SantéMal de gorge sans fièvre ni toux : quel médicament prendre ?

Mal de gorge sans fièvre ni toux : quel médicament prendre ?

S’il ne s’accompagne pas de symptômes tels que de la fièvre ou une toux, le mal de gorge peut être traité par automédication. Quel médicament prendre en cas de maux de gorge ? Quelles maladies peuvent causer ces douleurs de gorge ? Découvrez comment traiter un mal de gorge sans fièvre ni toux !

Comment réagir en cas de mal de gorge sans fièvre ni toux ?

Les maux de gorge sont très désagréables. On a la gorge qui pique ou qui brûle, la déglutition est difficile et parfois, on ressent une sensation d’étouffement désagréable. Le moyen le plus efficace pour soigner un mal de gorge peu intense et sans fièvre est de prendre un antiseptique local. Les rayons libre-service des pharmacies regorgent de traitements pour les maux de gorge comme le Strepsils spray lidocaïne pour adulte.

Vous trouverez également des antiseptiques sous forme de pastilles ou de suppositoires. Côté remèdes naturels : une cuillère de miel, une tisane de thym ou quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) sont aussi très efficaces pour soulager un mal de gorge.

Pour les enfants, privilégiez le paracétamol et s’il n’y a pas de contre-indication, vous pouvez également lui donner de l’ibuprofène ou un anti-inflammatoire non stéroïdien. Les traitements locaux contre le mal de gorge peuvent aussi être envisagés, mais seulement pour les enfants de plus de 6 ans.

Quant aux antibiotiques, ils ne sont pas automatiques et dans le cas d’un mal de gorge d’origine viral, carrément inutiles. Pour savoir si votre mal de gorge est d’origine bactérienne ou virale, sachez que votre pharmacien peut effectuer un test rapide, sans ordonnance, appelé « Trod angine ».

Ensuite, il suffit d’adopter les bons gestes pour soulager le mal de gorge :

  • Éviter les boissons trop chaudes et les aliments acides ou irritants.
  • Ne pas forcer sur sa voix.
  • Arrêter de fumer.
  • Boire beaucoup d’eau pour calmer la douleur.
  • Sucer des bonbons, la salive aide à calmer l’inflammation.

Par contre, si votre mal de gorge persiste malgré le traitement, qu’une toux s’installe et que votre température corporelle augmente, une consultation médicale devient nécessaire.

Comment réagir en cas de mal de gorge sans fièvre ni toux ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes possibles ?

Pour contrer les maladies infectieuses, qu’elles soient virales ou bactériennes, nos amygdales forment un bouclier d’immunité. Actrices essentielles de notre système immunitaire, elles fabriquent des anticorps et doublent de volume pour défendre notre organisme en bloquant l’accès aux virus ou aux bactéries.

Ainsi, derrière une douleur dans la gorge peuvent se cacher de nombreuses infections :

  • Il peut s’agir d’une simple rhinite, mais aussi d’une amygdalite (angine), d’une pharyngite ou encore d’une laryngite.
  • Le mal de gorge peut être dû à une allergie ou à un reflux gastro-œsophagien.
  • Les maux de gorge peuvent aussi être le signe de pathologies graves comme un cancer des voies aériennes.

Un mal de gorge sans fièvre ni toux est souvent bénin. Par contre, si la fièvre ou tout autre symptôme font leur apparition, prenez un antalgique de type paracétamol et allez consulter un médecin ou un ORL. Celui-ci pourra poser un diagnostic précis après examen de la gorge. Par ailleurs, en cas d’angines à répétition, une ablation chirurgicale des amygdales peut être envisagée.