SantéQuels sont les différents types de pieds et comment cela affecte votre...

Quels sont les différents types de pieds et comment cela affecte votre technique de course ?

Pieds plats, pieds creux : comment peut-on classer les différentes formes de pieds ? Pourquoi la forme des pieds et sa physiologie modifie les techniques de course ? faisons le point sur les diverses formes de pieds et les astuces à connaitre pour éviter les blessures et les douleurs lors de vos séances de running.

Quelles sont les différentes formes de pieds ?

La forme des pieds est un sujet bien vaste. On peut parler de forme, mais aussi de physiologie. Les 3 formes de pied les plus connues sont :

  • Le pied égyptien : 65 % des Français ont ce type de pied. Le premier orteil est plus grand que les autres, ce qui forme une sorte d’escalier.
  • Le pied grec : il concerne 5 % de la population et est rare. Le second orteil est plus long que les autres et dépasse de la ligne des orteils.
  • Le pied romain (pied carré) : les deux premiers orteils sont de la même longueur (alignés visuellement).

On peut également évoquer la physiologie des pieds : les pieds plats et creux. Effectivement, le pied plat (valgus) a une voute plantaire très faible ou inexistante.  En revanche, on peut avoir un pied creux avec une cambrure excessive de l’arche interne. Ces deux types de pieds provoquent une instabilité à cause d’une pression mal exercée. Enfin, les plus chanceux auront un pied “normal” avec une cambrure légère et suffisante pour avoir un bon équilibre.

Quelles sont les différentes formes de pieds ?
Source : shutterstock.com

En quoi votre type de pieds peut-il affecter votre technique de course ?

La forme et la physiologie des pieds a un impact sur la marche et sur les techniques de course. Si vous avez pour habitude d’enfiler vos chaussettes de running ou de courir pour maigrir, vous devrez prendre en considération la forme de vos pieds afin d’éviter les blessures.

Il existe plusieurs techniques de course. C’est le premier contact avec le sol qui est mis ne cause. Ainsi, soit on a un premier contact par le talon, soit par l’avant du pied, soit à plat (médio-pied). La pose par l’avant du pied ou par le talon peut déclencher des douleurs et troubles à long terme. Par exemple, la pose par l’avant du pied favorise les douleurs des genoux, des hanches et l’inflammation du tibia, alors que la pose talon déclenche des tendinites du talon d’Achille. Sur un plan global, il est préférable d’opter pour un premier contact médio-pied.

La technique de course va être influencée par la nature de votre pied, mais aussi par vos chaussures de course. En effet, lorsqu’on est pied nu, la pose se fait naturellement par l’avant. Avec des semelles adaptées, il est possible de choisir une autre technique. En revanche, si vous portez des semelles orthopédiques, il est vivement conseillé de demander à votre podologue quelles sont les chaussures à privilégier.

Comment remédier à ce problème ?

Pour que votre course à pied ne soit pas source de problèmes musculaires ou articulaires, il convient de choisir une paire de chaussure avec des semelles adaptées à votre type de pied. De plus, vous devrez réapprendre à courir progressivement. Lorsqu’on change de point d’appui, il est fondamental de le faire petit à petit, avec une stratégie pour éviter les blessures et les douleurs.

Pour éviter les douleurs de pied, il convient dans un premier temps de voir un podologue pour s’assurer que vous n’avez pas de problème particulier. Si tel est le cas, des semelles orthopédiques vous permettrons de vous remettre en place au fil du temps. Outre les traitements, il convient de porter des chaussures de course et non seulement des chaussures de sport. La semelle est adaptée pour amortir les chocs. Flexibles et souples, les chaussures de course protègent l’avant pied. Si vous faites du cross, optez pour des baskets spécifiques. En effet, vous aurez besoin d’une paire de chaussures plus rigide pour un meilleur appui latéral.

Comment remédier à ce problème ?
Source : shutterstock.com

En ce qui concerne les chaussures de sport basiques, elles ne sont pas adaptées pour du running ou du cross. Afin de bien choisir vos chaussures, il convient de les essayer, car certains modèles peuvent ne pas convenir selon la forme de votre pied. Sachez également qu’il est préférable d’acheter des chaussures en fin de journée, car les pieds et les chevilles gonflent et la taille peut varier au cours de la journée.