Comment se baigner avec ses règles ?

SantéRèglesComment se baigner avec ses règles ?

À la plage ou à la piscine, entre amis ou avec l’école, aller se baigner peut-être une source d’angoisse quand on a ses règles. Entre idées reçues et peur que tout le monde remarque que l’on a ses règles menstruelles, les blocages peuvent être nombreux. Comment se baigner avec ses règles ? Mission Santé vous aide à faire le grand plongeon !

Peut-on se baigner avec ses règles ?

Avant de savoir comment se baigner, nous allons commencer par lever deux idées reçues : 

1/ Oui, vous pouvez profiter de la piscine pendant vos règles

D’ailleurs, se baigner pendant ses règles est même particulièrement efficace pour amoindrir les symptômes prémenstruels comme les crampes et l’irritabilité (mais ça, c’est surtout parce que nager fait du bien au moral !). Les muscles se détendent et vous aussi ! 

Avec une protection adaptée, à vous les joies du grand bain et rassurez-vous, votre corps est bien fait et les tampons n’absorberont pas toute l’eau de la piscine.

2/ Non l’eau ne stoppe pas les saignements ! 

Malheureusement, si la pression de l’eau peut ralentir vos saignements et donc les empêcher de sortir, elle ne stoppe pas pour autant vos menstrues. D’ailleurs, dès la sortie de l’eau vous retrouvez votre flux menstruel habituel, donc prévoyez une bonne protection hygiénique.

Conseils pour profiter de l’eau pendant ses règles

Vous voici rassurée et prête à vous jeter à l’eau. Oui, mais comment faire pour éviter les fuites ? 

Les tampons hygiéniques

C’est la protection la plus connue pour la baignade, mais toutes les filles ne sont pas prêtes à la tester. Si c’est votre cas, ne vous inquiétez pas, il y a d’autres solutions plus loin !

  • Avantage du tampon : s’il est bien inséré dans votre vagin, c’est une protection très fiable.
  • Inconvénient : la ficelle du tampon peut sortir de votre maillot de bain. Ce n’est pas très agréable, mais cela arrive à toutes, ce n’est pas tabou ! Cachez bien votre ficelle entre vos lèvres pour l’éviter ou garder votre serviettes de bain à proximité !

Préférez les tampons jetables bio qui sont dépourvus de substances chimiques et plus écologiques.

Par contre, si vous optez pour le tampon, voici quelques règles à respecter pour éviter le syndrome du choc toxique (plutôt rare, mais grave) :

  • Changez votre tampon hygiénique dès votre sortie de l’eau.
  • Respectez le temps maximum d’utilisation et changez-le toutes les 4 à 6 heures.
  • Lavez-vous bien les mains avant de l’insérer et après l’avoir retiré.

La coupe menstruelle (CUP)

Tout comme les tampons, la CUP peut être difficile à mettre en place les premières fois. Entraînez-vous chez vous pour éviter les fuites à la mer ou à la piscine.

Avantage : fabriquée dans des matériaux écologiques, vous ne risquez aucune infection ni aucune allergie avec une CUP, à condition qu’elle soit bien nettoyée évidemment ! 

Inconvénient : il est parfois difficile de trouver la bonne taille et l’investissement peut vite grimper ! 

Là encore, pour éviter le syndrome de choc toxique :

  • Videz votre CUP aussitôt que la baignade prend fin.
  • Respectez les mêmes délais que pour les tampons périodiques, videz-la toutes les 4 à 6 heures.
  • Lavez-vous les mains avant et après sa pose.

Le maillot de bain menstruel

Si vous ne voulez pas utiliser ni tampons ni coupes menstruelles, il reste une troisième alternative !

Le maillot de bain menstruel va vous permettre de profiter de la mer ou de la piscine en toute sérénité pendant vos menstruations ! La partie absorbante est spécialement conçue pour ne pas gonfler au contact de l’eau, tout en vous protégeant des fuites. Ni vu ni connu…

Le seul petit bémol, c’est que ces maillots de règles ne sont pas adaptés pour un flux abondant. Ils sont parfaits en début ou en fin du cycle menstruel, mais si vous saignez beaucoup, mieux vaut prévoir une solution supplémentaire comme la CUP ou le tampon !

Astuces supplémentaires

Il existe une méthode pour contrôler son flux menstruel appelé flux instinctif libre. La technique consiste à apprendre à contrôler son périnée pour éviter les écoulements sur les jambes. En contractant votre vagin, le sang est dirigé vers les fornix, qui sont des cavités qui sont de part et d’autre du col de l’utérus. La méthode demande un peu de pratique, mais bien maîtrisé, elle est très efficace !

Pour finir : maintenant que vous savez comment se baigner avec ses règles, il ne vous reste plus qu’à profiter d’une bonne baignade. Et, si vous avez encore des appréhensions, opter pour un maillot de bain noir !