Où peuvent se loger les nodules d’endométriose ?

Santé Règle et bien être Où peuvent se loger les nodules d'endométriose ?

L’endomètre est la muqueuse qui recouvre la partie intérieure de la paroi de l’utérus. Bien qu’à la base il joue un rôle important dans le cycle menstruel et le processus de fécondation, il n’est pas rare qu’il soit la cible de dysfonctionnements et de maladies aussi complexes les uns que les autres. Au nombre de ceux-ci, les nodules d’endométriose qui peuvent prendre plusieurs formes et se loger à divers niveaux dans l’organisme.

Qu’est-ce qu’un nodule d’endométriose ?

L’endométriose est une anomalie gynécologique dont souffre aujourd’hui une femme sur dix. Elle attaque la plupart du temps l’appareil génital et dans bien des cas, elle s’étend à certains organes digestifs. Cette anomalie est due à la migration du tissu endométrial par les trompes de Fallope vers des organes en dehors de la cavité utérine. Les tissus ainsi positionnés étant toujours sensibles aux hormones saignent pendant les règles. Cependant, contrairement à l’endomètre qui saigne et coule par le vagin, ces tissus ne peuvent pas être évacués. C’est ainsi que se développent à ces endroits des kystes, des lésions et des nodules d’endométriose qui s’épanouissent, affectant donc les organes colonisés.

Les nodules d’endométriose ainsi positionnés provoquent de fortes douleurs et peuvent avoir de graves conséquences sur la fécondité des femmes qui les couvent. Elles provoquent des inflammations qui créent des règles douloureuses, des problèmes de fertilité ou encore de douleurs lors des rapports sexuels.

Où se localisent principalement les nodules d’endométriose ?

Les nodules d’endométriose se localisent principalement au niveau des ovaires mais ils peuvent également se loger sur certains organes digestifs tels que les reins, le rectum, la vessie, etc.

Les nodules d’endométriose au niveau des ovaires

La présence du tissu endométrial à ce niveau provoque la plupart du temps des douleurs pendant les règles, des règles abondantes, des douleurs urinaires et quelques fois des saignements inexpliqués.

Les nodules d’endométriose au niveau de la vessie

Le tissu endométrial se forme sur la paroi de la vessie et peut causer d’intenses douleurs pelviennes, des douleurs au moment d’uriner ou encore du sang dans les urines.

Les nodules d’endométriose au niveau des organes de digestion

Il arrive que le tissu endométrial soit retrouvé au niveau du tube digestif ou au niveau du rectum, du colon et de l’intestin grêle. Dans ces cas, il est possible de constamment ressentir le besoin de vomir, d’être constipée, de faire la diarrhée, ou même d’être sujette à des rectorragies (qui ne sont rien d’autre que des saignements par l’anus).

En dehors de ces cas qui sont les plus fréquents, les nodules d’endométriose peuvent se localiser à divers endroits tels que les poumons, le cerveau, le cœur et même le nombril.

  • Les nodules d’endométriose au niveau des poumons : Il s’agit d’un cas extrêmement rare qui se manifeste généralement par un pneumothorax cataménial qui survient au cours des règles. Ceci peut se traduire par un essoufflement, des difficultés à respirer, de fortes douleurs lors de la toux, une fatigue inexpliquée, l’augmentation du rythme cardiaque, etc.
  • Les nodules d’endométriose au niveau du cerveau : Il s’agit d’un cas exceptionnel qui peut se manifester par des fortes migraines pendant les règles. Le tissu endométrial au niveau du cerveau peut également provoquer des sensations de vertiges.
  • Les nodules d’endométriose au niveau du cœur : Même s’il s’agit d’un cas rare, le tissu endométrial peut migrer tout près du cœur, augmentant ainsi les risques de maladies cardiaques.
  • Les nodules d’endométriose au niveau du nombril : Le tissu endométrial positionné à cet endroit peut être à la base de l’apparition d’une tuméfaction au niveau du nombril et occasionner l’apparition de fortes douleurs rythmées par le cycle menstruel.

Si le mécanisme de développement de cette affection n’est toujours pas complètement élucidé, il faut tout de même noter qu’il s’agit d’une affection très fréquente.

En fonction du stade de l’endométriose et de sa localisation, les traitements à administrer varient. Les nodules d’endométriose peuvent être bénins. Mais ils peuvent tout aussi bien être dangereux et invalidants au point de créer des problèmes tant au niveau physiologique que psychologique. Il est donc extrêmement important de consulter au plus tôt, dès que les premiers symptômes se font remarquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester en contact