Comment rééquilibrer son alimentation ?

Bien être et diétiqueComment rééquilibrer son alimentation ?

Manger équilibré, c’est la clé pour rester en bonne santé et maintenir son poids de forme. Au fil des années et en mangeant un peu de tout, les graisses finissent par s’accumuler et avec elles, les kilos. Il faut néanmoins savoir une chose : une mauvaise alimentation ne fait pas seulement grossir. Elle influe également sur la santé. En modifiant certaines habitudes alimentaires et en pratiquant de l’exercice physique régulièrement, vous retrouverez une santé de fer. De plus, mettre en place un programme de rééquilibrage alimentaire s’avère être une excellente solution pour perdre du poids. Si vous ne savez pas comment procéder, découvrez nos conseils pour rééquilibrer votre alimentation.

Utiliser un planificateur de menus pour rééquilibrer son alimentation

D’ores et déjà, retenez une chose essentielle : le régime restrictif et le rééquilibrage alimentaire sont deux concepts bien distincts. Pour avoir un organisme sain, il est préférable d’opter pour une alimentation saine. Le rééquilibrage alimentaire s’impose comme la solution idéale pour éviter l’effet yoyo ou encore les frustrations. Il s’agit d’une habitude alimentaire à adopter afin de manger sainement sans avoir à restreindre les quantités de repas à consommer.

Un rééquilibrage alimentaire réussi passe nécessairement par une bonne organisation. Le fait est qu’il n’est pas du tout facile de trouver des recettes à réaliser du jour au lendemain. Or, cela ne doit pas constituer un obstacle pour adopter un mode de vie sain. Des experts en nutrition ont en effet créé un outil pour vous apprendre à manger des aliments sains et à manger mieux. Il existe de ce fait un planificateur de menus, comme Dietis, qui propose des menus au quotidien.

Cette application propose plus de 3 000 recettes adaptées à chaque profil, à chaque pathologie et à chaque besoin (ou objectif). Selon vos habitudes, il vous suffit de choisir la recette du jour qui vous convient. Elle propose également une liste de courses pour vous faciliter la vie. Si vous le souhaitez, vous pouvez même vous les faire livrer chez vous. Si vous avez des invités, cet outil de gestion nutritionnelle vous propose également des quantités adaptées à vos convives. Par-dessous tout, il assure un suivi alimentaire.

rééquilibrage alimentaire

En d’autres termes, le planificateur de menus facilite l’application des recommandations nutritionnelles du corps médical pour :

  • les diabétiques de type 2,
  • les personnes souffrant de colopathie fonctionnelle,
  • les personnes qui souhaitent rééquilibrer leur alimentation.

Respecter la pyramide alimentaire

Pour rester en bonne santé, vous devez prendre soin de votre organisme en mangeant des repas en quantité convenable. En d’autres termes, vous n’avez pas besoin de consommer des aliments en mêmes quantités pour rééquilibrer votre alimentation. Il faut plutôt choisir astucieusement vos menus de manière à bien répartir les différents aliments de chaque famille. Une alimentation équilibrée comportera ainsi les éléments suivants :

  • de l’eau : buvez au moins 1,5 litre de liquide chaque jour. Vous pouvez en boire pendant la journée sous forme d’eau ou de boisson non calorique. Préférez cependant les eaux de source pleines de minéraux et d’oligo-éléments.
  • 5 fruits et légumes par jour : à tous vos repas, consommez-en au moins 400 g (mixés, crus, cuits…). Riches en fibres et en vitamines, les fruits et légumes sont bons pour la santé. Privilégiez toutefois les produits de saison.
  • Des féculents : ils constituent la base de notre alimentation. Ils doivent être présents à chaque repas. Ce sont les céréales, les aliments à base de céréales (pâtes, riz, semoule, pain, blé…), les pommes de terre et les légumes secs (pois, fèves, lentilles…). Évitez toutefois d’en abuser.
  • Des produits laitiers : faites en sorte d’obtenir un compromis entre calcium et matières grasses à chaque repas. Pour cela, alternez yaourt, lait et fromage. Toujours avec modération.
  • 1 à 2 fois de la viande, des œufs, du tofu, de la viande blanche ou du poisson : l’organisme a besoin de protéines. Néanmoins, variez les sources et consommez-les en proportion inférieure à celle des accompagnements (légumes et féculents).
  • Un peu de matières grasses : huile, margarine ou beurre ? À vous de choisir selon vos préférences personnelles. Néanmoins, limitez et modérez la consommation. Préférez également les huiles végétales lorsque vous cuisinez.
  • Des produits sucrés : ils sont à consommer rarement. L’organisme stocke facilement les sucres rapides. C’est pourquoi vous prenez du poids facilement. Pour éviter cela, limitez la consommation de glace, de soda et de bonbon.

Autre conseil : réduisez votre consommation d’alcool au maximum.

Adapter les apports à vos besoins

Le rééquilibrage alimentaire présente de multiples avantages. Cependant, il est essentiel d’écouter votre corps et ainsi d’adapter votre alimentation à vos besoins. Les apports journaliers varient en effet d’une personne à une autre en fonction de certains critères : âge, taille, état (grossesse, allaitement…), degré d’activité… Les règles de base ne sont pas difficiles. Votre alimentation doit être adaptée en fonction de :

  • vos besoins,
  • votre appétit,
  • votre mode de vie,
  • vos goûts,
  • vos habitudes.

Si vous n’avez pas très faim par exemple, il est inutile de trop manger au déjeuner. Respectez les signaux de la faim et de la satiété. Toutefois, ne sautez jamais un repas. Et comme nous l’avons évoqué, il est important d’adapter votre alimentation à vos activités. Pour une journée sportive par exemple, mangez plus d’aliments riches en protéines et des féculents. Vous fournirez ainsi à votre organisme tous les apports d’énergie nécessaires.

alimentation saine

Respecter un rythme de 3 à 4 repas équilibrés par jour

Votre organisme a besoin de sources d’énergie et de nutriments pour bien fonctionner, surtout durant la journée. Il est ainsi nécessaire de manger 3 à 4 repas par jour et surtout de ne pas en sauter un seul.

Le petit-déjeuner

Indispensable, il doit :

  • représenter 25 à 30% des apports de la journée,
  • être complet : composé d’une boisson, d’un produit céréalier, d’un produit laitier et d’un fruit (de saison de préférence).

Le déjeuner et le dîner

Tout aussi important que le petit-déjeuner, le déjeuner sera composé de :

  • une entrée à base de crudités,
  • un plat principal contenant des protéines (viande, poisson ou œufs, féculents et légumes),
  • un dessert (yaourt, fruit ou fromage)

Pour le dîner, l’idéal est de privilégier un repas léger. Il peut être composé d’une entrée, d’un plat principal (sain et digeste) et d’un dessert à base de fruits ou de laitage.