SantéComment soulager une mycose vaginale qui revient ?

Comment soulager une mycose vaginale qui revient ?

Malgré les traitements prescrits par votre médecin, votre mycose vaginale récidive régulièrement ? La mycose est une infection courante chez la femme qui se soigne facilement, mais quand elle revient, c’est le signe d’un déséquilibre plus profond. Découvrez comment soulager une mycose vaginale récidivante !

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?

Brûlures au moment d’uriner, démangeaisons de la vulve et du vagin, pertes blanches… Les symptômes de la mycose vaginale sont facilement reconnaissables ! La mycose vaginale est due à la prolifération d’un champignon microscopique, le candida albicans. Suite à un déséquilibre de la flore vaginale, cette levure qui est présente dans le corps humain, va alors se développer de façon exponentielle et entraîner une mycose.

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes de l’apparition d’une mycose vaginale ?

Plusieurs facteurs peuvent venir perturber l’équilibre si fragile du microbiote vaginal et expliquer l’apparition d’une mycose vulvovaginale, aussi appelée vaginite mycosique ou candidose :

  • Un bouleversement ou un déséquilibre hormonal : une grossesse qui impacte le système immunitaire de la femme, mais aussi la seconde partie du cycle menstruel où le taux de progestérone est supérieur aux œstrogènes.
  • La prise de certains antibiotiques qui ne font pas la distinction entre bonnes bactéries et mauvaises bactéries et affaiblit ainsi la flore vaginale.
  • Une hygiène excessive et surtout les douches vaginales qui détruisent la flore et perturbent le pH du vagin.
  • Le port de sous-vêtements trop serrés ou synthétiques.
  • L’utilisation de tampons hygiéniques qui assèchent les muqueuses.
  • La fréquentation des piscines ou des Jacuzzis mal désinfectés.
  • Le stress et la fatigue qui affaiblissent le système immunitaire.
  • Des rapports sexuels pendant un épisode de sécheresse vaginale.
  • Des mauvaises habitudes alimentaires ou de vie (alimentation trop sucrée, consommation d’alcool, tabagisme…).

Est-ce grave de ne pas soigner une mycose ?

Si vous ressentez tous les symptômes d’une mycose vaginale, il est extrêmement important de consulter rapidement votre médecin traitant ou de demander un traitement sans ordonnance à la pharmacie.

Ne pas soigner votre mycose risque très vite d’aggraver ses symptômes et elle va devenir de plus en plus douloureuse. D’autant plus que l’infection va petit à petit gagner du terrain et affecter toute la zone génitale, jusqu’à la région anale.

Sachez enfin qu’une mycose non traitée peut entraîner des complications comme le développement d’une maladie inflammatoire pelvienne et l’infertilité. De plus, il peut aussi s’agir d’une MST ou de l’herpès et il est donc préférable d’avoir un diagnostic sûr.

La mycose génitale se soigne très bien et rapidement, donc traitez-la !

Est-ce grave de ne pas soigner une mycose ?
Source : shutterstock.com

Comment soulager une mycose vaginale déclarée ?

Une fois le diagnostic posé, votre médecin peut vous prescrire deux traitements différents : un ovule antifongique à insérer dans le vagin et/ou une crème antifongique à appliquer sur la vulve.

Si la mycose vulvaire commence juste et que les symptômes sont encore minimes, vous pouvez essayer de traiter l’infection vaginale naturellement avec de l’huile essentielle de thym à linalol. Mélangez 3 gouttes d’HE de thym avec 10 gouttes d’huile végétale et appliquez le remède sur l’extérieur de l’appareil génital, et ce matin et soir jusqu’à disparition de la mycose. Attention, ce traitement est contre-indiqué aux femmes enceintes de moins de 3 mois et durant l’allaitement.

Pendant l’infection, vous pouvez soulager une mycose vaginale et surtout ses démangeaisons en prenant un bain de siège, froid de préférence, pendant 15 minutes. Vous pouvez également appliquer quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree sur une compresse et l’appliquer sur la vulve.

Comment éviter les récidives de mycoses vaginales

Malgré les traitements vaginaux, votre mycose récidive ? Si vous avez éliminé l’éventualité d’une infection différente (herpès, IST…), alors il est fort probable que votre microbiote soit totalement déséquilibré.

Éliminer le champignon responsable de l’infection ne va alors pas suffire, vous allez devoir aussi rééquilibrer votre flore vaginale. Pour cela, voici quelques conseils :

  • Faire une cure de probiotiques : ces compléments alimentaires renferment des milliards de bactéries qui vont réensemencer votre flore vaginale. Les ovules de Gynophilus ou de Médigyne sont très efficaces en prévention des récidives.
  • Adopter un régime alimentaire équilibré : évitez les produits sucrés et privilégiez les légumes qui vont vous apporter des fibres et des vitamines pour nourrir les bonnes bactéries de la flore intestinale et vaginale.
  • Réduire le stress et avoir un sommeil de meilleure qualité.
  • Pratiquer une activité physique régulière pour booster l’immunité et éliminer les toxines.
  • Changer pour une hygiène intime respectueuse de votre flore vaginale : stoppez les douches vaginales et n’utilisez aucun produit pour vous laver les parties génitales. Le lavage à main nue suffit (sans gant ni fleur de douche), le vagin s’autonettoie, il n’a pas besoin de vous !
  • Utiliser du lubrifiant à base d’eau pendant un rapport sexuel pour éviter les micro-lésions et autres irritations.
  • Privilégiez les sous-vêtements en coton et évitez de porter une culotte la nuit.
  • Remplacez vos tampons et serviettes hygiéniques par des culottes menstruelles.
  • Après une séance en piscine, enlevez rapidement votre maillot de bain et rincez-vous à l’eau claire.
  • Si vous êtes sujette aux infections vaginales et que vous devez prendre des antibiotiques ou des corticoïdes, demandez une ordonnance pour des ovules au cas où l’infection reviendrait.

Pour finir : soulager une mycose vaginale est assez simple et ses récidives ne sont pas une fatalité ! Cependant, une visite régulière chez votre gynécologue est toujours une bonne chose pour écarter tous risques de maladies plus graves !