Doliprane et alcool : quels sont les dangers du mélange ?

SantéDoliprane et alcool : quels sont les dangers du mélange ?

Certains mélanges avec l’alcool sont néfastes pour votre santé et les conséquences peuvent être dangereuses. Il est alors vivement conseillé de ne pas prendre un traitement à base de paracétamol si vous avez bu même un seul verre. En fonction de votre consommation, vous pourriez aussi envisager une cure de désintoxication. Cette dernière pourrait régler de nombreux problèmes. 

Est-ce qu’on peut prendre un Doliprane après avoir bu ?

La réponse est bien sûr négative puisque les médicaments et l’alcool ne font pas bon ménage. Vous pourriez avoir une forte diminution des réflexes et une somnolence accrue. Lorsque le paracétamol est mélangé à ces boissons alcoolisées, les comportements dangereux se multiplient notamment au volant. Vous pourriez aussi être confronté à un état de confusion mentale.

  • Vous ne devez donc pas prendre de Doliprane ou encore d’anxiolytiques, d’hypnotiques, de neuroleptiques et même des antidépresseurs.
  • La somnolence sera favorisée avec les analgésiques qui sont à base de tramadol et de codéine.
  • Oubliez la consommation d’alcool avec les antihistaminiques.

Les médicaments sont à proscrire si vous avez bu et c’est notamment le cas avec le Doliprane. Lorsque vous consommez de l’alcool, une voie de détoxification au niveau du foie est utilisée par votre organisme. C’est également le cas lorsque vous ingurgitez du paracétamol. À cause de ce mélange, vous aurez une accumulation du métabolite toxique du Doliprane. 

Dans certains cas de figure, les personnes souffrent d’une lésion hépatique, et même d’une hépatite médicamenteuse qui est très grave. Cette dernière peut entraîner une greffe du foie.

Est-ce qu’on peut prendre un Doliprane après avoir bu ?
Source : Pixavril / Shutterstock.com

Quand prendre un Doliprane après avoir pris de l’alcool ?

Il faut éviter la prise simultanée, certaines personnes peuvent avaler un Doliprane avec un verre d’alcool. Cela est clairement déconseillé pour toutes les raisons que nous avons pu évoquer. Il suffit de demander l’avis à votre médecin traitant, mais généralement trois grammes de paracétamol le matin avec un ou deux verres de vin le soir ne devraient pas (en théorie) avoir de conséquences désastreuses sur votre santé. Il est toutefois préférable d’espacer la prise de plus d’une heure. 

C’est l’accumulation qui pourrait être dangereuse pour votre santé si vous prenez tous les jours du paracétamol et si vous buvez en même temps de l’alcool. 

Certaines personnes ont aussi tendance à choisir du paracétamol pour éviter la fameuse « gueule de bois », mais ce n’est pas la meilleure solution. Pour éviter les désagréments, il suffit de supprimer la consommation d’alcool de votre quotidien ou d’envisager quelques astuces que vous pourrez puiser sur Little Idea. En effet, il est conseillé de bien s’hydrater au lendemain d’une fête, cela permet d’évacuer plus facilement les toxines. 

Quand on boit de l’alcool combien de temps après peut-on prendre un médicament ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte à savoir l’alcool, l’âge, la quantité absorbée ainsi que le type de médicament. Si vous ne voulez pas avoir d’effets secondaires, il est recommandé de ne pas prendre un Doliprane avec de l’alcool même s’il s’agit d’une bière. Dans ce cas de figure, vous êtes certain que vous ne serez pas impacté par de la somnolence ou un problème de santé plus grave.

  • Pour les alcools qui ne sont pas forts et le paracétamol, il est conseillé d’attendre au moins deux heures. 
  • Par contre, si l’alcool est fort, vous pourriez attendre la moitié de la journée pour être certain que les effets ne seront pas dangereux.
  • Pour les médicaments qui luttent contre la dépression, l’avis d’un médecin sera vraiment indispensable, car il faut souvent attendre plusieurs jours avant de consommer de l’alcool.

Si vous n’arrivez pas à vous empêcher de boire même un verre de vin tous les jours, il est vraiment recommandé de demander de l’aide à votre médecin traitant. Ce dernier pourra vous orienter vers des spécialistes afin d’entamer une cure de désintoxication contre l’alcool.