La Covid-19 et les différents traitements utilisés

Santé La Covid-19 et les différents traitements utilisés

Depuis le début de l’année 2020, le monde entier est en proie au coronavirus. Cette maladie infectieuse, grâce à sa rapide propagation à travers la planète terre, est devenue une pandémie. À cet effet, elle continue de faire des millions de cas et plusieurs centaines de victimes partout dans le monde. Malgré sa progression, la science n’est malheureusement pas encore parvenue à trouver le vaccin adéquat pour annihiler son expansion. En revanche, il existe plusieurs solutions qui permettent de soulager les personnes atteintes de ce mal en attendant la mise au point du vaccin.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus pathogènes chez l’homme et l’animal. Parmi eux, on retrouve le syndrome respiratoire aigu sévère et celui du Moyen-Orient, respectivement désignés en abrégé SRAS et MERS. Le dernier en date à être découvert est la Covid-19.

Zoom sur la Covid-19

Encore connu sous le nom de la maladie à Coronavirus 2019, la Covid-19 est une affection causée par un agent infectieux de type zoonose virale, de la souche de coronavirus SARS-CoV-2. Les principaux symptômes liés à cette maladie sont la fièvre, la toux, la fatigue et des soucis respiratoires. Ses formes graves font apparaitre un syndrome de détresse respiratoire aiguë pouvant être fatal en cas de complication. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles la recherche d’un traitement contre la COVID-19 s’intensifie à travers le monde entier.

La genèse de cette affection

Lorsqu’on évoque l’origine de la maladie Covid-19, les regards se tournent vers l’une des plus grandes puissances au monde, notamment la Chine. En effet, en novembre 2019, le premier cas de la COVID-19 a été détecté à Wuhan. C’est à juste titre que cette ville est déclarée comme l’épicentre de cette épidémie. Le SARS-CoV-2 dont il est question proviendrait d’un animal appelé le pangolin. Bien que cette hypothèse reste à prouver par les scientifiques, elle est cependant la plus plausible.

Les moyens de préventions

À l’heure actuellement, aucun vaccin n’a encore pu être trouvé pour enrayer la maladie de la COVID-19. Cependant, il existe des traitements reconnus pour leur efficacité dans le traitement des personnes atteintes du virus. Toutefois, en prélude à la présentation de ces solutions, il est essentiel de se pencher sur les mesures pour éviter la contamination.

En prime, puisque le virus est respiratoire, il est nécessaire de se couvrir le nez avec un masque de protection FFP2, chirurgical ou alternatif. Ensuite, il faut se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou avec du gel hydroalcoolique. Il est également important de tousser dans un mouchoir ou dans le creux du coude. Limitez ses déplacements et évitez les grands rassemblements demeurent également des solutions pour éviter de contracter la Covid-19. À ces solutions viennent s’ajouter la distanciation sociale de un mètre, la consultation d’un professionnel de santé lorsqu’on ressent l’un des symptômes du coronavirus, et surtout évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche.

Quels traitements pour la COVID-19 ?

Bien qu’à travers le monde entier, diverses équipes de scientifiques s’activent au quotidien pour trouver le médicament curatif efficace et le vaccin contre le SARS-CoV-2, certains traitements ont prouvé leur efficacité dans le traitement de cette affection.

L’association de l’hydroxychloroquine à l’azithromycine

Plébiscitées par Didier Raoult, infectiologue à Marseille, ces 2 molécules, dont le premier est un antipaludique à polémique, ont à un moment été utilisées pour soigner les malades de la COVID-19. Ce choix était dû au fait que les résultats étaient encourageants. Mais, depuis la fin du mois de mai, un avis défavorable a été émis par le haut conseil de la santé publique sur la prescription de la chloroquine. L’Organisation mondiale de la santé a d’ailleurs quant à elle suspendu les essais cliniques de l’hydroxychloroquine après la publication dans la revue The Lancet par l’étude observationnelle. L’article en question évoque les risques de décès et d’arythmie cardiaque associés à ce traitement.

Le dexamethasone

Étant un anti-inflammatoire, le dexamethasone est une forme de cortisone visant à réduire la réaction inflammatoire au niveau des poumons chez les patients en phase avancée. Utilisée par le Royaume-Uni, l’OMS pense que ce médicament est une percée scientifique. Contrairement, à d’autres traitements, il ne présente pas un grand nombre d’effets secondaires et démontre sa capacité à faire baisser d’un tiers la mortalité des patients sous respirateur.

L’antiviral avigan dénommé favipiravir

Si ce médicament a eu du succès pour le traitement de l’Ebola, il a été aussi utilisé pour le coronavirus. En Chine, les essais cliniques ont porté sur l’Avigan et se sont avérés capables de réduire les symptômes de pneumonie et la durée de la maladie à 4 jours. Toutefois, en Europe comme aux États-Unis, ce médicament n’est cependant pas autorisé pour cause de ses nombreux effets indésirables.