Les bienfaits du curcuma

Bien être et diétique Les bienfaits du curcuma

Le curcuma, de son nom scientifique : Curcuma Longa, est une plante herbacée de la famille des zingibarécées, originaire d’Asie du Sud-Est. L’Inde est le premier producteur de curcuma au monde. Le rhizome, également appelé curcuma, est utilisé depuis l’Antiquité à des fins culinaires, cosmétiques et thérapeutiques. Le curcuma a toujours fait l’objet de différentes études scientifiques visant à mettre en évidence ses nombreuses propriétés. Plusieurs recherches ont notamment permis de démontrer les propriétés anti inflammatoires de la racine à la couleur jaune orangée. Il est impératif de suivre les indications et posologie liées à la consommation de curcuma pour profiter des vertus anti inflammatoires et éviter les effets indésirables.

Le curcuma, un anti inflammatoire naturel efficace

Le curcuma est un anti-inflammatoire systématique. Le rhizome contient des substances qui agissent en combattant les inflammations localisées dans n’importe quelle partie du corps. Les composants du curcuma parviennent à s’introduire dans les zones inaccessibles aux substances utilisées couramment pour traiter les inflammations. Le curcuma peut notamment agir sur le cerveau. Cette partie du corps est fortement protégée. Un nombre très restreint de produits peut passer la barrière hémato-encéphalique.

Le curcuma exerce ses effets anti inflammatoires sur les tissus musculaires, nerveux et cutanés. Les ingrédients naturels qui constituent le curcuma s’avèrent également efficaces pour apaiser les inflammations apparaissant dans le système digestif, dans l’environnement cérébral ainsi que les irritations caractéristiques de certaines maladies chroniques telles que le diabète et l’endométriose.

D’où viennent les propriétés anti inflammatoires du curcuma ?

Le curcuma contient des substances aux puissantes vertus anti inflammatoires, à savoir les curcuminoïdes ou les curcumines. Ces substances naturelles donnent sa couleur jaune distinctive au curcuma et constituent le principe actif du curcuma. Les curcuminoïdes présentent notamment des propriétés anti inflammatoires prouvées par les scientifiques ainsi que des vertus anti oxydantes avérées. Associés aux effets des autres composants du curcuma, les actions des curcumines sont multipliées.

Les études scientifiques qui attestent des vertus anti inflammatoires du curcuma

Utilisés depuis des millénaires à des fins médicinales, le curcuma fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Ses propriétés anti inflammatoires ont notamment été mises en évidence suite à plusieurs expérimentations. Les résultats d’un essai scientifique publié en 2003 démontrent que le curcuma inhibe les effets des molécules responsables de l’inflammation.

Les effets avérés du curcuma dans le traitement des inflammations articulaires

Des observations menées in vitro sur des animaux, en 2009, ont permis aux chercheurs de définir que le curcuma présente des effets positifs dans le cadre du traitement de la pancréatite, de l’arthrite rhumatoïde et de la colite ulcéreuse. Les informations concernant l’efficacité du curcuma sur l’organisme de l’Homme ne permettent pas encore aux scientifiques d’émettre des conclusions pertinentes. Les études se poursuivent à ce sujet.

Une équipe de scientifiques a effectué une expérimentation sur les effets du curcuma dans le traitement des maladies dégénératives inflammatoires chroniques. Les résultats prouvent qu’une consommation quotidienne de 1 200 mg de curcumine présente les mêmes effets que la phénylbutazone. Cet anti-inflammatoire non stéroïdien est prescrit pour soigner l’arthrite rhumatoïde. Par ailleurs, avaler 2 g de curcuma par jour durant 6 semaines est aussi efficace que la prise journalière de 800 mg d’Ibuprofène pour traiter l’arthrose.

L’efficacité du curcuma pour traiter les inflammations des intestins

Le curcuma apaise les douleurs et réduit les symptômes du syndrome de l’intestin irritable et réduit les symptômes de la maladie de Crohn.

Une expérimentation japonaise datant de 2006 a également conduit les spécialistes à déduire que le curcuma présente des effets bénéfiques dans le soin de la colite ulcéreuse. Les participants ont pris 1 g de curcumine 2 fois par jour, en complément du traitement de base utilisant de la mézalamine ou du sulfasalazine, pendant 6 mois. Une régression considérable des crises et des manifestations cliniques de la maladie a été relevée.

Il est important de noter que le curcuma agit en soulageant les douleurs et les symptômes des maladies inflammatoires. Ce produit naturel ne soigne pas, au même titre que les traitements médicamenteux. L’efficacité des soins résident dans la consommation d’une dose définie de curcuma, en complément à la prise des médicaments prescrits.

Comment utiliser le curcuma pour profiter des propriétés anti inflammatoires ?

Le curcuma est disponible sous plusieurs formes. Vous pouvez utiliser le rhizome frais, la poudre de curcuma ou les gélules de curcuma.

Le rhizome frais

Le rhizome frais conserve toutes les propriétés naturelles du curcuma. Sous cette forme, le meilleur mode de consommation est la décoction. Laisser la racine infuser pendant près de 3 minutes dans l’eau bouillante. Boire 3 tasses de cette préparation tout au long de la journée permet de combattre les inflammations.

La poudre de curcuma

La poudre obtenue après blanchiment, séchage et broyage du rhizome de curcuma peut être consommée en infusion. Pour ce faire, laissez bouillir environ 2 g de poudre de curcuma dans 150 ml d’eau. Ajouter 3 grains de poivre noir permet de soutenir les effets des curcumines.

Vous pouvez aussi verser de la poudre de curcuma dans votre assiette, à chaque repas. Cela relève, le goût des aliments, en plus de prévenir les inflammations.

Et pour allier plaisir et bien-être, optez pour le golden milk. Cette boisson contient du lait de coco parfumée au curcuma et au poivre. Le moon milk, à base de lait d’amande, d’huile de coco, de miel et de plusieurs épices dont le curcuma, est tout aussi savoureux. Sans oublier le miel au curcuma et le sirop au curcuma.

La poudre de curcuma s’utilise également en cataplasme, à appliquer sur la zone à traiter pour soigner les affections cutanées.

Les gélules de curcuma

Les gélules à base de curcuma contiennent généralement une forte concentration de curcumines (95 %). Les spécialistes associent, par ailleurs, les curcuminoïdes à un autre produit afin de garantir une meilleure assimilation par l’organisme. Ces produits affichent, donc, une efficacité accrue pour combattre l’inflammation aiguë. Les compléments alimentaires à base de curcuma sont, de surcroît, plus faciles à avaler. La poudre de curcuma possède une saveur particulière, presque désagréable en bouche.

Quelle dose de curcuma consommer pour traiter les inflammations ?

Le surdosage du curcuma peut provoquer des troubles importants, atteignant, entre autres, l’appareil digestif. Ainsi, la consommation de curcuma exige des précautions spécifiques. Des contre-indications sont notamment établies pour les personnes souffrant d’ulcères, de dysfonctionnement de la vésicule biliaire.

Par ailleurs, le curcuma peut présenter des effets secondaires indésirables en interaction avec certains médicaments comme les anticoagulants.

Il est donc vivement conseillé de respecter les doses indiquées pour éviter les effets indésirables liés à la consommation de curcuma. Les personnes qui souffrent de maladies chroniques inflammatoires doivent impérativement solliciter un avis médical.