La douche vaginale est-elle bonne pour mon hygiène intime ?

SantéRèglesLa douche vaginale est-elle bonne pour mon hygiène intime ?

Notre société devient de plus en plus aseptisée. On fait la chasse aux bactéries, quelles qu’elles soient, sans se préoccuper de leurs bénéfices. Résultats, l’organisme s’affaiblit et nous sommes de plus en plus malades. Depuis quelque temps, les produits pour laver, désodoriser, voir détoxifier le vagin envahissent les encarts publicitaires. Pratiquer la douche vaginale n’est pas sans conséquence sur votre organisme. Elle va détruire votre flore vaginale et provoquer des infections. Explications !

Qu’est-ce qu’on entend par douche vaginale ?

La douche vaginale se pratique avec le pommeau de douche ou une poire vaginale et consiste à nettoyer l’intérieur du vagin. Généralement, les poires vaginales sont remplies d’eau, mais parfois d’antiseptique, voire pires, de vinaigre blanc ou de soda !

On a instillé dans l’esprit des femmes que leur vagin était sale, malodorant et que leurs pertes blanches étaient dégoûtantes. Résultat : de nombreuses femmes détruisent leur microbiote vaginal et finissent par subir des infections à répétitions.

Alors que :

  • Le vagin n’est jamais sale, car il est auto-nettoyant !
  • Les pertes blanches sont normales et naturelles ! Elles sont le signe que votre système reproductif est en bonne santé. Ces sécrétions vaginales sont justement l’auto-nettoyant du vagin, car elles expulsent les cellules mortes, les germes et les mauvaises bactéries. Ce sont elles qui protègent votre vulve, votre vagin et votre utérus des infections.
  • Les petites odeurs vaginales sont aussi normales et vous lavez le sexe n’y changera rien.

Pourquoi la douche vaginale n’est-elle pas bonne pour votre hygiène intime ?

La douche vaginale est à proscrire, elle crée un déséquilibre de la flore vaginale et vous mettez votre organisme en danger !

Votre flore vaginale est composée de bonnes bactéries, les lactobacilles. Leur rôle consiste à défendre la cavité vaginale des attaques extérieures. Ils forment un bouclier naturel pour empêcher les microbes et les mauvaises bactéries de venir coloniser votre vagin et provoquer des infections vaginales (mycose, vaginose, vaginite…). Ces micro-organismes produisent de l’acide lactique qui va ainsi bloquer les germes pathogènes.

En pratiquant la douche vaginale, non seulement vous détruisez les bonnes bactéries, mais vous modifiez le pH de votre vagin. L’eau étant en pH neutre, c’est-à-dire à 7, elle va déséquilibrer le pH vaginal qui est à 4, donc acide. Le vagin perd alors son bouclier naturel.

Conséquence : votre vagin n’est plus protégé et c’est l’apparition d’infections bactériennes, de sécheresse vaginale et d’irritations qui font même rendre vos rapports sexuels douloureux.

Quid des autres méthodes en vogue : la détox vaginale et les déodorants intimes

Décidément, l’hygiène intime est très marketing en ce moment ! Les célébrités et les marques de produits cosmétiques rivalisent de mauvaises idées pour aseptiser les corps

La détox vaginale

Très en vogue aux États-Unis, la méthode, encouragée par l’actrice Gwyneth Paltrow, consiste à prendre des bains de vapeur vaginaux ! La décoction à base d’herbes médicinales permettrait d’éliminer les toxines et de lutter contre les infections urinaires ou les règles douloureuses. Une autre pratique encourage même les femmes à insérer directement des sachets d’herbes dans leur vagin faisant fi des risques de subir le syndrome du choc toxique. Qui est, rappelons-le, une affection très grave qui nécessite une prise en charge médicale d’urgence.

Vous l’aurez bien compris, la détox vaginale est bien sûr à proscrire également. Si vous voulez détoxifier votre utérus, vous pouvez très bien prendre des plantes, mais en infusion ou des probiotiques ! D’autant plus que tout votre organisme en profitera !

Le déodorant intime

Hé oui, même la vulve a droit à son parfum… Là encore, les produits sont fortement déconseillés ! Non seulement ils vont déséquilibrer votre microbiote vaginal, mais vous risquez de développer des allergies ou d’avoir des brûlures et des irritations. 

Pour rappel, une petite odeur est tout à fait naturelle. Mais si l’odeur est plus forte, consultez votre médecin ou votre gynécologue. D’ailleurs, tout changement notable comme des pertes brunes ou des démangeaisons doit vous alerter et vous amener à consulter

Comment avoir une bonne hygiène intime ?

En ne faisant rien, tout simplement ! Comme votre vagin se nettoie seul, il vous suffit de nettoyer uniquement la partie extérieure de la vulve. Pour votre toilette intime, l’eau est suffisante pour une bonne hygiène quotidienne. N’utilisez pas de gels douche, ni de savon de Marseille. Si vous voulez vraiment utiliser un savon ou un gel intime, choisissez le plus neutre possible ou au pH adapté pour préserver vos muqueuses. Lavez-vous à la main et bannissez les fleurs de douche ou les gants de toilette qui sont de véritables nids à microbes.

En bref : votre vagin n’a besoin de rien pour être propre ! Bannissez les douches vaginales de vos habitudes si telle était le cas et préservez le bon équilibre de la flore vaginale en la laissant tranquille !