menstruations sont vécues plus ou moins bien selon les femmes : douleurs, nausées, fatigue, nervosité…. Il existe plusieurs solutions pour améliorer son confort physique et émotionnel pendant ses règles. Voici quelques pistes à suivre pour mieux vivre ses règles.

Connaître son corps : le cycle menstruel

Les menstruations sont naturelles et ont lieu chaque mois lorsqu’il n’y a pas eu de fécondation et donc de nidation. Pour être simple : votre corps se prépare à une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas de grossesse, l’utérus se libère et vous avez vos règles. Les femmes ont alors des symptômes différents en plus des saignements : douleurs pelviennes, nausées, fatigue, maux de tête, etc.

Pourtant, les symptômes gênants n’ont pas seulement lieu au moment des saignements. En effet, durant tout le cycle, votre corps évolue à cause des hormones et vos émotions fluctuent avec celles-ci. En cas de retard, on peut même être tentée de chercher des solutions pour déclencher les règles et raccourcir la période prémenstruelle et les désagréments qui vont avec.

Connaître son corps : le cycle menstruel
Source : shutterstock.com

Menstruations : première phase

La première phase débute le jour 1, c’est-à-dire le premier jour de règles. Les taux d’hormones sont bas, l’écoulement de sang a lieu et les femmes sont fatiguées, voire épuisées. En outre, les douleurs liées aux règles peuvent être réellement handicapantes.

Menstruations : deuxième phase

Après les cinq premiers jours du cycle, les femmes ont un regain d’énergie jusqu’au 11ème jour en moyenne. Les hormones se remettent en route pour relancer la roue. On profite donc de ce moment pour être productive !

L’ovulation : troisième phase du cycle

Vers le 14ème jour, c’est l’ovulation. Généralement, hormis quelques petites douleurs liées à la libération de l’ovule au niveau des ovaires, le taux d’hormones et propice au bien-être. On pourrait même dire que les femmes sont empathiques et leur relationnel est bien meilleur lors de cette période.

La phase prémenstruelle

Enfin, avant les règles, c’est la phase prémenstruelle. C’est parfois la phase du cycle la plus difficile. Certaines femmes subissent le syndrome prémenstruel (SPM). Les symptômes varient, mais la progestérone et l’œstradiol viennent bouleverser nos émotions et notre corps : acné, fatigue, déprime, gonflement de la poitrine, etc. Pour 8 femmes sur 10, les jours qui précèdent les règles sont les plus compliqués à vivre puisqu’elles transitent par des émotions négatives.

Mieux vivre ses règles : les bienfaits de l’alimentation

L’alimentation est la base de la santé, avec l’hydratation et le sommeil. Par conséquent, il est temps pour vous de repérer les phases de vos cycles. Calculer son cycle de règles est plutôt facile. Partez du premier jour des règles puis soyez à l’écoute de votre corps. Lors de chaque phase, vous pouvez adapter votre alimentation pour vous sentir mieux de manière générale :

  • Semaine 1, les règles : lors des saignements on favorise les plats chauds comme les soupes et on évite les laitages qui sont pro-inflammatoires. On peut également prendre des compléments alimentaires riches en Omega 3 et si besoin, en cas de déprime ou de douleur, on opte pour les gélules à l’huile d’onagre.
  • Semaine 2, phase folliculaire : on mange des superaliments en toutes circonstances. Faites le plein d’oléagineux, de baies d’açaï, d’huile de chanvre et de macuna pour soutenir le regain d’énergie.
  • Semaine 3, ovulation : on réchauffe ses plats avec des épices orientales, sans oublier de booster la production d’hormones du bonheur grâce au chocolat noir.
  • Semaine 4, phase prémenstruelle : on n’oublie pas sa liste d’aliments à bannir durant les règles pour passer cette période si difficile. Au revoir le pain, les pâtes, les pizzas et les pâtisseries ! On préconise surtout des fibres, des céréales complètes, les légumes verts et les légumes racines, sans oublier les poissons gras.

Mieux vivre ses règles : les bienfaits de l'alimentation
Source : shutterstock.com

Comment soulager les douleurs de règles ?

Les douleurs de règles sont liées aux spasmes utérins, sans oublier les intestins qui sont soumis aux aléas hormonaux… En effet, les règles peuvent avoir un effet sur le transit et vous constiper ou au contraire, donner la diarrhée. Bien sûr, on ajoute des maux de tête et des maux de dos pour compléter le tableau.

Soulager les maux de ventre

La douleur au niveau du bas ventre peut être handicapante dans la vie quotidienne. Pour vous soulager, vous pouvez prendre des antispasmodiques, voire des antidouleurs. Certaines méthodes non médicamenteuses comme une bouillotte chaude posée sur le ventre peut également vous soulager. En outre, si les saignements sont abondants, vous pouvez vous tourner vers l’homéopathie.

Comment soulager les douleurs de règles ?
Source : shutterstock.com

Soulager les maux de tête

Les maux de tête durant les règles sont dus aux hormones, notamment à la chute d’œstrogènes. Il faut toutefois faire la différence entre un mal de tête supportable qui est soulagé grâce à un antidouleur et une vraie migraine (migraines cataméniales). Les migraines pendant les règles sont fréquentes et il est nécessaire d’aller chez le médecin ou le gynécologue qui vous prescrira un traitement adapté à vos besoins (gel à l’œstrogène, pilule contraceptive, etc).

Soulager le dos durant les règles

Il est courant d’avoir des douleurs lombaires durant les règles. Pourtant, ce n’est pas le dos qui est en cause, mais bel et bien le ventre. L’utérus se contracte pour éjecter le sang et les fragments de la paroi utérine. C’est le réseau de nerfs situé dans le bassin qui donne une sensation de douleur dans le dos. Pour soulager les douleurs dans le dos durant les règles, il faut donc calmer les contractions utérines avec des solutions naturelles ou des antispasmodiques.

Quoi qu’il en soit, il est fondamental de se rendre chez le gynécologue pour faire un point régulièrement, surtout si vos douleurs de règles sont ingérables, si vous constatez des retards réguliers et si votre contraception ne vous convient plus.