SantéÉnurésie nocturne : causes et traitement

Énurésie nocturne : causes et traitement

L’énurésie nocturne désigne le fait de faire pipi au lit pendant le sommeil, de façon tout à fait inconsciente. Si l’énurésie concerne surtout les jeunes enfants, elle peut aussi handicaper la vie des adolescents et des adultes. Qu’est-ce que l’énurésie nocturne ? Qu’elles sont ses causes et comment la soigner ?

Qu’est-ce que l’énurésie nocturne ?

On parle d’énurésie nocturne lorsque l’enfant atteint 5 ou 6 ans. Avant cet âge là, les enfants ont encore dû mal à contrôler leur vessie, notamment la nuit, ce qui est tout à fait normal. Généralement, les enfants sont propres le jour entre 2 et 4 ans, mais le contrôle de la vessie la nuit est souvent plus tardif.

Il faut dissocier deux formes d’énurésies : l’énurésie primaire lorsque la propreté la nuit n’a jamais été acquise et l’énurésie secondaire qui correspond à un retour en arrière alors que l’enfant n’avait plus besoin de couches la nuit depuis plus de 6 mois.

L’énurésie nocturne touche environ 15 % des enfants de 5 ans, dont un tiers sont des garçons, 7 % des enfants de 8 ans mouillent encore leur lit et ils sont encore 2 % à l’adolescence.

Plus tabou et plus rare, l’énurésie nocturne touche également des adultes qui n’arrivent plus à contrôler leur sphincter vésical ou les muscles du périnée. Ils sont dans ce cas obligés de porter des culottes absorbantes comme les Tena Pants Plus.

Qu’est-ce que l’énurésie nocturne ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes ?

Les causes de l’énurésie nocturne chez l’enfant de plus de 5 ans peuvent être nombreuses :

  • Des facteurs héréditaires : si l’un des deux parents a été atteint d’énurésie durant son enfance, les enfants ont 25 % de risque de faire pipi au lit longtemps. Le chiffre passe à 65 % si les deux parents ont souffert d’énurésie.
  • Une immaturité de la vessie.
  • Un sommeil profond où l’enfant rêve qu’il est aux toilettes.
  • Plus rarement, un déficit en hormone antidiurétique (ADH) qui se traduit par une augmentation du volume de l’urine pendant la nuit.
  • Une malformation urinaire.
  • Un trouble de l’attention ou une hyperactivité.
  • Pour l’énurésie secondaire exclusivement : un trouble émotionnel ou un choc affectif, mais aussi un diabète de type 1.

On a longtemps pensé que l’énurésie nocturne était due à des troubles affectifs comme un refus de grandir. Toutefois, rien ne vient étayer cette théorie. Par contre, ce qui est sûr, c’est que les enfants peuvent être victimes de railleries de la part des autres enfants, voire même des adultes. Honteux, les enfants perdent l’estime de soi alors qu’ils ne sont pas responsables de ces fuites urinaires.

Les causes de l’énurésie chez l’adulte sont :

  • Un dysfonctionnement de l’ADH, comme chez les enfants.
  • Le dysfonctionnement du muscle de la vessie dû à une maladie neurologique comme la sclérose en plaques ou à un problème de prostate.
  • Du diabète de type-1 également.
  • Une mauvaise hygiène de vie : consommation excessive d’alcool, de tranquillisants.
  • Des constipations chroniques.
  • Un périnée fatigué.
  • Un choc émotionnel : décès, séparation, accident…
Quelles sont les causes ?
Source : shutterstock.com

Comment soigner l’énurésie nocturne ?

Nous l’avons vu, l’énurésie nocturne chez l’enfant n’est pas une maladie, mais plutôt un retard d’apprentissage dû à plusieurs causes.

L’énurésie ne se soigne donc pas. Par contre, vous pouvez prévenir les mictions nocturnes avec quelques astuces et beaucoup de patience !

  • Rassurer l’enfant : l’énurésie est involontaire, il est inutile de punir votre enfant ou de le culpabiliser. Bien au contraire, rassurez-le pour l’aider à ne pas perdre confiance en lui et félicitez-le pour chaque nuit au sec.
  • Limitez les boissons le soir et demandez-lui d’aller uriner avant d’aller se coucher.
  • Installez une alèse sous ses draps pour protéger le matelas et ajoutez une grande serviette qu’il pourra changer en cas de fuite urinaire.
  • Mettez une veilleuse dans sa chambre pour qu’il puisse aller aux toilettes facilement.
  • Ne lui mettez pas de couches « comme pour les bébés ». Il existe des culottes absorbantes spéciales énurésie pour enfants.
  • Faites-le participer au changement des draps et au nettoyage du linge.

Pour les adultes, il s’agit essentiellement de traiter les causes de l’incontinence :

  • Faire des exercices de Kegel pour renforcer le plancher pelvien (chez soi ou chez un kiné).
  • Adoptez une hygiène de vie plus sainte et pratiquez une activité physique.
  • Moins boire après 17 heures et réduire sa consommation d’alcool.

Vous l’aurez compris, seule la patience vient à bout de l’énurésie. Toutefois, il existe des solutions efficaces qui peuvent vous aider comme l’alarme « stop-pipi » qui se déclenche dès que la sonde sent l’humidité de la miction. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant !