Comment protéger la santé de ses salariés ?

Santé Règle et bien être Comment protéger la santé de ses salariés ?

Employer un ou plusieurs salariés est un engagement important. Qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’une administration, cela induit des droits et des obligations dans une logique de réciprocité. Parmi les nombreuses obligations de l’employeur envers le salarié, les deux plus importantes étant la rémunération, mais aussi les moyens donnés pour que le salarié réalise le travail demandé. En fait, ces droits et ces obligations permettent de co-construire un cadre de travail répondant aux obligations réglementaires

Dans le cadre de la gestion de la crise épidémique liée au coronavirus « covid 19 », en tant qu’employeur des mesures supplémentaires doivent être prises pour permettre à chaque salarié de travailler dans de bonnes conditions. Et même si cette crise sanitaire a vu se développer le télétravail, sur le terrain ou au bureau, l’employeur doit protéger la santé de ses salariés. Bien entendu, les conseils et les préconisations du gouvernement sont propres à chaque secteur d’activité, à chaque métier. Pour autant, il est des mesures qui sont propres à tous. Gros plan.

Ces équipements de base pour assurer le bien-être de ses salariés

Affiches, sports vidéos et audios … les outils pour prévenir la transmission du virus permettent d’illustrer les principales recommandations à prendre. Ces supports téléchargeables permettent alors à chacun de bien connaître les gestes à adopter. Bien entendu, en tant qu’employeur il convient de mettre à la disposition de ses salariés l’équipement adéquat. Pour cela, il suffit de se rapprocher d’entreprises spécialisées dans les équipements de santé et d’hygiène sur www.maydanozz.com par exemple. Et pour cause, ces équipements doivent répondre aux normes en vigueur et être spécialement conçus, formulés pour se protéger du virus. 

Se protéger et s’équiper : les masques

Le masque FFP ou masque de protection respiratoire protège le salarié contre l’inhalation de gouttelettes, les particules en suspension dans l’air. Il en existe trois catégories fonction de l’efficacité du filtre : les masques FFP1 filtrant au moins 80% des aérosols, les masques FFP2 filtrant au moins 95 % des aérosols et les masques FFP3 filtrant au moins 99 % des aérosols. Leur durée d’utilisation étant de 8 heures environ.  

Le masque chirurgical ou anti-projections qui permet de protéger les personnes avoisinantes. En effet, ce masque ne filtre pas toutes les particules respirées, mais filtre et bloque les particules émises par celui qui le porte (que ce dernier tousse, expire, éternue ou postillonne). Ce type de masque étant à préconiser en cas de maladie ou de suspicion. Constituant également un geste barrière en diminuant la fréquence des contacts main-bouche, sa durée d’utilisation ne doit pas dépasser les 4 heures. 

Dans tous les cas, il est indispensable de se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique avant d’en mettre un, puis avant et après l’avoir enlevé. Après avoir bu ou mangé, le masque doit être changé, tout comme il doit l’être s’il est humide. Il doit être mis et enlevé selon les recommandations d’usage pour être efficace.

Se protéger et s’équiper : le gel hydroalcoolique

Le gel hydroalcoolique permet à vos salariés d’éliminer les bactéries et autres virus de leurs mains sans nécessiter ni eau ni serviette. En grand bidon, en spray ou en format pocket, il s’emporte alors facilement. La possibilité vous est offerte de mettre à disposition de vos clients, prospects et fournisseurs du gel en installant un distributeur de gel aux endroits stratégiques afin d’augmenter la sécurité de tous. 

Dans tous les cas, il est indispensable de se frictionner correctement les mains pendant au moins 30 secondes. Et si seule une noisette suffit, l’hygiène des mains passe aussi par un lavage régulier des mains avec du savon. Combinés, ces gestes permettent d’éviter la propagation de virus et de bactéries et donc, la transmission de maladies infectieuses. 

Se protéger et s’équiper : les visières et poignées

Vous pouvez compléter l’équipement de base avec des visières de protection par exemple. Couvrants entièrement le visage, les visières de protection permettent de protéger les yeux des très grosses gouttelettes infectieuses émises immédiatement après une toux par une personne située en face. Cet équipement est alors approprié en plus du masque pour celles et ceux qui se trouvent en contact rapproché d’autres personnes, en complément de mesures sanitaires bien entendu. Là encore répondant aux normes en vigueur, ce dispositif peut être réutilisé de nombreuses fois après un entretien adéquat suivant son utilisation. 

Vous pouvez aussi opter pour la poignée portable. Cette dernière permettant à vos collaborateurs de ne pas être en contact direct avec les poignées de porte et autre barre de maintien dans les transports en commun. Légère, petite, lavable, cette poignée facilement transportable est là encore un accessoire complémentaire aux mesures prises